Comme un boomerang

16 février 2014

boomerang2Ca fait un sacré bail Lecteur, avoue que tu t’inquiétais ! C’est que j’en ai reçu des messages de ta part, mais sois rassuré, Pasd’Bol reste Pasd’Bol, ce qui explique ce long silence. Tu vas comprendre…

Il se trouve que, lors de mon dernier article, je vivais une semaine bénie par la chance. Mes soucis semblaient s’envoler comme par magie. Mon micro-ondes est mort ? On m’en offre un. J’ai un découvert de la taille de l’Australie ? On me donne des sous juste pour me faire sourire. Le marché de l’emploi reste mort ? J’ai des entretiens qui tombe du ciel. Un type me plaît ? Il me propose un rendez-vous. Je me sens un peu seulette ? Je reçois des montagnes de manifestations d’amitié. J’aurais pourtant dû me méfier…

Qui se souvient de la Théorie du Boomerang ? Allez-y, vous avez 5mn et je ramasse les copies ! En effet, à la chance succède toujours la poisse puissance 10, logiquement, le choc du boomerang est toujours proportionnel aux bonnes nouvelles que j’ai pu recevoir. C’est d’ailleurs pour ça que vous serez bien aimables de cesser de m’offrir des porte-bonheur, d’aller prier Sainte Rita pour moi, ou de consulter Mamadou Marabout pour qu’il change mon destin. Je ne vise pas la chance, juste le calme, le flux et le reflux n’étant pas bons pour ma santé.

Donc j’ai vécu une semaine de chance exceptionnelle. Ce coup-ci, le boomerang qui m’a assommée était en acier trempé, savamment clouté. Un vrai boomerang de gothique en fait (je n’ai jamais aimé les gothiques). A ce sujet, j’ai bien envie de proposer le lancer de boomerang aux JO d’été. Avec moi dans le rôle du kangourou of course.

Mais reprenons cette histoire passionnante. Chance, tout ça tout ça. Pour la première fois, la fin de cette période bénie m’a été signifiée de manière sonore. Ce qui est très pratique et bon à savoir pour le reste de ma vie. La poisse peut donc frapper à ta porte et l’on peut la voir venir (sans pour autant l’empêcher d’entrer). Dans mon cas, elle a fait KLONK. Pas toc toc, pas bing, pas coucou, pas c’est moi que vla et je vais te pourrir la vie salope, non non, klonk. J’ai le laptop capricieux depuis quelques temps et il lui arrivait de se rallumer tout seul. J’avais bien pensé à appeler les Ghostbusters mais je craignais d’éclater mon budget. Du coup, je le laissais faire, après tout, mes chats font déjà bien ce qu’ils veulent, je ne vais pas non plus me battre avec une machine pensante. Une nuit, donc, il se rallume et je décide de dormir vaille que vaille. Mon sommeil c’est sacré, l’appart pourrait prendre feu que je ne bougerais pas d’un cil tout en ayant conscience de l’urgence. Soudain, j’entends un grand klonk ! J’ai trouvé ça très curieux, mais comme il me restait 1h de bon dodo avant d’aller en enfer, je me suis dit que ça pourrait bien attendre que je rentre du travail. Moi je ne juge pas, un ordi fait klong et alors ? Moi je fais bien grrr grrrr groumpf au réveil !

Je rentre le soir et décide de m’offrir une petite soirée bloging bien méritée. Problème, l’ordi refuse de s’allumer. MON ORDI, ma fenêtre sur le monde, mon oxygène, le seul truc dont je ne pourrais pas me passer et que je vendrais les reins de ma mère pour le maintenir en vie, ce sale traître ! Il n’a même pas essayé du reste, il est resté désespérement noir et éteint. Disque mort. Bien la peine d’avoir investi dans un Dell de compète. Et, bien évidemment, les sous généreusement offerts étaient partis dans mon loyer. Pour information, hurler à la lune en levant son PC au ciel un soir d’orage en espérant que la foudre frappe ne ramène pas la bête à la vie (au mieux cela vous file la crève et un bon scénario de film). Impossible, bien sûr, de bloguer sur Samy (comme les pénis, j’aime quand c’est grand et bien visible pour un meilleur confort).

En attendant qu’on m’en prête un (ce qui est le cas depuis deux jours), j’ai rongé mon frein (et le câble, j’avais les nerfs). Enfin, j’ai retrouvé un appareil en état de marche (mais ce n’est pas mon ordinateur avec toutes mes données dedans, mes mots de passe, mes séries, bref, ma vie) mais, et c’est là que j’ai ri (jaune). Ok, je peux vaguement consulter mes mails sur Samy. Sauf les spams. Pour une fois, je l’ai regretté. Car, quelques heures avant de recevoir mon nouveau sésame vers ma vie virtuelle, on m’a alerté. VMG ne marchait plus ! Ce n’est rien, me dis-je, une mise à jour de l’hébergeur, ça reviendra. Le temps de connecter le PC au WI-FI (ce qui fut très laborieux sans la clé, enregistrée sur l’autre laptop que j’ai eu la bonne idée de créer moi-même dans l’idée de la faire la plus compliquée et inviolable possible), je découvre la catastrophe. Un message de mon hébergeur dans les spams qui m’explique que c’est la fin de mon abonnement sous 24h si je ne renouvelle pas mon compte et mon nom de domaine. Ne l’ayant pas vu (de fait), VMG a donc bel et bien disparu pendant 24h ! Sueurs froides !! Heureusement, tout est rentré dans l’ordre (ok, depuis mon ordi ne comprend pas que je parle français et que ça serait sympa d’arrêter de tout surligner)…sauf que je n’avais plus accès à l’admin du blog vu que je ne me rappelais même pas où me connecter. Ceci dit, ce bel état de panique a beaucoup aidé à mon glamour légendaire. Je me revois les yeux injectés de sang, la bave aux lèvres, transpirante, tremblante, prononçant des mots incompréhensibles (bon, ok, ça n’aide pas à parler la bave).

C’est donc au bord de la crise de nerfs cardiaque que Lolita m’informe que, finalement, elle quittera la France un mois plus tôt que prévu, à charge pour moi de retrouver une coloc qui aime les chats ou un vrai travail d’ici le mois de mai. Insomnie, tout ça…

Quant au reste qui était si positif ? Adieu, veau, vache, cochon, PC et chance ponctuelle.

Cher Père Noël, il me faudrait un nouveau travail, un nouveau compte en banque, un nouveau mec (‘fin bon, même un d’occase je prends), un nouveau PC et une nouvelle vie.

En attendant ?

Life is life, lala la lala

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • boomerang
  • le coup du boomerang
  • boomrang images
  • un boomerang
  • boomerang images
  • boomrang
  • photo pere noel avec boomerang