Blog n Roll

28 octobre 2011

Blog-and-rollChangeon un peu d’univers pour ce nouveau Blog n Roll ! Cette fois, je vais vous parler d’une des reines de la Pop. Madonna ? Que nenni, cherchez plutôt du côté des kangourous ou des koalas !

 

Vous avez trouvé, il s’agit bien de Kylie Minogue, égérie gay qui a relancé la mode du mini-short à paillettes !

 

J’avoue, j’aime aussi la musique pouffe…mais il ne sera pas question de ça aujourd’hui. Je vais vous épargner sa période nunuche ou sa période hot.

 

Arrivée dans les années 90, Kylie a essayé de se démarquer de son image de gentille girl next door  (et le fait de se taper le sulfureux Michael Hutchence d’INXS n’y est pas pour rien) et de conquérir un public plus mature. Elle claque la porte de sa maison de disques et signe chez Deconstruction Records en 1993, sous condition d’avoir le droit de prendre les choses en main.

 

C’est à ce moment qu’un autre Australien la remarque : le grand Nick Cave à la voix si particulière et pas franchement abonné au pop mielleux. C’est un tournant dans la carrière de Kylie.

 

De là, est née la collaboration qui a engendrée le titre Where the Wild Roses Grow, titre sombre s’il en est mais surtout extrêmement poétique !

 

C’est un récit chanté à deux voix : le meurtrier et sa victime, chacun apportant un morceau du puzzle qui compose toute l’histoire, laquelle se déroule sur trois jours.


Le premier jour, l’homme tombe fou amoureux d’Elisa Day dont les lèvres lui rappellent les roses sauvages qui poussent près d’une rivière proche. Il se rend chez elle et la séduit.


Le deuxième jour, il revient lui rendre visite, une fleur à la main et lui demande si elle accepterait de l’accompagner près de la rivière aux roses. Elle accepte.


Le troisième jour, ils se rendent au bord de la rivière. Il lui montre les roses, l’embrasse en lui disant « Toute beauté doit mourir » et la tue d’un coup de pierre sur la tête. Il place finalement une rose entre ses dents.

 

Et maintenant, place à la musique !

 

 

 

 

kylie-minogue-1.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !