Des bonnes manières dans la blogosphère

24 juillet 2011

nadine-rothschild-6167.jpgJe le dis et je l’affirme, la Blogosphère est un lieu virtuel très accueillant, convivial et relativement sincère. Du moins quand on respecte les régles et que l’on respecte les autres blogueurs (eh oui ! On est rarement seul dans la Blogosphère). Une fois ces principes compris, on découvre un univers d’échange, de générosité et d’entraide qu’il est difficile de trouver dans le monde réel. Car oui, il y a une vraie communauté de blogueurs.

 

Bien sûr, il m’arrive de déplorer des communautés « exclusives » comme certains blogs mode, beauté, création, illustration et même humeur. Une sorte de club VIP très fermé où il faut montrer patte blanche (ne cherchez pas, ma patte est encore bien grise). Mais, à mes yeux du moins, il s’agit d’une minorité. Moi, je ne vois que des blogueurs, quelque soit leur style ou leur domaine, que je suis, et qui (pour certains) me suivent. Sans discrimination.

 

D’ailleurs, comment rentre t-on dans cette grande communauté si sympa ? De deux choses l’une : soit vous n’en avez rien à faire, ne faites votre blog que pour vous, vos amis proches ou votre famille et ne cherchez pas à vous intégrer (ce que je trouve louable, c’est un choix très respectable). Soit, vous débutez doucement, écrivez un peu, puis allez à la découverte des autres blogueurs et de leurs sites, manifestez votre intérêt pour ce qu’ils font, voir si certains s’intéressent à vous, et essayez de donner en retour ce que l’on vous donne.

 

Pour ma part, j’ai commencé à visiter les communautés OB qui semblaient me correspondre, puis certains blogs, j’ai laissé des commentaires à ceux qui « m’accrochaient », puis visité les blogs cités par eux, cherché par thématiques et enfin je me suis inscrite sur HC, le meilleur réseau social du genre. Et j’ai essayé de créer des liens, mais des liens sincères, basé un le respect, la politesse et un intérêt réel.

 

C’est en tout cas mon point de vue (monde des Bisounours, bonjour !).

 

Cependant, ces derniers temps, j’ai vu et entendu certaines pratiques qui remettent mon bel équilibre en cause. Attention hein, je sais que les mauvais utilisateurs de la Blogosphère existent mais surtout qu’ils sont rares (j’en ai peu vu, c’est dire, et pourtant je passe ma vie sur mon ordi). Mais cela donne quand même à réfléchir quant à guide de bienséance de la blogosphère (sors de ce corps Nadine de Rothschild !). D’autant qu’ils ne sont pas tous à ranger dans la même catégorie et sont parfois difficiles à détecter.

 

Déjà, il y a les mal élevés gonflés qui viennent uniquement pour faire leur promo. Comme ceux qui viennent écrire un commentaire (un, pas deux) sur votre blog ou sur votre réseau social de prédilection pour faire « coucou, hey, tu viens sur mon blog, il est trop super ». Je pense l’avoir écrit deux ou trois fois, mais je pense que mes « victimes » avaient bien compris que c’était uniquement pour rigoler et à ne pas prendre au sérieux. En tout cas, ça ne se fait pas. Sauf si par la suite on devient un lecteur assidu, ce qui reste possible.

 

Il y a aussi ceux qui veulent créer un partenariat avec votre blog…sans l’avoir jamais lu ! Ils font souvent des campagnes massives, inefficaces et agaçantes. Ou pire. Je pense notamment à Femme Sweet Femme qui a été victime de ces malandrins !

 

Alors je sais, je suis sans doute la plus mal placée pour critiquer, après tout mon égocentrisme n’a échappé à personne, pas plus que mes rêves de gloire (ok, je suis un boulet !). Toutefois, j’espère ne jamais en arriver là tant j’estime cela irrespectueux. Aller sur un blog, oui c’est public, mais c’est comme être reçu chez quelqu’un, on doit se tenir un minimum et éviter faire popo sur le paillasson.

 

Bien sûr, il y a des pratiques bien pires et même condamnables ! Comme ceux qui se mettent à insulter les blogueurs sur leur blog, celui des autres ou les réseaux sociaux. Et parfois pour de simples divergences d’opinion. Cela peut même aller à une haine tenace et au piratage de blog (Ava, si tu me lis…) Encore, je n’ai jamais été touchée par ce type d’attaque, aussi j’ignore même comment je réagirais. J’ai même de la chance, la plupart de mes commentaires sont sympas ou très sympas. Pourtant, je reste critiquable (démocratie, tout ça…), mais sans doute que ceux qui ne m’apprécient pas (et c’est normal, on ne peut pas plaire à tout le monde) ont l’intelligence de passer leur chemin ! Ca doit faire quand même drôlement bizarre quand ça arrive !

 

Récemment, on a beaucoup parlé de plagiat. De plagiat d’articles d’une part (et plusieurs personnes s’en sont plaintes) ce qui est  vraiment minable de la part des auteurs (il y a tellement de sujets à traiter), mais, plus subtil, de plagiat d’images, de titres, de thèmes ou de style. Là, c’est plus dur à prouver…C’est vrai, les coïncidences existent. Et, n’est-il pas normal de trouver, dès demain, un milliard d’articles sur la mort d’Amy Winehouse (et parfois avec des thèmes et des images ressemblants ?)

 

En fait, je parle plus de choses qui vont moins de soi, comm
e une thématique humoristique ou un coup de gueule.


Les images, c’est vrai c’est compliqué. J’avoue, à part mes chats, je ne fais ni photo, ni montage. Autant que possible j’essaye d’en prendre des libres de droit. Si je la prends d’un blog (encore faut-il que j’y prenne garde), j’aime bien mettre un lien vers l’image qui redirige vers l’auteur. Est-ce assez alors que la personne a bossé dessus ? Je ne sais pas, je l’espère, cela m’ennuierait de piller le travail d’un autre !

 

Je vous le disais, les coïncidences existent (et heureusement). Mais que penser quand vous voyez passer un sujet sur un thème donné et original, qui ne marche pas trop mal, et que le lendemain, ou deux jours après, vous voyez passer le même type de sujet (traité plus ou moins différemment, plutôt moins que plus), parfois avec la même image libre de droit (tant qu’à faire) et aucun rappel pour la personne qui vous l’a inspiré ? C’est un peu gonflé non ? Et que dire quand ça se répète (et que c’est souvent la même personne ?) A quel moment a t-on le droit de se plaindre (aaah, le monde magique d’Internet où tout est gratuit et surtout les idées). Ok, ça ne m’est pas arrivé (normal, me direz-vous, je ne parle que de moi, il faut être débile pour copier mes idées et mes histoires).

 

C’est vrai, l’imitation est la meilleure des flatteries, mais que penser du vol ou de la copie (oui, j’y mets une nuance). ? En tout cas, pour l’avoir vu de mes yeux, je me dis que souvent la coïncidence a bon dos ! Et que c’est tout sauf sympa, original ou digne.

 

Mais le drame de l’histoire est que l’on voit passer tellement d’articles, que parfois…ben on ne le voit pas et on applaudit le copieur (ce qui a déjà dû m’arriver).

 

Ce n’est pas très courant, la majorité des blogueurs sont réglos, mais je dois dire que la première fois qu’on réalise cela, on ressent un petit pincement au coeur…

 

Un grand merci d’ailleurs à Alexia 33, maintes fois pillées dont l’article sur le plagiat (et les coups de gueule répétés de mes copinautes) m’ont un poil inspirée !

 

Enfin, il y a une autre pratique qui m’a peut-être le plus choquée. Celle que j’ai appelée la technique de « la fausse bonne copine ». Du genre, la personne (mâle ou femelle, le blogueur est quasi unisexe) qui semble s’intéresser pour de vrai à toi. Qui va lire un ou deux de tes articles pour les commenter (pas plus, sinon c’est une vraie copine…on les distingue par la régularité), mais qui, une fois fait, ne te commentera plus jamais (attention, à distinguer de mec qui fait sa pub, lui c’est clair, on ne peut se tromper). Par une fois fait, j’entends, une fois que tu vas sur son blog et devenir (parce toi t’es vraiment sympa)  une lectrice régulière. Pourquoi se fatiguer quand le poisson est ferré ?


Comment distingue t-on ces parasites de l’amitié, pour le coup, vraiment virtuelle ? Simple comme bonjour !

 

Bon déjà, voir ce que j’ai mis plus haut sur les commentaires. Ensuite, il y a le miel…ou la pommade. Bref, il ou elle, va vous faire des commentaires sur un réseau social quelconque (ça marche aussi sur Twitter, et même de plus en plus), pour faire « coucou je suis là, je t’aime » alors que vous ne lui avez parlé qu’une fois dans votre vie, qu’elle (ou il) vous parle comme si vous étiez copains comme cochon, vous dit combien vous êtes trop sympa/génial de la mort qui tue, vous fait des bisous, s’immice dans des conversations qui ne le ou la concerne pas, juste histoire de montrer que vous êtes potes…mais n’ira plus jamais lire le moindre de vos articles ou ne mettra la queue d’une souris sur votre votre blog. J’avoue, c’est vicieux (presque digne de moi, c’est vous dire). Ou comment exploiter l’échange réel de la Blogosphère en le modifiant en une sorte de « tout pour moi, rien pour toi mais je te laisse croire que je t’aime tant que tu me fais progresser mon blog rank ».

 

Attention encore, je ne dis pas « vous devez tous commenter les blogs que vous suivez ». Soyons honnêtes, ce n’est souvent pas possible. On ne peut pas tout commenter tout le temps. Mais ça n’empêche pas de lire l’article, de l’apprécier ou d’apprécier son auteur. Je sais que, pour ma part, je suis beaucoup de blogs. Mais par goût, car ils m’intéressent pour de vrai, de même les personnes qui les écrivent car je les estime. Cependant, parfois, il m’arrive de zapper le passage commentaires, par fatigue ou par oubli (on n’oublie pas que je perds la boule ! Des fois je promets de passer et puis j’oublie). En suis-je fière ? Non ! La moindre des choses est de remercier chaque personne de son passage, de découvrir son univers et de marquer le coup pour montrer qu’on s’intéresse à elle. La sincérité n’a qu’un seul niveau et il est horizontal (donc réciproque), sinon ça sonne faux.

 

Toutes mes excuses, donc, à ceux qui ne me voient pas souvent…Et j’espère vraiment ne pas rentrer dans la catégorie du dessus, car j’aurais honte, je dois l’avouer. Je ne trouve pas ça très respecteux.

&n
bsp;

Pour moi, peut-être grande naïve devant l’Eternel (j’ai un doute quand même), la Blogosphère a certaines valeurs, certains principes qui font que je m’y sens bien, presque à l’abri. Ce qui tient à la probité, la générosité et la gentillesse des gens qui la composent (une majorité). Car générosité est bien le mot. Ce qui n’empêche pas de vouloir « conquérir le Net », de « devenir une star » ou d’en faire des tonnes (en restant moi-même, je suis hélas bien comme ça en vrai) mais avec humour (il faut aussi savoir ne pas se prendre au sérieux). Mais pour cela, il faut respecter ses co-blogopotes, qui vous lisent mais surtout vous enrichissent. Si l’on parle de vous quelque part, il est bien normal de rendre la pareille non ? Pas par devoir, mais par estime, par reconnaissance. Quelqu’un se plie à vos délires (type interview…de vous), c’est normal de mettre cette personne à l’honneur car elle a pris du temps pour vous ! Vous pouvez aider une copinaute d’une façon ou d’une autre (comme relayer un combat, une maladie rare, un anniversaire, un concours, une nouvelle boutique), votre espace n’est-il pas un lieu d’échange pour partager avec vos lecteurs ? Qui n’en ferait pas autant ? Bon, on ne peut pas faire que ça, mais de temps en temps, qu’est-ce que ça coûte.

 

Bon, je sens que je pars dans une sorte de délire émotif et je vais donc m’arrêter là…Néanmoins, je trouve vraiment malheureux que certaines personnes ne respectent pas l’un des fondamentaux de la Blogosphère : l’échange gratuit et généreux.

 

On fait son blog avant tout pour soi c’est vrai (parfois avec des idées derrière la tête comme « et + si affinités » comme moi, mais je ne l’ai jamais caché), mais c’est avec les autres que l’on communique !

 

Et vous copinautes (ou visiteurs d’un soir), cela vous est-il déjà arrivé ce genre de pratique ? Avez-vous déjà été déçu par la Blogosphère ?

Rendez-vous sur Hellocoton !