Dernière ligne droite !

23 mai 2011

MAROC-sahara-occidental-2000km-en-ligne-droite.jpgAujourd’hui j’avais rendez-vous avec le chirurgien pour un dernier point avant mon opération. L’occasion pour moi de poser toutes les questions que j’avais à l’esprit.

 

Tout commençait bien ! Je me dirige vers le bus, mais un troupeau de collégiens me freine. Pas pressés d’aller en classe, apparemment. Bref, ça me ralentit, je peste (je déteste être ralentie dans ma marche, je suis née à Paris !)

 

Je continue ma progression et je vois enfin le bus…qui se tire ! Eh oui, si les djeunz s’étaient un peu plus remués le popotin, j’aurais eu mon bus au lieu d’attendre 10 mn le suivant et d’arriver en retard !

 

Enfin, j’arrive à l’hôpital. On me donne ma fiche à insérer devant la porte d’attente de mon chirurgien. Mais c’est ballot ! Ils ont oublié de changer les noms sur les portes, ce qui fait que j’ignore complètement où je dois déposer mon papier ! Et comme c’est l’heure du déjeuner…

 

Après un peu d’attente (avec un bon livre), je vois passer une infirmière avec des étiquettes ! Je lui demande où sera mon chirurgien. Miracle, elle le sait ! Je vais donc me positionner devant la bonne porte et déposer mon papier. Le suite fut plus rapide.

 

Mon chirurgien m’appelle, me résume la situation et m’invite à poser des tas de questions. Vous allez rire ! La seule qui m’est venue à l’esprit c’est « je vais avoir mal ? ». Minable, j’avoue.

 

Le point fut aussi bref qu’instructif et je ne suis pas venue pour rien ! Déjà, j’ai appris que mes douleurs qui revenaient étaient normales. Youhou ! On m’a également confirmé que ma poche digestive serait sûrement présente à 70%, j’ai bien fait de partir dans l’idée que j’en aurai une.

 

Le meilleur n’est pas là. Autant je me prépare à l’opération du 8 juin, autant je n’étais pas préparée à celle du mois d’août !! Eh oui ! Je savais, bien sûr, que pour me retirer la poche on devrait recoudre l’intestin. Mais on m’avait dit que ça serait une petite opération, avec peu d’hospitalisation. Naïvement, je m’étais dit que ça collerait à une hospitalisation pour un accouchement ou une appendicite ! Un petit truc quoi ! Que non !

 

Aujourd’hui, j’ai donc découvert que « ma petite opération du mois d’août » m’obligerait à rester pas moins d’une semaine à l’hôpital (ben oui, en juin j’y reste 10 jours, c’est forcément moins !) mais qu’en plus j’aurai 3 semaines d’arrêt maladie ! Je ne suis pas près de bosser à ce rythme !

 

C’est un peu dépitée que je suis rentrée chez moi.

 

Heureusement, découvrir que mon arrêt de bus n’était plus desservi entre 13 et 14h (ben tiens) m’a fait un bon dérivatif !

Rendez-vous sur Hellocoton !