C’était un petit jardin qui sentait bon le métropolitain

23 mars 2011

3469547714_b56160ff9e.jpgC’est le printemps ! Youhou, il fait chaud ! L’occasion d’ouvrir un peu plus les fenêtres et surtout mon balcon. Ok, balcon est peut-être un mot trop fort vu sa taille ridicule. Mais par ce temps, ça reste agréable. Et si ça me plaît, ça plaît encore plus aux chats !

 

Je ne m’inquiète pas trop, le soleil brille, le balcon est protégé (sécurité toujours) et il n’y a rien à saccager. Presque rien… En effet, mon frère m’a offert une plante à Noël (quelle drôle d’idée). C’était gentil, enfin pas pour la plante s’entend. Je suis connue comme la « terreur à la main qui tue ». J’arrose un peu, au début, pour faire plaisir, donc j’y pense et puis j’oublie, c’est la vie, c’est la vie ! Allez savoir pourquoi, je suis strictement incapable de garder une plante vivante plus de quelques jours. Maman Pasd’Bol avait même fini par mettre des cactus dans ma chambre car ça ne demandait aucun effort ! Eux aussi, je les ai tués (je suis le Karamazov du cactus). Pourtant, je n’ai rien contre les végétaux, c’est joli, ça décore, c’est plein de vie. Mais on est doué ou on l’est pas. Moi c’est pas. Autrement dit, une plante qui arrive chez moi fait totalement partie de la famille Pasd’Bol, galère comprise.

 

Donc c’est le printemps. Le balcon est ouvert et il n’y a rien à part mes chats qui jouent et une plante morte.

 

Donc c’est le printemps. Le balcon est ouvert et il n’y a rien à part mes chats qui jouent avec une plante morte (avouez que vous m’avez crue gâteuse !)

 

Vous savez ce qui va bien avec les plantes mortes ? La terre sèche, si sèche qu’elle est sableuse et qu’on peut souffler dessus. Une sorte de farine noire qui peut se déposer n’importe où, comme ça, par vice !

 

Désormais, le balcon est fermé et mon salon est recouvert de terre (les chats se sont éclatés). Que me reste t-il à faire à part semer des graines tranquillement de mon canapé ? Avec un peu de chance, j’aurai un joli gazon d’ici Noël !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • ça sentais bon le metropolitain