Bavardages de nanas

20 septembre 2011

 bavardages nanasPour la deuxième semaine consécutive, je participe au nouveau rendez-vous de ma copine Maman Bavade, qui est en fait un girls talk géant.

 

Le sujet du jour ? Les femmes et leurs poils ! C’est vrai que c’est un sujet intemporel et sans fin. Pour quelles raisons les détestent-on à ce point ? Je ne sais pas mais c’est un fait en France, le poil est un proscrit.

 

Seulement voilà, si je déteste mes poils comme toute nana qui se respecte, je me dois d’avouer que je suis actuellement en pleine étude scientifique à leur sujet. En effet, par pure curiosité intellectuelle (bon, ok, c’est parce que j’ai ma plaie, ma poche et mes douleurs), j’ai essayé de vivre sans la moindre épilation depuis le 6 juin 2011 !

 

Je me doute qu vous êtres nombreuses à frémir d’horreur…mais apprenez que je refuse le rasoir (je ne supporte pas la repousse), la crème et l’épilateur et que tant que je ne pourrai retrouver mon esthéticienne délicate, il en sera ainsi encore longtemps !

 

Quels sont les résultats 3 mois plus tard ? Penchons-nous un peu plus sur cette expérience hallucinante.

 

Je vous le confirme, les poils poussent ! On peut les supplier d’arrêter, les menacer, oublier qu’ils existent, les regarder non stop…rien n’y fait ! Ils poussent ! Pire ! Ils peuvent atteindre une longueur insoupçonnée.

 

Mesdames, avez-vous été déjà choquées par la longueur des poils des jambes de vos hommes ? De les voir si longs qu’ils en bouclent ? Sachez-vous que ce n’est pas typiquement masculin ?! Tout est possible avec du temps !

 

Mais cela ne concerne pas que les jambes. Saviez-vous que passé un temps largement indécent, il était possible de tresser vos aisselles ? Avis aux fashionistas, il y a une nouvelle mode à lancer (j’imagine déjà les accessoires de dessous de bras et les clips bling bling à coller).

 

En revanche c’est pour la minette que ça se gâte. Que d’inconvénients ! Après une certaine longueur, les poils s’emmêlent, font des noeuds (je recommande le peigne de minette) ou pire…se coincent entre deux cuisses grassouillettes et là c’est le drame. Il est très curieux pour le conjoint de vous voir partir à la cuisine et revenir avec des larmes dans les yeux. « Qu’y a t-il ?, tu t’es cognée ? » « Non, je me suis coincée les poils de la minette entre mes cuissots de baleine ! ». Adieu classe et glamour…adieu dignité !

 

Mais il y a du bon à tout ça, l’hiver arrive ! Bonjour économie d’énergie et chaleur constante. Au pire, en cas de problème de trésorerie, il y a moyen de tricoter des pulls originaux et totalement artisanaux !

 

Voici donc à quoi je ressemble au bout de 3 mois…

 

chewbacca.jpg

 

Vous croyez que j’ai de l’avenir dans le cinéma ?

Rendez-vous sur Hellocoton !