De la critique constructive…ou pas !

30 août 2011

 

critiqueSi vous vous rappelez, fut un temps (lointain), j’avais fait ma petite pub virale sans prétention (soyons sérieux, je ne suis pas Spielberg ou BETC Euro RSCG). Et comme vous le savez, j’avais envoyé ça à mon fichier presse, juste histoire de voir.

 

C’est vrai quoi, je découvrais les blogs et la communication sur les blogs…et surtout, je n’en attendais pas grand chose (ou presque) puisque la meilleure façon de faire connaître un blogs ne se trouve pas dans les médias (mais si on m’offre le 20h, je prends hein).

 

Malheureusement, ça n’a pas plu à tout le monde (ce que je conçois, c’était quand même sauvage).

 

Aujourd’hui, je suis tombée par hasard sur ce blog qui décortique la communication (sans doute tenu par des pros quoi, enfin j’ai pas approfondi même s’il semble pas mal fait) et je dois dire…que je me suis fait laminer. Non sur mon blog lui même. C’est vrai, c’est normal après tout, un blog public est forcément soumis à la critique (hélas, il y a des gens qui ne m’aiment pas et que je ne fais pas rire…enfin, c’est la vie). Non la critique portait sur la façon de communiquer (et accessoirement sur mes compétences), car mon blog n’a pas été visité (ce qui prouve qu’en effet la com était mauvaise).

 

D’un côté, la critique (voire les commentaires qui sont un peu extrêmes) n’était pas infondée (je revendique le côté maladroit et non pro de la chose, voire la nullité de mes chiffres), néanmoins, je l’ai quand même trouvé un peu gratuite (enfin les commentaires surtout).

 

Ne croyez pas que je ne suis pas ouverte à la critique, au contraire, ça aide à avancer (surtout ce blog, je trouve qu’il stagne), mais bon, il y a quand même des limites. Mais c’est là la question ! Y a t-il vraiment des limites à la critique (et à sa virulence) à partir du moment où l’on tâche de communiquer sur son blog (public) ? Ou bien doit-on quand même tenir compte de l’impact de ses propos, sachant que ce n’est pas une machine qui écrit ledit blog ?

 

Bref la question reste entière et je dois dire que ça m’a pas mal minée. Suis-je aussi nulle que ce blog le prétend (c’est possible hein, j’aimerais mieux pas, mais c’est possible).

 

Puis une très gentille personne m’a ensuite indiqué que le très sérieux Stratégies (NLDR : magazine pour les professionnels de la communication) avait parlé de moi en des termes très positifs ! Voilà qui a sauvé ma journée (et mon ego meurtri, parce que c’est quand même l’essentiel).

 

stratégies2

 

Je ne vais donc pas vous faire une conclusion sur le crapaud, la blanche colombe, ou sur ma dernière question existentielle de communicante. Non. Je vais juste conclure en vous disant : M’EN FOUS ! SUIS DANS STRATEGIES !!

 

Un grand pas pour moi mais un petit pas pour personne !

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !