Encore un effort

12 mai 2011

libido-175116_L.jpgAvec la maladie, vous le savez, mon appétit s’est réduit comme peau de chagrin. Enfin, ça, c’était avant.

 

Maintenant que j’ai moins mal, que je vis sans morphine et sans Prozac, j’ai faim ! Bien sûr je ne dépasse pas les deux repas par jour. J’en suis même au repas unique du soir (seul moment que je partage avec M.Pasd’Bol). Néanmoins, j’ai de plus en plus faim. Et faim de trucs gras et ultra caloriques. Vu que je mange peu, forcément, je ne culpabilise plus de grignoter. Ce qui est mal…

 

Il y a peu, je vous racontais combien je maigrissais et quel plaisir c’était de voir partir un à un les bourrelets. Mais voilà, désormais, ils stagnent. Pire, au moindre écart, ils reviennent !

 

Bref, je maigris toujours, mais il y a un tel ralentissement que la courbe pourrait bien partir dans l’autre sens.

 

Je dors mal, du coup je suis cassée le matin. Pourtant, je n’ai plus d’excuse, je peux bouger, j’ai moins mal…mais j’ai la flemme.

 

Tout à l’heure, j’ai décidé d’enfiler mon jeans préféré taille 27. Tout à l’heure, des larmes ont été versées. Non seulement, ça ne monte plus jusqu’en haut, mais en plus forcer…ça fait mal. Et il m’a été très difficile de retirer ce vêtement démoniaque !

 

Ma résolution est prise. D’accord pour continuer à manger à ce rythme, mais je dois compenser en bougeant plus. D’ici le 7 juin, je vous en fais la promesse officielle, je vais bouger mon gras.

 

Evidemment, ça serait mieux avec des encouragements !

 

L’opération « Déesse en septembre » est lancée !

Rendez-vous sur Hellocoton !