C’est pas du tout ça !

30 août 2011

C'est pas du tout c?aComme chaque semaine, je participe au jeu de la Fée Passie qui consiste à trouver une explication plus ou moins tordue à une expression.

 

Cette semaine, c’est l’expression « partir en lune de miel » qui est à l’honneur (et des tas d’explications plus chouettes les unes que les autres ont déjà été données).

 

Pourquoi dit-on « partir en lune de miel » ? L’explication est assez pragmatique (hey ouais, je suis comme ça moi) et c’est l’Histoire qui nous la donne.

 

Cela nous vient de la grande époque de la conquête arabe (VIIIème-IXème siècles), époque qui a vu l’explosion de la poésie, des arts, de l’architecture, des sciences…Epoque souvent appelée « première renaissance » (on oublie trop souvent que les européens médiévaux à cette époque était de gros bouseux).

 

Bref…

 

A cette époque, quand un homme prenait femme (laquelle devait forcément consentir à ce mariage), une fois le mariage validé par l’imam et consommé, le mari était tenu d’emmener sa jeune épousée dans un lieu inconnu d’eux deux afin de célébrer la nouvelle aventure qui les attendait.

 

Une fois arrivés dans ce lieu inconnu, un repas attendait les heureux mariés, avec du thé à la menthe, de l’eau de rose et, clou du repas, une pâtisserie en forme de lune. Le mari avait l’obligation de tremper cette lune dans un pot de miel et de l’offrir à sa jeune femme, en guise de promesse sacrée : l’homme offrait la lune éternelle à sa femme et la douceur du miel, gage de son amour, de sa fidélité et d’un mariage plein de douceur.

 

lune-de-miel.jpg

 

Si un mari ne se pliait pas à ce rituel, la femme pouvait faire annuler le mariage (pourquoi rester avec un homme qui ne tient pas à offrir la lune sur un plateau d’argent à sa femme ?) et trouver un mari bien plus amoureux. D’ailleurs, le mariage n’était considéré comme officiel qu’au moment où le jeune couple revenait du don de « la lune de miel ». Il pouvait ensuite commencer sa vie de couple qui démarrait sur un souvenir fort et intemporel !

 

Depuis, le rituel s’est perdu mais l’expression « partir en lune de miel » est restée.

 

A noter quand même : partir en lune de miel de nos jours n’empêche pas le réveil brutal du quotidien et le divorce de merde !

Rendez-vous sur Hellocoton !