Fifty Shades of…blue !

5 novembre 2012

50nuances-de-Grey.jpgC’est dit c’est écrit, ce soir sur VMG ça va parler (gros) sexe ! Donc, si tu te choques au premier jeu de mot graveleux, si clitoris est pour toi un sommet himalayen, si tu ne veux pas être spoilée afin de lire tranquillement le livre (cul)culte du moment ou si tu es…ma mère, passe ton chemin (y a Tchoupi en ce moment à la télé, fonce c’est du bon).

Mercredi c’était (pour ceux qui suivent) mon…annilloween ! Et j’ai reçu un tas de cadeaux dont David Tennant en presque vrai (aaaaah David…soupirs) et Sailor Moon la princesse qui couche (mais pas le premier soir). Evidemment, ma meilleure amie connaissant mes goûts (et ma misère sexuelle actuelle) a décidé de m’offrir le hit du moment : Fifty Shades of Grey (ou pour les non anglophones : Cinquante nuances de Grey…en français ou en anglais, cette histoire de nuances et le jeu de mot sur Christian Grey reste totalement foireux).

J’étais alors plongée en pleine lecture d’une biographie sérieuse sur Mazarin…que j’ai mise de côté pour m’immiscer dans les yeux gris de Grey (il s’appelle Grey, il a les yeux gris, E.L. James ne s’est pas vraiment foulée). Autant te dire de suite, Lectrice (à ce moment de la lecture de l’article, je sais que tu es une femme qui bave d’impatience que je dévoile les moments cochons du bouquin. Ne nie pas, je le sais !), je n’ai vraiment pris mon pied qu’avec un seul bouquin. Manque de bol (on ne se refait pas), ce ne fut pas avec celui qui était fait pour ça. J’ai le blues bébé ! D’où mon titre.

Pour celles (et ceux, ne soyons pas sectaire) qui auraient vécu dans une grotte ces dernières semaines, voici le pitch officiel des éditions JC Lattès :

« Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier ? jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. 
Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. 
Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets? « 

Voici le mien si ça t’intéresse :

Anastasia Steele dite Ana(le?), une gourdasse de 21 ans va par le plus grand des hasards faire une interview du très abordable multimilliardaire Christian Grey d’une beauté incomparable (pas comme Bill Gates ou les autres multimilliardaires donc). Le coup de foudre est immédiat mais démarre sur un malentendu, ce dernier pensant qu’Ana, arrivée à 4 pattes est une soumise convaincue alors qu’elle est seulement la fille cachée de Pierre Richard. Ana, l’archétype de la fille qui se croit moche mais que tous les hommes désirent est alors confrontée à son premier émoi amoureux et va découvrir qu’en chaque cruche sommeille une grosse cochonne ».

Si après ça vous ne vous précipitez pas dans votre librairie…

Ceci étant, après avoir lu la suite, pas dit que le libraire s’en mette plein les fouilles…

Disons-le tout net : ce n’est pas bon. On a souvent lu des critiques sur la pauvreté de l’histoire et du vocabulaire…on est loin du compte ! Ce livre est censé être prenant et émoustiller la ménagère, voire révolutionner sa vie sexuelle. Pour tout vous dire, après avoir lu ça, j’ai bien envie de plonger sous la couette avec Jojo le lapin qui vibre et un bon Harlequin de derrière les fagots.

Commençons par les personnages. Ana, est donc une très innocente vierge dont les « beaux yeux bleus sont trop grands pour son visage » (ça commence mal). Elle envie sa coloc hyper bonnasse et intelligente que tous les hommes veulent (pour ma part, je ne fais pas une fixation sur le corps sublime de mes copines, Ana si et à chaque page…mais bon je ne suis pas une innocente vierge). C’est une fille sarcastique qui ne pleure jamais (de fait elle passe son temps à chouiner tout du long du bouquin, moi je dis qu’on nous ment quelque part), qui a peur de son ombre mais est en fait super open pour tout ce qui touche au sexe. Ah, et elle n’est pas non plus super humide que des yeux ! Comme elle est jeune, elle utilise des mots « jeunes » donc à toi Lecteur les « merde, putain et fait chier ». Oui je sais, ça te choque, c’est normal c’est fait pour, c’est un roman moderne que diable ! Sinon, elle aime sa môman, son pôpa et faire des blagues à deux balles. Signe particulier : se mord constamment la lèvre, souvent sans le faire exprès. Bref, elle se mort la lèvre, ça excite Christian et c’est parti pour un tour de brouette japonaise. Une fois, ok. Deux, bon, allez. Au bout de 100 fois, ça sent le running gag é(n)culé. Même Bip Bip et le Coyotte c’est plus varié (et plus drôle).

Christian Grey, mec super riche, super beau, super arrogant a eu une vie super difficile (super). Adopté à 4 ans, sa mère est une pute shooté au crack qui lui a sans doute fait subir les pires trucs, ce qui l’a rendu un peu tordu dans sa tête. Il a aussi été dépucelé à 15 ans par une copine de sa mère adoptive qui lui a fait découvrir le sado-masochisme, seule forme d’amour possible à ses yeux. Pour ma part, je pense qu’il souffre de schizophrénie. Il passe son temps à user de mots crus (fermez vos yeux, petits chastes, ici ça parle « baise », « suce », « encule ») mais…a en fait l’âme d’une jouvencelle en fleur. Exemple : Ana manque de se faire renverser par un…vélo ! Je sais, ça fout les jetons, autant que si ça avait été une moto crottes. Ben le Christian, ça l’a rendu aussi flippé que si un 3 tonnes avait broyé les rotules de sa bien aimée. D’où le « je tremble à l’idée de ce qui aurait pu vous arriver » ! SM la nuit, précieuse ridicule le jour…Schizo je vous dis ! Franchement, qui imagine Mr Darcy balancer ce genre de conneries à Elisabeth ? Hein qui ? De même que Cricri couve son Ana comme une mère poule. Aaaah, les scènes où il l’oblige à manger car il s’inquiète. Pas de souci si tu zappes la première, le livre est ponctué de « mange » ou « as-tu mangé ce matin » « je veux que tu manges ». Rhaaa, encore, encore, l’extase est proche ! (Bref, le livre à lire si tu es au régime). Sinon, faut pas lui toucher le torse (on ne sait pas pourquoi, mais ses poils c’est sacré) et c’est un fétichiste du nombril (qui procure des sensations que j’ignorais).

Les personnages secondaires : on s’en fout.

Passons au sujet qui nous intéresse tous : le cul, le cul, le cul !

Je vais être claire : Christian Grey est un magicien ! David Copperfield peut aller se rhabiller ! Certains sortent des lapins des chapeaux, Cri Cri lui, il sort des capotes. Jour et nuit, il a toujours des tas de capotes dans sa poche, y compris son peignoir. Pas mal pour un mec qui déteste ça !

Deuxième exemple, il a un sexe magique ! Normal de prime abord, géant dans un peu d’eau. Tu vois Jack et le haricot magique ? Ben la scène de l’érection de Cri Cri dans la baignoire c’est pareil.. Tu plantes, ça pousse jusqu’au ciel et ça dépasse. Abracadabra, hop je bande !

Il n’a pas seulement un sexe géant, son sexe fait des étincelles. Car notre vierge ne le reste pas longtemps (d’un autre côté, 21 ans qu’elle attend la pauvre). Dès la première relation, Ana a un orgasme incroyable (de fait, elle en a 3 ou 4, magique je vous dis). Soyons honnêtes, pour moi sa première fois c’est un peu de la science fiction. Mais comme je suis sympa, je vous laisse juges :

« Et maintenant, je vais vous baiser, mademoiselle Steel, murmure t-il en positionnant son gland à l’entrée de mon sexe. Brutalement ». Petite parenthèse, ok, la première fois c’est rarement glamour, mais après 2mn de préliminaires on est quand même en droit d’attendre mieux que « là je vais te baiser ». je ne sais pas vous, mais le mec qui me sort ça la première fois qu’il me touche (à commencer par la toute première), je mords là où ça fait mal (ce qui aurait plu à Cri Cri je pense).

 

Mais poursuivons.

 

« Il s’enfonce en moi. Aïe ! Quand il déchire mon hymen (glamour toujours), je hurle en sentant un pincement au plus profond de mon ventre. Il se fige en me regardant d’un oeil extatique et triomphant (Cri cri est un muffle, je l’affirme)« …bla bla bla, il reste immobile, je me sens remplie, bla bla bla (je vais pas non plus pomper – ha ha – tout le bouquin) « je vais bouger bébé souffle t-il au bout d’un moment la voix tendue ».

 

Nouvelle parenthèse de moi-même. Non mais WTF. Le mec rentre, reste puis lui sort « attention je vais bouger ». Ca excite qui ?? autant y aller d’un « tu la sens ma cochonne ? », au moins le ton est donné et ça sonne moins faux ! Sérieusement, quand j’ai lu ça j’ai de suite pensé à « Ca va couper chérie » de La Cité de la Peur ! Mais je vous sens haletants, vite la suite.

 

« Oh  (ah ?). Il ressort avec une lenteur exquise (déjà ??). Il ferme les yeux en geignant, puis s’enfonce en moi à nouveau. Je pousse un deuxième cri, il se fige. – Encore ? murmure t-il la voix rauque (non non Cri Cri, c’est mieux quand on arrête à la moitié). – Oui. il recommence puis s’arrête. Je geins, mon corps l’accepte…Oui je veux. – Encore ? – Oui. »

Donc une fois que Cri Cri arrête de sortir et de rentrer (non mais c’est quoi cette technique ?? Tu connais pas j’y suis j’y reste ?), il lui agrippe la tête, lui mord la lèvre, la « pilonne » et, ooooh, il lui sort la phrase magique (qui marche à tous les coups dans le livre, essayez à la maison et racontez-moi) « jouis pour moi bébé ». Et là, pif paf, « elle explose en morceaux tout autour de lui ». Je suppose que comme une princesse, des paillettes sont sorties de son corps, j’ai préféré m’imaginer la version gore avec une explosion et des bouts de cerveau qui se répandent autour de Christian (c’est un peu ce qu’a fait le mien après lecture du livre d’ailleurs).

Une première fois réaliste ? Non, sauf avec Christian le magicien ! Il ne lui manque qu’une tente à La Foire du Trône à côté de la Femme à Barbe, et je ne vous raconte pas le succès !

Bref, à chaque fois qu’il la touche, pof, orgasme multiple de folie. Pas mal pour une vierge ! Après Martine à la plage, découvrez Ana dans le bain, Ana sous la douche, Ana dans la chambre des douleurs, Ana à l’hôtel, Ana par derrière, Ana fait une pipe, Cri Cri mort le téton d’Ana (= orgasme…moi je mets une baffe mais bon), Cri Cri mort le petit orteil d’Ana (= orgasme, on a enfin trouvé le point G les filles, Youhou !), Cri Cri revisite « dis Camion » avec le clitoris d’Ana (= orgasme), Quand y a soufflage, y a jouissage (Cri Cri souffle sur les poils pubiens d’Ana = orgasme), etc. une collection interdite au moins de 18 ans et aussi au delà !

Mais Christian a également une langue prodigieuse. Elle tournoie ! Pendant tout le bouquin, sa langue tournoie (dans la bouche, sur le clitoris, sur le corps). Parfois c’est son pouce, mais sa langue, elle, tournoie sans arrêt. Eh hop chérie, connais-tu le numéro de l’hélicopère lingual ? Tu vas t’envoler bébé !

Comme il s’agit quand même d’une révolution dans la littérature érotique (Sade, si tu me lis), il faut bien parler du coeur du problème : le sado-masochisme. Car Christian, ex soumis, est devenu dominant. Donc, il lui fait des choses pas très catholiques (en vrai, ça ne fouette pas un chat…mais une chatte si, vous allez voir).

Il passe son temps à lui dire qu’il ne fait pas l’amour mais qu’il baise (ce qui n’a pas l’air de la déranger plus que ça), qu’il veut lui faire mal (en vrai : une fessée), qu’il est méchant méchant…moi tout ce que j’ai vu, c’est un mec qui réalise quelques fantasmes à la portée de tous (bon, sauf son espèce de dongeon dont il se sert à peine, faut du pognon pour ça).

En quoi c’est gentillet (et totalement fictif) ?

A part la fessée pour la punir (mais après il n’osera plus car ça a vexé notre héroïne, même si elle le titille dessus tout le temps), on a quoi ? 2 scènes de bondage, une scène avec une cravache (qui donne de légères tapes), une scène avec un martinet en daim et perles qui ne laisse aucune trace et une scène avec boules de Geïsha. On te vend un dongeon super travaillé avec un tas d’objets hypra flippants pour des trucs qu’on peut faire soi-même pour rigoler. Ou pas d’ailleurs, car on se tape rarement un magicien du niveau de Christian… Ma scène préférée : la cravache ! Non que ça soit mon kif, mais pour le côté science-fiction de l’histoire. Je vous raconte…

Ana fait un rêve érotique (ça lui arrive régulièrement, et c’est souvent sans intérêt) où Cri Cri utilise une cravache en cuir tressée. Ni une ni deux, elle lui raconte. Ben, il en achète une ! Et il l’essaye le bougre ! Je vous passe les détails (il plonge la cravache, il lui fait lécher…ah bah si je vous l’ai dit en fait) et là, paf paf paf. 3 tapes de cravache sur le clitoris. Devinez quoi ? Orgasme ! Il fait pouet pouet dessus, elle jouit, il tape dessus, elle jouit, elle essaye de se toucher elle-même, elle ne jouit pas. Allez comprendre ! Je ne sais pas quelle drogue elle prend, E.L. James, mais j’ai un sérieux doute sur le fait qu’on puisse « éclater en morceaux » autour de Cri Cri (oui, le vocabulaire est si pauvre qu’il est répétitif. Tu trouves une image, tu la sors en boucle et ça te fait un livre) après 3 coups de cravache sur le clito quand on est presque vierge ! Mais je peux me tromper (depuis le temps, mon innocence a dû repousser donc qu’est-ce que j’en sais ?).

Donc, Lectrice, si ton trip c’est le latex et le fouet, passe ton chemin, ce n’est pas ici que tu auras ton quota de « perversion ». Pourtant, c’était prometteur ! Christian te raconte tout ce qu’on peut faire, t’explique ce qu’il y a dans sa chambre spéciale, te promet du plaisir anal…Eh ben, même ta sodomie tu peux t’assoir dessus, dans le cul Lulu (c’était facile, j’avoue).

Mais, il y a bien de l’amour dans le livre ? Hélas te répondrai-je… Anastasia, romantique dans l’âme est également une chieuse. Une vraie. une qui te gonfle au bout de 5mn. Elle veut plus (et le répète non stop). Elle veut être rassurée, veut des preuves d’amour, de la tendresse, construire une histoire alors que Christian l’a prévenue qu’il ne savait que baiser et que c’était une flippette de l’engagement. Seulement, l’histoire déraille… On a d’un côté une nana qui veut plus (TOUT LE TEMPS) et un mec qui ne cesse de lui dire qu’il a peur de la perdre, la surprotège, est méga jaloux, accepte de dormir avec elle alors qu’il ne l’a fait avec aucune autre fille, lui présente ses parents et toute sa famille (pareil, c’est la première fois), va rencontrer ses parents à elle, accourt dès qu’elle le sonne ou semble triste, quitte à traverser le pays, accepte de « faire l’amour » alors qu’il ne le fait pas d’habitude, évite de lui faire mal (tu parles d’un SM toi), passe son temps à la complimenter et à lui dire qu’il ne peut pas vivre sans elle, lui parle d’avenir ensemble, lui confie des trucs sur son passé alors qu’il est très secret, reste fidèle, la noie de textos et de mails (cherchez pas, on a rien fait de mieux depuis Les Liaisons Dangereuses)… Et donc elle, ça ne lui suffit pas. ELLE VEUT PLUS BORDEL ! au bout de…3 semaines !!! Plus quoi ? Je n’ai toujours pas trouvé. C’est d’ailleurs la raison de leur rupture : au bout d’un mois de relation, elle veut plus et reste persuadée avec tout ça qu’il ne sera jamais amoureux ! Sérieusement ?!

Combien y a t-il de mecs qui donnent autant en moins d’un mois ? Levez la main que je vous compte !!! C’est bien ce que je pensais.

Bon l’autre raison de la rupture c’est parce qu’il la punit à coups de ceinture…uniquement parce qu’elle l’a supplié de le faire ! Pour voir ce que ça donne. Et comme ça fait mal (sans blague ?), elle en déduit qu’il ne lui donnera jamais plus et n’aura jamais une vraie relation avec elle. Moi pas comprendre !

L’histoire d’amour est donc plus naze qu’un mauvais manga où l’héroïne a des étoiles dans les yeux (et 14 ans).

J’en arrive enfin à la fin de l’article (aussi long que le sexe de Christian) pour vous parler du style de E.L. James. Car c’est vraiment mal écrit (de l’avis de mes amies anglophones, en VO c’est pire). Non, mettre un tas d’adjectifs à la queue leu leu et des métaphores à gogo ne donne pas un bon livre. Mettre les mêmes mots pour les scènes de sexe non plus. Parler cru ok, mais parler bien c’est mieux. Oui, Ana « jouit pour lui et éclate en morceaux ». Au bout de deux fois, on a compris le truc. Sans doute que mettre « bite » « baise » « jouir » ça émoustille la ménagère qui n’a plus couché depuis 10 ans. Mais être incapable d’écrire autre chose que « là » pour parler du sexe féminin, je ne vois pas qui aura des vapeurs après lecture. Ana sent des choses « là« . Cri Cri la touche « là ». Elle est mouillée « là » (au bout de 4 fois, on a bien compris qu’elle pourrait remplir un lac). Etre capable de sortir tout un tas de trucs de cul (qui ne volent pas haut contrairement à la langue de Christian qui tournoie) mais incapable de trouver des synonymes pour le sexe féminin ? Pourquoi ? C’est tabou ? On aurait pu dire chatte, vagin, minette, margoulette, palais des merveilles, tra la la, peu importe. Mais « là » ? Un naïf pourrait penser qu’elle parle de son genou ! Mais non, si Ana a bien un clitoris, il est situé « là ». Normal. Perso, à lire Fifty Shades of Grey, j’ai eu mal « là » (au cerveau). De même que marteler toutes les 10 lignes que quelque chose est « érotique » ne le rend pas érotique pour autant, la méthode Coué à ses limites (et ma conception de l’érotisme a les siennes).

Ok ok, je vous ai pondu un pavé (Ana, elle, elle sort des boules de Geïsha de « là ») mais je puis vous assurer qu’il y a encore bien plus à en dire (je devrais peut-être écrire un contre bouquin sur ma lecture page à page !)

Lecteur avide, si tu veux vraiment te créer des sensations fortes, va sur YouPorn, au moins tu ne seras pas déçu ! Sinon, ça te fera une bonne idée de cadeau de Noël pour ta mamie !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • christian grey biographie
  • 50 nuances de grey christian empêche ana de jouir
  • pourquoi que christian grey veut pas ce faire touche
  • pourquoi christian ne veut pas que ana ne le touche au torse dans 50 nuances de grey
  • pourquoi christian naccepte pas que ana le touche
  • pourquoi christian grey ne veut pas quon touche son torse
  • ma mère veut lire fsog
  • le blog de 50naunce de grey de ana et Christian
  • cinquante nuances de grey mouiller
  • christian grey trompe anna