C’est dit, je régime !

4 octobre 2011

regimes.jpgJe sais, il y a des saisons pour le régime. Il y a la semaine avant les fêtes (histoire de se goinfrer sans complexe), le mois après les fêtes (parce qu’on s’est goinfré sans complexe), l’arrivée du printemps (c’est ce qu’on appelle le régime bikini) et le régime de septembre des fois qu’on ait abusé sur la feta/rosé/apéro-olives.

 

Je suis donc clairement hors saison. Seulement voilà, c’est maintenant tout de suite que je veux maigrir, et de toute façon, y a plus de saisons ma brave Lucette !

 

Bien sûr, je suis en convalescence et je devrais me concentrer sur ma guérison. Ce n’est pas faux. Mais je vous ferais remarquer que même sans régime ma plaie refuse de cicatriser et que cela n’a pas empêcher mon pyo de revenir me faire un petit coucou. Quitte à avoir ma poche, autant avoir le corps qui me fasse sentir bien. Ca ne change rien à la poche, mais ça change tout à mon regard dans le miroir.

 

Là je vous entends d’ici « l’important c’est de guérir », « les régimes ça ne marche pas », « la beauté vient de l’intérieur »…ok, mais maigrir ne va rien changer à l’affaire (au contraire mes médocs me font gonfler comme une outre), ça ne marche pas sur le long terme, mais je vais me sentir drôlement mieux sur le court terme et surtout, je suis sûre que ce qui me vient de l’intérieur est loin d’être beau (un jour la vidéo).

 

Maigrir oui mais quel régime ? Je sais d’avance qu’on va me parler d’équilibre, de dangers…sauf que je suis coincée avec la poche et que je suis clairement une kamikaze. Ca vous arrive d’être excité à la sortie d’un nouveau produit à l’hypermarché ? Ben moi, j’ai le même rapport aux régimes. Non que j’ai tout testé. Mais en tout cas je les maîtrise tous. Et là, la barbare givrée que je suis a décidé de mélanger différents trucs compatibles avec ma poche. Mais surtout de faire quelque chose qui apaise mon besoin de manger non stop (merci les médocs !).

 

Ce qui est bien dans mon régime à moi perso (concocté par moi-même pour moi-même sans me soucier des poncifs que je connais par coeur), c’est que je ne risque pas la fuite de poche. Ce qui est moins bien c’est que je réalise que j’ai une vraie addiction au sucre. Et puis, ce n’est pas comme si j’avais plusieurs possibilités, je suis privée de sport !

 

En tout cas, ça me permet de me concentrer sur un objectif précis et surtout d’envisager ma vie sans poche en ayant retrouvé mon corps initial, histoire d’effacer ces derniers mois.

 

Le hic, c’est que j’ai découvert une incidence en termes d’odeurs…la poche aime un peu trop les lentilles. Et célèbre ça par une odeur infâme ! C’est M.Pasd’Bol qui est content !

 

Résumons donc en quelques points pourquoi je régime en octobre :

 

– parce que j’ai l’air d’une baleine échouée


– parce que ça ne change rien à ma santé


– parce que je m’ennuie


– parce que j’ai une copine de régime (M.Pasd’Bol veut manger équilibré le soir, ça évite de faire des repas séparés)


– parce que c’est rigolo


– parce que ça fera un bon starter le temps que je reprenne le sport et que je retrouve ma vraie vie


– parce que j’ai le temps


– parce que je me sentirais mieux aux entretiens (et faut être honnête, les gros sont moins recrutés que les minces, et moi je suis déjà jeune et fraîche…)

 

Bon, à J+3, je ne pense qu’au jour où certains écarts sont permis (samedi, samedi, sucre !!!!!!!!) et je suis prête à égorger  la première personne qui va me contrarier…

 

Comme on dit, le plus dur c’est la première semaine…

Rendez-vous sur Hellocoton !