Endométriose à la Une (enfin, à la 2)

6 septembre 2011

cestauprogramme.jpgAujourd’hui, en bonne chômeuse, j’ai regardé C’est Au Programme sur France 2 (parce que ça suit Amour Gloire et Beauté).

Et c’est avec une petite larme à l’oeil que j’ai entendu Sophie Davant annoncer un sujet sur l’endométriose ! Pour une fois qu’on en parle dans une émission à large audience !

 

Pourquoi maintenant ? Car en ce moment se tient le congrès mondial contre l’endométriose à Montpellier (mais soyons honnêtes, il n’y a pas foule au niveau des Pouvoirs Publics…)

 

Donc, j’étais très contente qu’on parle de MOI à la télé (j’aime qu’on parle de moi que ça soit des sujets sur les pauvres ou sur les malades…je suis pas difficile et je fais feu de tout bois !). Puis, après la rubrique santé, ben je l’étais beaucoup moins !

 

Lecteur, si tu es curieux tu peux visionner la vidéo en cliquant ici.

 

Ok, je suis ravie qu’on parle de ma maladie et qu’on reconnaisse le tabou qu’elle représente. Je le suis encore plus quand on met l’accent sur la douleur abominable qu’elle engendre et sur son caractère invalidant (enfin le jour où cette invalidité sera reconnue, je serai ménopausée pour de vrai). Je suis encore contente d’entendre des témoignages et de voir l’air consterné de cette pauvre Sophie qui découvre la maladie et son lot d’horreurs (à quand un endométhon Soso ?)

 

Seulement voilà. Quitte à parler d’une maladie, autant en parler bien ! Parce que 10 malheureuses minutes avec beaucoup de blabla où l’on jette toutes les infos en vrac, ce n’est pas assez pour comprendre ou faire connaître. Ca, c’est un premier point.

 

Le deuxième, et non des moindres, c’est qu’à mes yeux on a mis l’acccent sur des détails mais pas sur la maladie en elle-même. Un exemple ? Ne parler des douleurs que lors des règles ou des rapports sexuels. A écouter Richard Zarzavadjian, les femmes sont tranquilles le reste du temps. Pareil, la maladie apparaît avec les premières règles…Désolée, moi mes symptômes datent d’octobre et j’avais mal tous les jours (règles ou pas).

 

Et cette pauvre Sophie qui ne comprenait pas pourquoi qu’on en guérissait pas, c’est agaçant ! Mais à sa décharge, il faut dire que cet aspect n’a pas été abordé.

 

Ce qui m’a le plus gênée ce sont les erreurs et autres imprécisions. Sur l’origine de l’endo par exemple. Dire que ça vient forcément d’un reflux sanguin, c’est un peu facile, car on ne sait toujours pas véritablement d’où ça vient, et qu’il y a plusieurs possibilités (et que ça varie en fonction des femmes). C’est une des possibilités, il y en a plein d’autres et toutes restent à l’état d’hypothèses. On n’a même pas évoqué l’hérédité (même si je ne suis pas concernée dans mon cas).

 

L’émission évoque des kystes sur les organes reproducteurs…ok, c’est sympa, mais moi avec mon nodule traversant du tube digestif, je fais quoi ? Je me le colle derrière l’oreille ? Quid des femmes qui ont des endo de type IV qui touchent les reins, le foie, la vessie,… ? Elle méritaient aussi d’être évoquées. Quant aux terrains fertiles type pollution et allergie aux chats…ça frôle la bêtise.

 

Autre reproche, on a assez peu parlé des récidives ! Pourtant c’est notre angoisse à toutes (ça et la stérilité). Pas plus que les risques de maladies auto-immunes.

 

Donc, ok pour dire que certains médecins ne savent pas traiter cette maladie, et sont parfois inhumains (vu que la douleur d’une femme c’est normal et que c’est dans sa tête). Mais il aurait fallu un vrai sujet de fond qui ne part pas dans tous les sens.

 

Un téléspectateur qui ne connait pas l’endométriose regarde l’émission, que retient-il ? L’endo est une maladie de femme, qui lui fait très très mal quand elle a ses règles ou lorsqu’elle couche, que c’est un peu de sa faute car elle a eu ses règles très jeune, ou alors c’est la faute du chat. Ok pour la soutenir, mais bon, elle va pas se plaindre le reste du temps (elle a pas ses règles tous les jours mémère).

 

Bon, je caricature, mais vous aurez compris que j’ai trouvé le traitement de cette maladie très léger. Trop vu la saloperie que c’est.

 

Néanmoins, la maladie a enfin été évoqué sur l’une des émissions matinales phares du paf. Espérons qu’elle ouvre la voie à plusieurs autres de meilleure qualité !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • SOPHIE DAVANT SUR ENDOMETRIOSE