Bref, j’ai vu le spectacle de Kheiron !

21 octobre 2013

kheironOn a beau s’appeler Pasd’Bol, on peut quand même trouver le moyen de se faire offrir ses sorties quand on a des amis et une paire de (gros) seins. Du coup, en ce moment je suis rarement chez moi…

Rappelez-vous, il y a 10 jours, j’avais ri aux éclats au spectacle de Bérengère Krief (qui a , semble t-il, aimé mon article, entre stars on se comprend) et je doutais m’éclater autant à ceux qui viendraient. En quoi j’avais grand tort. J’avoue (et je m’en vais me fouetter aux orties pour la peine), quand j’ai su jeudi dernier, que j’irais voir le spectacle de Kheiron, j’étais moyennement emballée. Bloquée sur son personnage de Bref (oui, encore, on va dire que je collectionne), je pensais que ce serait un show un peu lourd, peut-être sympa, mais pas aussi acide et frais que celui de Bérengère. En gros un divertissement dispensable. Déjà, ça partait mal, je ne devais pas voir ce spectacle à la base, celui qui était prévu initialement d’un autre artiste ayant été annulé. Un coup de ma poisse légendaire ai-je pensé sur le moment…

…J’avais tort. Mieux, je me la suis mise jusqu’à l’os ! C’était en fait un coup de chance monstrueux (je te rassure, Lecteur, le boomerang a frappé puissance 1 000 juste après). Inutile de chercher une comparaison entre Bérengère et Kheiron, je n’en ferais pas (en plus il ne portait pas de petite culotte lui), les spectacles étant totalement différents. Inutile de vous faire languir et disons-le tout net, j’ai tellement ri que l’orgasme n’était pas loin !

Bon, reprenons du début (les préliminaires, c’est important). J’étais à l’Européen à Place de Clichy en bonne compagnie et là, première surprise, la salle. J’étais dans l’esprit stand up à peine entrée et, vu la configuration de la salle, il était évident que le public n’était pas juste là pour servir de décor. Je te l’accorde, Lecteur, l’idée d’être prise à partie devant tout le monde me faisait un peu flipper.

La première partie commence et…sans prévenir je vois débarquer Kyan Khojandi (j’ai toujours un moment de dyslexie quand je dois prononcer son nom, je pense le renommer Alphonse Dupont pour plus de commodité), THE héros de Bref. Je dois dire qu’il est bien plus poilant (et plus mince…aussi) en vrai. Honnêtement, sur le coup, je me suis dit qu’il aurait aussi bien pu faire tout le show tant c’était chouette (mais ça c’était avant Kheiron).

Après 5mn de franche rigolade, Kheiron est arrivé (et mes appréhensions aussi). Kheiron qui ? Je t’ai déjà fait le coup pour Bérengère, Lecteur, va donc sur Google qui t’expliquera.

Infirmant la croyance populaire que quand c’est noir c’est forcément gros et dur, l’humour de l’artiste est fin (ça se mange sans fin), corrosif et passe tout seul. Surtout quand on aime rire de tout (notamment des blagues nazies). 1h30 de spectacle entre blagues préparées et improvisations où le public à la part belle. Eh oui, chaque soir est différent car chaque public l’est de même. Autrement dit, l’ambiance tient à 100% aux gens présents car ils font vraiment partie du show. C’est d’ailleurs grâce à Kheiron que j’ai réalisé combien tout tenait à la complicité entre l’humoriste et ses spectateurs. Et jeudi soir était particulièrement à part et exceptionnel (forcément, j’étais là, ça change tout), nous avons gagné le statut de public le plus déjanté (un grand merci à la bande à Jean-Luc venu en masse et qu’il a fallu séparer, une enfant perdue de Neverland et un membre du clan Serpentard). Moi-même, j’ai hérité du nom nom de greffière (moi et ma manie de tout retenir par cœur, un jour, j’apprendrai à la fermer).

Et cette complicité fut payante à tout point de vue, nous étions tous tellement en feu que nous avons gagné 45mn d’impro en plus rien que pour nous…comme ça, cadeau. Eh oui, Kheiron est encore un artiste qui peut se permettre une grande générosité sincère avec son public quand celui-ci rentre dans ses délires. Il faut dire que personne à part nous ne saurait ovationner avec autant de coeur la blague de la cacahuète (t’y étais pas, tu peux pas test) ou le mettre minable au moment de chanter son nouveau titre. Serez-vous capable de faire mieux ? Les paris sont ouverts.

Bon, je pourrais vous raconter les blagues, vous dire que, non, Kheiron il n’est pas turc, vous dire ce qui vous attend précisément…mais honnêtement, le mieux c’est de le vivre (de ne pas avoir froid aux yeux et de ne pas sucer).

C’est dit, c’est écrit, Kheiron, je l’aime d’amour !

Libre Education – Théatre l’Européen – 5, rue Biot,75017   Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • kheiron dvd
  • kheiron humoriste
  • c\est quoi la surprise de kheiron
  • kheiron et ses amis
  • mail de kheiron
  • place kheiron