Aujourd’hui, j’ai mis une robe…

1 août 2012

shalya-papy-joss-electro-remix_2910r_y3mta.jpgBon, j’avoue, ça m’arrive souvent. J’aime les robes, je me sens bien dedans. Mais aujourd’hui, il fait très chaud donc exceptionnellement la robe est plus légère que d’habitude, parce que bon, la burqa c’est bien joli mais par 30°C c’est pas vraiment recommandé (rhooo, je rigole les gens…je n’ai pas de burqa chez moi, juste des sacs à patates pour m’habiller l’hiver).

 

Bref. Les filles me comprendront, l’été on porte des vêtements plus légers mais jamais sans appréhension. On complexe toutes déjà, mais là n’est pas le problème. Le hic c’est apparemment le lien hormonal entre le soleil et les hommes. Ce qui nous amène à la formule bien connue soleil=chaleur=robe légère=poussée d’hormones=mâle en rut=gros lourd.

 

Bon, avec le temps, on fait avec même si ça reste toujours mystérieux (mais POURQUOI ??). Et surtout on apprend à décourager les plus opportuns (on ne va pas sortir les moon boots et le pull en laine pour être tranquille non ?). Seulement, parfois, il arrive que tu relâches ta surveillance…et c’est le drame !

 

Aujourd’hui, donc, j’ai sorti la petite robe qui virevolte au vent. Mais le vent, j’aime pas ça donc je prends le bus. Malheureusement, on a beau être en août, à certaines heures, il y a du monde, donc tu restes debout.

 

MP3 aux oreilles, yeux dans le vide (oui oui, comme un poisson mort), j’attends que ça se passe. Soudain, je réalise qu’on me parle. Je regarde et vois un petit vieux tout ce qu’il y a d’inoffensif. J’écoute, il me parle du trajet, un peu de sa vie, je suis polie, je suis la reine du « oui oui » et du « ah bon ». Ok, il est un peu trop proche de moi et je sens son haleine fétide (j’aime pas les vieux, ils sentent souvent le moisi), mais il y a du monde, ça arrive.

 

J’en étais à ces réflexions quand super papy pris d’un réveil probablement érectile s’agrippe à mon postérieur et a manifestement l’envie de jouer au ping pong avec mes amygdales.

 

J’ejecte le malotru sans ménagement et décide de fuir le bus maudit (je sais, ce n’était pas à moi de descendre, mais bon, le choc, tout ça). Finalement, marcher c’est bon pour le corps et c’est moins dangereux, robe légère ou pas ! Au moment où je suis partie, il m’a adressé un dernier message « vous êtes vraiment charmante » ! C’est sûr, c’est encore ma faute, ça m’apprendra à sourire aux gens !

 

Sur ce, je vous laisse, je retourne sous la douche puis je fonce acheter des moon boots !

Rendez-vous sur Hellocoton !