comment te dire adieu ?

21 novembre 2011

adieu.jpgMercredi ça sera la fin, mais dès maintenant, ça sent le sapin (je sais, ça rime, c’est rigolo).

 

Tu m’auras pourri la vie pendant pratiquement 6 mois, fuyant, puant, explosant…Je vais te le dire les yeux dans le scratch, t’étais gonflante la Poche !

 

Bien sûr, on a eu nos bons moments, je passais un temps éclair aux toilettes, tu étais mon pénis, je pouvais inspirer la pitié dans les files d’attente ou dans un bus bondé, tu pouvais servir d’arme potentielle…je sais qu’avec un peu d’efforts, on aurait même pu finir bonnes copines.

 

Mais je pense qu’on a trop joué à « je t’aime moi non plus », nous nous sommes lassées l’une de l’autre, rejouant tous les jours à « Scènes de Ménage »…on faisait aussi bien qu’Huguette et Raymond, avoue !

 

Je suppose, je sais même, que ton absence sera bizarre au début, que je vais mettre du temps à vivre sans toi. Même si je souhaite une rupture définitive, je sais que j’aurai encore une petite pensée émue pour toi…du moins pendant le mois à venir.

 

Mais la vie doit suivre son cours, tu sais comme je le sais (ou pas, t’es qu’une poche après tout), je finirai par passer à autre chose et te reléguer au rang de simple souvenir, voire d’anecdote. Je sais, la vie c’est un truc super cruel quand on ne s’aime plus.

 

Il faut dire quand même que tu n’as pas mis du tien pour que notre relation marche ! Ok, une rupture c’est 50/50, mais admets que tu étais drôlement vicieuse pour une poche !

 

Mercredi, tu partiras. Je ne pourrai même pas te dire adieu en face car je serai endormie. Alors je te le dis là, enfin si tu sais lire (avec toi, on ne sait jamais). Quelque part, c’est mieux car tu resteras éternellement sur Internet, même avec la mort du blog ! Personne n’aura autant fait pour une poche que moi, ne dis pas que je suis ingrate. Je te plaque avec classe moi !

 

Et puis, il y a une vie après MA poche, tu as des tas d’intestins défectueux à découvrir. Ca sera différent, c’est vrai, mais pas forcément moins bien tu sais. Nous devons apprendre à vivre l’une sans l’autre, à être heureuse séparément.

 

Adieu ma Poche ! Je ne te tape pas la bise mais le coeur y est ! Sans rancune !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !