Des hauts, des bas et de la poésie

5 décembre 2011

transit-intestinal.jpgTu le sais, Lecteur, ma vie est redevenue normale depuis le départ de ma poche…Enfin, normale, si on veut. Mine de rien, 6 mois de poche ça te détraque un système et tes habitudes aussi.

 

Bref…Je l’ai dit, juste après le départ de ma poche, ma grande hantise était de retourner aux toilettes. J’avais une trouille mortelle d’avoir mal. Et comme on m’a opérée car j’expulsais des caillots de sang et que je pleurais sur mon trône (j’étais une triste reine), il est logique que ça m’ait effleuré l’esprit.

 

Depuis, ça marche et j’ai redécouvert mon transit. Non que ça soit mon nouvel ami ou qu’il ne me pourrisse pas l’existence.

 

Je viens de le dire, à l’hôpital, j’avais peur des WC (rien que le mot me faisait frémir)…mais vu ce qu’on venait de me faire et vu ce qu’on me donnait à manger, l’émail n’a servi qu’à soulager ma vessie ! Et ça, c’était le pied (rien ne vaut un bon pipi avant un bon dodo…ça se voit que ma nuit fut quasi blanche ?)

 

Retour à la maison, l’angoisse, la peur d’une hémorragie soudaine. Mais toujours rien. C’est la peur de l’occlusion qui a pris le relai (moi ? hypocondriaque ? Naaaaan !)

 

Fort heureusement (pour mon transit, j’hesite encore à sortir le champagne en ce qui me concerne), j’ai chopé la gastro ! C’est une sorte d’hémorragie remarquez, et c’est tout sauf agréable. Quoi que ça a plu à mon infirmière qui m’a trouvée toute dégonflée le lendemain (tu m’étonnes).

 

Je n’avais qu’une attente, le retour à la normale…

 

Vous savez, vous, comment fonctionne un intestin qu’on a tripoté et qui doit fonctionner après une période de pause ? Moi je l’ai découvert. C’est un peu comme jouer avec un interrupteur : jour, nuit, jour, nuit…Vous voyez où je veux en venir ? Non ? Comme je suis d’humeur scato, je vous explique.

 

Un intestin traumatisé met du temps à vouloir marcher et en général, c’est assez mou au début…sauf en cas de gastro ! Mais après il se rétracte et hop, il chope toute l’eau dans ton corps…et ça marche plus, un jour, deux jours, trois jours…la semaine. Tu penses que j’ai eu mal ? Pas qu’un peu.

 

Ensuite, tu t’hydrates et puis ton intestin comprend qu’il y a un truc qui déconne…donc il balance toute la flotte. Super ! Et ainsi de suite !

 

Je vous laisse imaginer mes jours et surtout mes nuits (aucun roi n’a autant paradé que moi sur son trône ! Mes fidèles sujets imaginaires sont ravis et défilent en mon honneur…oui je manque de sommeil aussi). Le pire ? J’ai toujours envie et mal au ventre ! Dois-je vous dire que la poche me manque ? Mais comment font les gens sans poche pour survivre ???

 

Caca dur ou caca mou, je passe ma vie dans le trou !

 

C’était la minute de poésie, merci à tous ! Sur ce, je vais essayer de dormir un peu !

Rendez-vous sur Hellocoton !