C’est l’heure de la fermeture !

15 octobre 2011

fermeture-definitif.jpgMais non pas du blog, tssss, mauvaises langues. Qu’est-ce qui est ouvert depuis des mois et me pourrit la vie ? Je veux bien sûr parler de ma plaie ouverte…qui pour le coup ne l’est plus !!

 

Eh oui, c’est officiel, ma plaie est fermée, je ne vois plus d’infirmières chaque jour, on ne me rentre plus de mèche à coup de pinces en plastique stérilisées, je peux prendre une vraie douche, voire un bain (enfin, si j’avais une baignoire), et enfin on peut me fixer une date d’opération (elle sera fixée le 21 octobre après mon rendez-vous avec le chirurgien).

 

Célébrons donc ce grand jour comme il se doit ! Est-ce donc le début de la chance, la fin des galères ? Soyez heureux car je n’ai pas fini de vous amuser avec ça.

 

D’une part, j’ai quand même dû garder mon pansement 3 jours non stop (car c’est officiellement fermé depuis 3 jours). Je l’ai retiré aujourd’hui. Vous saviez vous qu’une plaie fermée ça pouvait encore couler bleu ? A croire que le pyo me sort par la peau (j’aurais préféré de l’or, au moins je serais riche).

 

De l’autre, je vais user d’une métaphore (j’aime les métaphores) pour vous expliquer la situation réelle post plaie ouverte. Vous voyez une césarienne ? Vous voyez où se trouve la cicatrice ? J’ai la même…ou pas, mais c’est en tout cas au même endroit. Sauf que pour une césarienne, comme cicatrice, il reste un long trait blanc à l’endroit de l’ouverture. A la base c’est que que j’aurais dû avoir…sans l’abcès.

 

Ma cicatrice à moi est des plus intéressantes, du moins si on a en tête une plaie fermée…car c’est une question de point de vue. Imaginez une piscine. Vous savez, les piscines bleues à boudins pour les jeunes enfants qu’on remplit souvent à coup de tuyau d’arrosage. Enfin ça :

piscine.jpg

 

Bon, imaginez la même chose mais de forme oblongue, comme une pirogue (mais toujours avec des boudins, importants ça les boudins). Eh bien, comme cette piscine moche, ma plaie s’est remplie par le fond ! Seulement voilà, mes boudins à moi (et c’est le cas de le dire), c’est-à-dire les bords de la plaie, ont eu largement le temps de cicatriser de leur côté sans se toucher (est-ce que les bords de la piscine se touchent ? Non, ben là c’est pareil, de toute façon on ne remplit jamais une piscine à ras bord).

 

Ainsi, ma plaie est fermée…en me laissant un large trou bien cicatrisé au niveau sous abdominal !!

 

En plus d’être parfaitement esthétique, ce trou est également très pratique (maintenant je sais où planquer mes billets pour que personne ne les vole…ça fait aussi tirelire). Je me lave, le trou garde un peu d’eau…et le diffuse le reste de la journée histoire d’ajouter une touche de glam à mes vêtements. Bien sûr, je pourrais y enfoncer ma serviette de toilettes pour le sécher, mais c’est encore très sensible. Mais cela fait quand même un endroit idéal pour poser mes stylos et éviter qu’ils ne se sauvent, ou même réchauffer mes doigts en les insérant dans leur longueur.

 

Inutile de vous dire que je vais essayer de négocier avec le chirurgien qu’on me reprenne ma cicatrice histoire que je retrouve quelque chose de lisse, même une cicatrice rose et boursoufflée (type « un sérial killer m’a ouvert le ventre comme un poisson ») m’irait. Sauf que ça risque d’être du boulot et il n’est pas dit que le chir accepte (vu que ce n’est pas son taf). Sinon, je serais obligée de consulter un chirurgien esthétique pour fermer tout ça. Croyez-m’en, cela n’a rien d’un caprice, c’est vraiment difforme (mes fringues se coincent dedans certainement plus profondément que la ficelle d’un string dans une raie, imaginez un maillot de bain au sortir de l’eau).

 

Bref, tout va mieux, mais rien ne va pour autant (c’est vrai, j’aime me plaindre, mais moi j’ai le droit, j’ai un trou dans le ventre qui ne partira pas sans opération).

 

En tout cas, on ne peut pas dire que je ne voyage pas avec ma plaie : après le pays des Schtroumpfs, mon ventre est devenu le Grand Canyon !

 

grandcanyon

Un peu de compassion, Lecteur, vote pour moi (oui, je fais feu de tout bois) !

Rendez-vous sur Hellocoton !