Ce que pensent les hommes ?

4 mai 2015

penseur de RodinNon Lecteur, je ne suis pas morte ou kidnappée par de méchants hommes verts. Je suis toujours présente sur la blogo ! C’est là qu’on se dit que la vie était quand même chouette à 15 ans et demi quand on pouvait glander toute la journée entre deux cours (pour tout vous dire, j’envisage de passer mon RTT à faire le ménage…grandir c’est moche quand même).

Bref, je reviens avec même des choses à dire…

Ça m’a frappée un jour, un peu comme mon chat au réveil ce matin (je n’ai pas été assez réactive sur les croquettes), mais un homme, ça pense (je sais, moi aussi ça me fait un choc de l’écrire). Seulement, comme il ne pense pas pareil que la fille, forcément il nous apparaît comme un petit être bizarre à qui on voudrait bien jeter des cacahuètes derrière une cage (n’essayez pas, il n’a pas le même humour non plus).

Et quand l’homme pense, il arrive parfois qu’il parle, qu’il essaie d’établir un contact verbal un peu comme E.T. et son téléphone maison (je maintiens que ça reste une pub déguisée pour France Telecom). Le truc, c’est qu’on ne comprend pas toujours ce qu’il veut nous dire…

Dr Pasd’Bol est là pour vous répondre, scientifiquons mes bons (docteur et poétesse à ses heures) :

  • On mange quoi ?

Là, c’est une question piège. On pourrait penser que l’homme qui rentre fourbu du bureau nous demande avec des larmes dans les yeux ce que nous lui avons préparé avec amour. Mais c’est traître car il ne s’agit pas d’une question…En fait, la vraie pensée de l’homme c’est « J’espère qu’elle a pensé à me faire des coquillettes/jambon comme Môman pendant que je me pose pour finir le dernier GTA ». Oui, c’est vilain (parce que bon, nous avons aussi le droit d’être fourbue après le boulot et de se poser avec un pot 1L de glace vanille devant une série à la con). La parade étant bien sûr « Ce soir c’est brocolis vapeur et soupe au chou, j’ai décidé qu’on se mettait au régime ». Avec un peu de chance, il pensera à vous inviter au resto demain.

  • Tu me trouves aussi bien que Robert Downey jr ?

On ne le croirait pas comme ça mais en tout homme sommeille un petit enfant fragile qui a besoin d’être rassuré. Bref, il a autant de complexes que nous, même s’il ne nous demande pas tous les 4 matins s’il a pris du bide (contrairement à nous). Il va de soi que notre première réponse serait « Mais tu rigoles là ? Robert c’est Robert, malheureusement il est au dessus de mes moyens donc je me contente de toi », ce qui, il faut l’admettre, serait une mauvaise réponse. La seule solution, mentir. Ça peut aller de « Robert qui ? Ah ? Ça ? Bof » à « Il n’aura jamais tes yeux ou ton sourire charmeur ». C’est à peu près aussi crédible que lorsque l’homme nous dit qu’on a l’air d’une déesse dans cette robe taille 36 qui nous boudine le gras, mais ça fait toujours plaisir (accessoirement, c’est aussi une bonne façon d’empêcher le boycott dudit Robert et de tous ses films à la maison, du win win que ça s’appelle).

  • Tu aimes ça ?

Là, j’admets, je ne sais toujours pas ce qu’ils entendent par là au moment de flip flop la girafe. Ça quoi ? La taille de leur membre viril ? La position ? Pouet Pouet camion ? Le clown maléfique de Stephen King ? Ça quoi bordel ? Dans le doute, toujours répondre « Oui oui j’adore » (l’homme se contente souvent de peu dans ces moments-là).

  • T’as connu beaucoup d’hommes dans ta vie ?

L’homme, cet être territorial. Celui qui s’imagine être Attila le Hun, là où il passe, l’herbe ne repousse pas. Qu’on ne s’y trompe pas. Nous, on se dit que l’homme nous teste, cherchant à savoir où l’on se situe sur l’échelle de la cochonnasse. Eh non, l’homme a tout simplement besoin d’être rassuré. Il veut savoir si vous avez plus d’expérience que lui, s’il est à la hauteur, si vous pensez encore à Bob et ses 20 cm mais aussi, et surtout, avoir l’assurance que vous n’allez pas vous barrer vérifier si l’herbe est plus verte ailleurs comme vous l’avez fait précédemment. Une petite chose fragile on a dit. Mon seul conseil, restez vague avant d’allumer discrètement la Playstation et de partir préparer les fameuses coquillettes/jambon de belle-môman.

  • Tu serais drôlement belle là-dedans !

S’il s’agit d’une guêpière rouge à résilles, plutôt que de lui préciser son manque de goût et sa fréquentation trop assidue de YouPorn (triste réalité), laissez-le dépenser ses sous pour vous offrir cette abomination petite pièce de lingerie, mettez-la une fois pour lui faire plaisir et planquez-là au fond du tiroir à chaussettes (dont il ignore jusqu’à l’existence). Ceci est valable pour tout type de vêtement d’ailleurs (sauf s’il est né avec un goût pointu en matière de mode, là vous pouvez vous faire plaisir). Il n’y a pas à chercher midi à 14h, il pense réellement que vous serez bien là-dedans (même quand il achète du 36 au lieu du 42).

S’il s’agit d’une robe Pronuptia alors que vous êtes ensemble depuis une semaine…fuyez !

  • Mon patron c’est qu’un gros vilain pas bô !

Je le confesse, on a toutes au moins une fois commis l’erreur de penser que l’homme nous demandait conseil sur sa carrière et comment la développer. Que derrière toute réussite de l’homme se cachait une femme. FAUX ! L’homme veut juste se plaindre et attend que vous le preniez dans vos bras compatissants ! « Oh oui, méchant patron, viens faire câlin Pipou, moi je t’aime et je sais que tu es le plus beau, plus fort avec un gros kikidur et un jour tout le monde verra que c’est qu’un gros vilain pas juste et t’auras son poste avec des confettis ».

  • On fait quoi ???

C’est le week-end et vous espériez enfin vous détendre. L’homme aussi, ça tombe bien. Mais derrière cette question se cache en fait une pensée assez vicieuse (suffisamment pour vous faire regretter de ne pas être au bureau). Là où vous pensez « Chouette, nous allons comme deux partenaires égaux définir le programme de samedi et débattre après plusieurs propositions de part et d’autre », lui il se dit « J’ai pas envie d’organiser quoi que ce soit, je suis crevé, qu’elle se démerde pour que je passe un bon week-end, de toute façon elle adore décider de tout ». Ce qu’il est assez aisé à vérifier quand vous proposez deux trucs et qu’il vous répond « On fait comme tu veux ». Mais il est possible de changer ça par un « Toi je sais pas mais j’ai prévu un week-end en Italie avec mes copines » (marche avec le shopping ou ce que vous voulez). Au bout de 3 week-ends à ce régime, gageons qu’il aura plein d’idées.

  • Je crois que j’ai un début de rhume

Aucun doute, là il faut entendre « Je suis à l’article de la mort, je veux que tu prennes soin de moi et que tu enlèves la croûte de mon pain de mie, que tu me fasses du pain perdu et que tu me plaignes beaucoup beaucoup mais sans trop me déranger pendant ma partie réconfortante de GTA ».

  • On va chez ma mère dimanche !

Pas de doute à avoir non plus, la seule pensée à retenir est bien « Je vais retrouver la seule femme de ma vie, elle prendra bien soin de moi en me faisant des coquillettes/jambon jusqu’à ce qu’elle me gonfle et que j’ai envie de repartir ». Rien à faire, serrez-les dents et manifestez un minimum d’enthousiasme (et puis c’est bon les coquillettes/jambon).

  • J’ai trop hâte d’être le 11 juin !

Là vous vous dites « Génial, il se souvient de notre demi-anniversaire de rencontre et il m’a organisé une surprise de foufou ! ». Alors qu’en fait il pense « Woééééé, bientôt la sortie du nouveau GTA ! ». Triste…

  • Tu veux qu’on se marie ?

Enfin, le grand jour est arrivé, vous deux c’est à la vie à la mort ! Vous êtes la femme de sa vie, c’est officiel. Et ce n’est pas tout à fait faux. Cependant, l’instinct territorial est là, il a surtout peur que vous puissiez un jour le quitter pour un autre. D’où l’envie de vous passer la corde au cou au vu et au su de tous (un peu comme une laisse, oui) histoire que tout le monde sache à qui vous appartenez.

  • C’est qui ce mec ?

Votre homme est jaloux, quel amour ! Sauf que pendant que vous imaginez qu’il a peur de vous perdre du fait de la concurrence, lui il se dit surtout « Ça, à moi, ça pas toucher, moi faire pipi tout autour d’elle ». C’est tout de suite moins glam…

  • On fait un bébé ?

Félicitations, votre homme est enfin un adulte responsable qui souhaite se reproduire et fournir au monde le fruit de votre amour ! Ou alors il s’ennuie et cherche seulement un nouveau partenaire de GTA pendant que vous vous taperez toute la logistique de la maisonnée…

Bien sûr, le trait est un peu forcé (ou serait le fun sinon ?) et avant qu’on me dise une nouvelle fois que je suis une vieille-fille aigrie qui déteste les hommes (c’est faux, je ne suis pas vieille), je vous annonce que les femmes ne seront pas en reste. Car, comme je le dis souvent « Les hommes sont des midinettes, les femmes sont des pintades » (je sens le best-seller, là), ça vaut bien quelques articles paritaires.

Sur ce , je retourne à tous mes commentaires en attente !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • le penseur de rodin
  • penseur de rodin