De la ménopause et des hommes

1 avril 2011

5373214106_3721634f73.jpgVous le savez depuis un petit moment déjà (depuis le temps que je me plains), je dors mal. Voire, très mal ! En conséquence de quoi, je suis assez en vrac dans la journée.

 

Cette nuit fut épique ! Parce que j’ai dormi ?? Si seulement…

 

Cette nuit, M.Pasd’Bol était baaalaaadeuh ! Entendez par là qu’il était mourant, comme tout homme qui se respecte !

 

Nonobstant des bouffées de chaleurs monstrueuses et mes frissons (aucune excitation là dedans, j’ai chaud ET froid en même temps), le décalage induit par le changement d’heure (dans un mois, je ne serai toujours pas au point) et des chats particulièrement avides d’attention et d’amour, j’ai également dû subir la longue agonie de mon zhom !

 

J’ai quand même pu éteindre à 2h30. Après, j’ai essayé de dormir. Passons sous silence le fait que M.Pasd’Bol dorme à côté de son téléphone et reçoive parfois des textos à des heures indues (oooh, la jolie lumière dans la chambre à 3h du mat !)…Non, je préfère vous raconter le reste. Quel reste ? Le fait que, lorsqu’il est malade, il parle la nuit. En l’occurrence, cette nuit, il m’a enguirlandée dans son sommeil !! « Je suis malade, tu peux pas me passer tous les paquets de mouchoirs à côté de toi ? Grrrr », « Euh…quels mouchoirs ? T’as réquisitionné tous les paquets dispo et ils sont à côté de ta main (!) », « Grrrrrr, mmmfff » (Ah…tu dormais donc, super…ben je vais essayer de faire pareil maintenant que tu m’as réveillée).

 

Ca c’est pour la première partie de la nuit. La deuxième…comment dire. Mesdames, avez-vous déjà réussi à dormir à côté d’un homme qui ronfle ? Non ? Essayez donc le mourant ronfleur ! Rrrrrrr, rhaaaaaaa, rrrrrrrrrr, rhaaaaaaaa, rrrrrrrrr, rhaaaaaaa, etc.

 

Si j’ai réussi à dormir deux heures, c’est le bout du monde. Ma nuit n’a été qu’un long cauchemar éveillé.

 

Ce matin, j’ai fait mon rituel beauté pour me réveiller un peu, parce que garder les yeux ouverts était le défi du jour !

Je me suis nettoyée le visage, mis une petite lotion, puis brumisée la peau pour bien l’hydrater. Enfin c’est ce que je fais d’habitude. Là, j’ai remplacé le brumisateur par mon déo ! J’ai, donc, le visage qui sent le frais mais les yeux qui piquent !

 

Vivement que M.Pasd’Bol guérisse (au risque de finir étouffé sous mon oreiller) !

Rendez-vous sur Hellocoton !