Apocalypse Now

12 août 2011

apocalypse_now1.jpgHier soir, il s’est passé un événement qui a bouleversé mon existence. Désormais, je ne verrai plus mes chats de la même manière. Chez moi, hier, un massacre a eu lieu, du sang a été versé ! C’était horrible ! Un vrai carnage qui m’a traumatisée à vie (on ne s’étonne plus de mes cauchemars).

 

Nous mangions devant Game of Thrones (rhaaaa, j’adore) tandis que Winston et Brooklyn se prélassaient sur le balcon.

 

Soudain, un grand bong ! M.Pasd’Bol se retourne et se met à crier. Je prends peur. Se pourrait-il que l’un de mes chats ait sauté ??? Je panique !

 

Puis je vois Winston courir et M.Pasd’Bol lui courir après. Je ne comprends pas, jusqu’au moment où Winston passe derrière la table un pigeon dans la gueule !!!!

 

Cet abruti de piaf s’est cogné dans la rambarde en volant et a atterri sur le balcon ! Bien sûr, mon gros chasseur a sauté dessus ! Une aubaine, lui qui n’attrape que des mouches !

 

Je suis terrifiée. J’ai beau savoir qu’un chat reste un chat, avoir regardé des milliers de documentaires animaliers et comprendre la rudesse du monde sauvage, réaliser que mon matou va assassiner un malheureux pigeon est au dessus de mes forces. Pas de meurtre chez moi ! En plus un chat, c’est quand même sadique. Et Winston est le plus vicieux de la troupe (forcément, il me ressemble !)

 

Pendant que le pigeon (sûrement myope) a l’intelligence de faire le mort, M.Pasd’Bol tente de faire lâcher prise au chat. Vous ne connaissez pas Winston ? Moi si ! On le surnomme machoires d’acier !! Et c’est sa première grosse prise, je vous le rappelle.

 

Malgré ma douleur au ventre, j’interviens, je sais qu’il faut être deux pour sauver l’oiseau (qui a perdu un oeil depuis).

 

M.Pasd’Bol me suggère de mettre des fessés à Winny pour lui faire lâcher Piou Piou…petit naïf ! Jamais ça n’aurait marché.

 

N’écoutant que mon courage et mon envie de sauver l’oiseau, je plonge mes doigts dans la gueule de mon chat pour lui faire desserrer les machoires. Il est furieux comme je ne l’ai jamais vu. Soudain, l’oiseau gémit (ça m’a brisé le coeur) et se dégage, faisant voler quelques plumes au passage.

 

Pour se venger, Winston referme ses machoires sur mon index, aussi fortement que s’il était une souris. Vous saviez qu’une molaire pouvait faire autant de dégâts sur un doigt ? La blessure est si profonde (elle a fortement coulé) que mon index (droit, tant qu’à faire, autant que ça soit celui qui m’est indispensable) est encore engourdi et douloureux. D’ailleurs, moi qui tape habituellement à deux doigts (je ne serai jamais dactylo), je tape avec mon majeur. C’est très inconfortable !

 

Bref, je vois l’oiseau par terre, choqué et en souffrance. Il semble avoir une aile blessée, un oeil mort et un cou en mauvais état.

 

L’heure est grave, il faut faire vite. Je jette mes deux chats en colère derrière la porte. Il faut sauver le pigeon. Mais celui-ci tremble de peur ! Il se réfugie et se terre sous le canapé. Nous essayons de le récupérer, il remarque une ouverture dans le placard et se jette dedans. Et toujours avec son petit cri déchirant.

 

Enfin, M.Pasd’Bol l’attrape. Nous le mettons dans un carton et mon homme lui caresse doucement la tête pour le rassurer (bizarrement, ça a marché).

 

Que faire du pigeon ? Impossible de le garder chez nous, nous ne sommes pas équipés et surtout pas possible de lui assurer une sécurité avec 4 chats dans un petit appart.

 

Le soigner ? Il est 22h ! Et nous ne sommes pas vétérinaires. En plus, nous n’y connaissons rien en oiseaux.

 

La solution a été de le mettre dans le parc en bas de chez nous , en espérant que ses blessures ne sont pas graves et qu’il va se remettre.

 

Depuis, le pigeon m’obsède. Aurions-nous pu le sauver ? Fait-il des cauchemars ? est-ce qu’il se remet ?

 

Mes chats vont-ils changer depuis qu’ils ont eu le « goût du sang ».

 

Une chose est
sûre, depuis hier, je planque mes mains !

Rendez-vous sur Hellocoton !