Comme un garçon…

28 juin 2012

victor-victoria-1982-10-g.jpg… j’ai les cheveux longs ! Mais c’est bien tout (même si j’ai une grosse paire de testicules dans ma tête). Heureusement ou pas, je ne suis qu’une fille avec son regard 100% oestrogène sur le monde (et le célibat puisque c’est de ça qu’il va être question).

Tu vois, Lecteur, je ne t’avais pas oublié, je reviens  plus en forme que jamais (enfin…façon de parler, je fonds et j’ai une abominable envie de dormir).

Bref, quand je parle d’amour, de célibat, de rêves ou de mes délires avec Kevina, c’est vrai que je ne me mets qu’à ma propre place. Mais quand on y réfléchit bien, les hommes doivent également avoir bien des questionnements de leur côté et d’autres sources de stress. Parce que parler de la trentenaire esseulée c’est bien joli, mais elle n’est pas toute seule à flipper (enfin, je l’espère). C’est vrai qu’on s’imagine souvent ces messieurs enchaîner sans vergogne les conquêtes, sans se prendre la tête, en se disant qu’un jour ils en trouveront suffisamment bien une pour se poser et siroter leur kro devant un match de foot.

A mon avis, on est loin du compte…

C’est pour ça que j’ai enfilé mon pénis virtuel histoire de voir si je suis capable de venir de Mars (et peut-être de comprendre ce qu’il se passe dans la tête d’un garçon).

********************************************************************************************

Nous les hommes, on est plus sensibles qu’on ne veut bien le laisser paraître. C’est pas qu’on ne veut pas vous le montrer, c’est qu’on ne sait pas, on n’a pas vraiment appris. C’est vrai que ça fout mal de verser une larmichette devant Totoro ou la beauté d’une pâquerette, boys don’t cry nous répète-t-on depuis la maternelle. C’est ça aussi le sexe fort, faire le fier et pleurer comme une petite fille de 5 ans en dedans.

Il paraît que les filles aiment les mecs très sensibles…mouais…je demande à voir. Combien de nanas m’ont trouvé gentil, adorable et ont préféré finir dans le lit de Macho Man ? Ne cherchez pas, la testostérone a encore la cote ! Du coup, quand on n’a pas le physique de Hulk, on essaye de trouver le juste milieu entre le « à peine sensible » et le cow boy qui la jettera sur le lit pour un rodéo cochon. Pourtant je suis sûr que même Macho Man chouine en son for intérieur à la fin de Nuit Blanche à Seattle.

Eh puis oh, y en a marre aussi d’avoir le mauvais rôle à chaque fois, à croire que les filles ne vivent que pour nous et nous…que pour nous mêmes. C’est un peu facile ! Nous aussi ces demoiselles nous mettent des angoisses pas possibles ! On doit être gentil, mais pas trop, avoir du caractère mais surtout savoir se taire et écouter, le Q.I. d’Einstein mais les bras de Musclor, respecter leur indépendance mais ne pas passer trop de temps avec nos potes, être disponible 24/24 mais sans les étouffer, ne garder dans ses amies que les mariées et les moches, ne pas être jaloux…mais un petit peu quand même, les aider au ménage spontanément même si elles repassent toujours derrière car on ne le fait pas comme il faut, rêver comme elles mais au bout de 5mn de relation, TOUJOURS les regarder et noter chaque détail des fois que ça changerait le lendemain (« oh oui chérie, tu as perdu 2g, c’est flagrant ») en faisant gaffe de ne jamais être honnête (« bah si, t’as grossi, si tu lâchais le pot de Nutella aussi… »), avoir des passions mais consacrer à madame 95% de notre temps, nous prendre la tête avec notre mère pour peu que ça se passe mal, être fort, puissant, rassurant, viril, pas chiant mais chiant quand même et nous projeter dans les 20 à venir sous peine d’être éliminé de leur vie…

Si les femmes devaient subir tout ça, je n’ose imaginer les manifestations dans la rue ! Pourtant, nous les hommes, devons gérer ça comme des dieux car, dans l’opinion générale, nous sommes conditionnés comme ça.

Nous aussi on a nos complexes, il ne faut pas croire. Nous aussi on veut vous plaire, être le plus beau, le plus sexy, le plus Ryan Gossling. En plus, la menace de la calvitie rôde… Etre chauve ? Ca jamais !! Vous n’êtes pas les seules à flipper quand quelqu’un de plus beau que vous passe à côté de votre moitié. Car oui, quand on vous aime on a peur de vous perdre. C’est juste qu’on ne vous le dit pas en permance, on ne vous montre pas nos faiblesses, car on a trop peur que ça se réalise ou pire, que vous vous moquiez de nous d’un air méprisant. On a l’ego fragile…

Nous ne sommes pas si différents finalement. Nous aussi, nous avons nos coups de blues dans notre grand appartement tout vide. Les plans cul, ça va 5mn, c’est surtout « alimentaire ». Nous, ce qu’on veut pour de vrai, c’est rentrer chez nous, retrouver la femme de notre vie qui nous accueillerait avec un grand sourire aux lèvres et l’oeil malicieux, et la serrer fort fort. De ne pas forcément se prendre la tête mais de savourer ces petits bonheurs à deux. De respirer l’odeur de ses cheveux la nuit en se lovant contre elle, de sentir ses petits pieds gelés contre les nôtres, râler, puis rire.

C’est vrai qu’il est plus facile pour un homme d’accumuler les conquêtes sans se faire juger. Et au delà de la satisfaction des besoins physiques, ça fait du bien au moral. On se sent beaux, forts, désirés, vivants…Mais au réveil, c’est souvent la claque car on sait que ce n’est pas ce qu’on recherche. Les hommes aussi rêvent à un idéal vous savez… Oui, même ceux qui ne sont pas prêts à s’engager.

Vous vous posez des questions sur comment rencontrer l’amour ? Figurez-vous que, nous aussi, on se demande où sont les femmes. On tente Internet car c’est plus simple, ça ne nous empêche pas d’avoir de belles déceptions, comme cette fille super qui a en fait 12 ans d’âge mental, ou celle qui cherche à oublier son ex avec une relation pansement !

C’est marrant de voir les filles pouffer et élaborer des stratégies quand on leur plaît. Ironique plutôt. Parce qu’au final, qui est censé se taper tout le travail ? C’est bibi ! Et franchement, avec vous, parfois, il faut sortir de Polytechnique pour comprendre ce que vous voulez !! Nous devons décoder tout un tas de signes hyper subtils (évidents à vos yeux) qui doivent nous amener à réaliser que 1) nous vous plaisons ; 2) ah bah oui, tiens, je n’y avais pas pensé mais cette fille me plaît c’est la future mère de mes enfants ! Une fois fait (et comme vous ne nous dites rien de clair, RIEN ! Nada, peaud’zob, démerde-toi Michel fallait prendre option CIA au lycée pour cracker le code), nous devons dans votre rêve bleu, faire les premiers pas. Ben oui, quoi, vu qu’à vos yeux vous avez fait le plus dur ! (encore une fois, on n’a rien compris à vos signaux, on est passé à côté de tous vos délires d’écolières façon Premiers Baisers…Ah c’est sûr qu’il a dû s’en passer des choses dans votre film perso). Et comme d’hab, qui doit embrasser le premier ?? Parce que oui, systématiquement, l’initiative doit venir de nous, c’est « plus romantique » ! Et si nous, on avait envie d’être embrassés par la princesse charmante pour changer ? Dans ce cas là, on risque d’attendre longtemps, la fille est obstinée de nature. Elle tient à son conte de fée. Si vous êtes stressées à l’approche de ce moment, mettez-vous 5mn à notre place ! On sait bien que c’est hyper déterminant et que vous allez nous juger là-dessus ! Et je ne vous raconte pas le stress pour la première fois, faut qu’on assure, même si vous nous intimidez.

Donc, mesdames, retenez bien mes propos. Nous ne sommes pas des êtres venus d’une autre planète (encore ces conneries de Mars et Vénus, tiens…), on ne cherche pas une bombe sexuelle pour assouvir nos fantasmes, quitte à la tromper par la suite avec sa petite soeur, on ne se fiche pas de votre vie et même si l’on se tait, on pense à vous constamment. Ce qu’on veut ce n’est pas la fille parfaite, mais faite pour nous, qui rigole à nos blagues, qui nous trouve beau/intelligent/superman même quand on a perdu nos cheveux et pris du ventre, qu’on adorera écouter quand elle passera son temps à gazouiller comme un moineau pour dire des trucs idiots, qui plongera ses yeux dans les nôtres quand notre journée aura été trop dure, qui sera douce et ne nous jugera pas, mais surtout qui fera bondir notre coeur à chaque fois qu’elle sera là.

Parlez clair, restez vous-mêmes (on se fiche de vos bourrelets, nous on juge un ensemble, une harmonie), faites-nous rire, cessez de vous (nous) prendre la tête et comprenez que nous sommes tous dans la même galère…

********************************************************************************************

Maintenant, je peux me planter…Ils en disent quoi les hommes ?

Rendez-vous sur Hellocoton !