Back the the basics

23 août 2011

grosquick.jpgJe ne vais pas vous faire un article en hommage à Christina Aguilera (d’ailleurs c’est son meilleur album) mais en celui des basiques de notre enfance (enfin de la mienne).

 

Car l’heure est grave !! On assassine ma jeunesse à coup de marketing à la noix !!! Pasd’Bol est en colère, Pasd’Bol va se battre !

 

Tout à commencé avec Grosquick, soit-disant parti en vacances, mais en fait retenu prisonnier par Quicky le Lapin cireur de bottes ! Où est caché Grosquick ? Personne ne le sait. Qui sait, peut-être a-t-il été assommé à coups de pelle et coulé dans du béton ! D’ailleurs, je ne suis pas la seule à m’interroger, certains sites sont très sceptiques quant à sa disparition…

 

Récemment, c’est le géant blond de Malabar qui a été remplacé par un chat lubrique (j’aime les chats, mais celui-là me fait franchement flipper). Mais où va t-on ? On ne sait pas, on ne sait plus…Y a t-il un complot mondial contre ces icônes des temps nouveaux (ceux de la pub quoi) ?

 

Et je ne vous parle même pas du gamin Kinder qui ne sourit plus sur mes paquets de Kinder Chocolat ou du cadeau Bonux qui a disparu…

 

Aujourd’hui, j’ai fait une découverte qui m’a horrifiée ! Il n’était pas suffisant de changer les oeufs Kinder Surprises en jetant les deux capsules hautement dangereuses (aaah, la joie de s’étouffer en se coinçant une capsule Kinder jaune au fond de la gorge, toute une époque) et de mettre des surprises de plus en plus nulles. Non ! Désormais, Ferrero a décidé de changer l’emballage de son Kinder Surprise ! HORREUR !

 

De loin, ça ressemble à l’ancien. Mais de près, plus rien à voir ! Avant, l’oeuf était joliment emballé dans sa gaine en alu blanche et rouge, laquelle tenait par un système ingénieux de pliages.

 

Quel bonheur c’était de délivrer l’oeuf en jouant avec le pliage et de conserver la feuille d’alu intacte ! Quel jeu et quelle fierté !

De plus, la feuille servait à poser la deuxième moitié de l’oeuf, pendant qu’on mangeait la première (sinon, les deux fondent dans la main) ou qu’on jouait avec notre surprise !

 

Tout ça…c’est fini !!! Désormais, deux feuilles (pas une, DEUX !) sont collées par le milieu, à l’image de l’oeuf en chocolat.

 

Pour ouvrir son Kinder Surprise, maintenant, pas d’autre choix que que déchirer son papier au risque de se foutre du chocolat partout (ben oui, le temps d’ouvrir le truc il se réchauffe).

 

Pire, des tas de petits morceaux se détachent, au risque d’empoisonner mes chats (ou des enfants, flippe ménagère, flippe), c’est juste sale et à part poser sa moitié de Kinder (ou de gober l’oeuf en entier, mais où serait le plaisir ?), on se retrouve avec un tas de déchets.

 

Quel est l’imbécile qui a eu cette idée stupide que je m’en charge ??

 

Parce que bon, j’arrive à vivre avec l’endo, avec la plaie, avec le pyo, avec la poche…MAIS JE REFUSE QU’ON TOUCHE A MES KINDER !

Rendez-vous sur Hellocoton !