Il y a loin de la coupe aux lèvres !

27 mai 2013

lèvresAmis des expressions françaises bonjour ! Je ne le dis jamais assez, je suis la championne ès expressions, proverbes et dictons en tout genre. Au moins, ça me permet de varier les titres (ça change des films et des chansons). D’autant que celle-là est plutôt appropriée pour raconter ma journée de samedi…

En effet, samedi, il a fait presque beau. Vous savez ce que font 3 rayons de soleil sur le comportement masculin ? Moi, je l’ai testé et pas de la meilleure façon qui soit.

Acte 1 : tu vas faire tes courses, tranquille, habillée comme une ménagère de moins de cinquante ans (la doudoune en plus car tu te cailles les miches). Le feu est vert, tu patientes sur le trottoir, normal. Quand soudain, une voiture débarque en trombe, fait mine de t’écraser (que c’est rigolo). Puis, la porte s’ouvre et le mec essaye de t’attraper pour t’embrasser et repart aussi sec quand tu le repousses un peu violemment (le choc, tout ça…)

Soyons clair, j’ai l’habitude du printemps (même si en général, il y a une grosse boule jaune dans le ciel qui tient chaud). J’ai eu mon lot de papys sans gêne qui se jettent sur mes seins dans le bus, de pervers qui se frottent sur moi dans le métro, de djeunz qui me suivent jusqu’à chez moi pour que je lâche mon 06, de compliments gratuits, d’allusions salaces, de mains aux fesses et j’en passe… Ça, c’est la première fois ! La tentative de meurtre pour te voler un baiser, c’est assez inédit dans le genre et pas très agréable. Ceci dit, s’il y avait bien un peu de soleil, je n’avais pas réalisé que c’était aussi la pleine lune.

Évidemment, avec l’arrivée des beaux jours, je sors davantage. Surtout un samedi soir (promis, j’arrête à 70 ans). Le problème quand tu dépasses 13 ans, c’est que soirée ne rime plus avec slow et Fanta, mais plutôt avec alcool à gogo (c’est normal, l’alcool c’est la vie). Passons à l’acte 2. Un peu fatiguée d’être perchée sur 12.5cm de talons aiguilles (mon côté allumeuse), je m’en vais me poser au frais sur une terrasse. Quand un parfait inconnu (vraiment, vraiment pas terrible) m’attrape par le bras et m’explique combien je suis jolie et sympathique (il paraît que ça se voit à mes seins yeux). Cool ! Là où j’ai déchanté, c’est lorsqu’il m’a proposé de « taper » de la neige chez lui (sérieusement, ça se dit comme expression en dehors d’un mauvais Lolita Pille ?) puis de s’envoyer en l’air. Déjà que je ne touche pas les mecs de ma connaissance, alors les parfaits inconnus moches, c’était pas gagné pour lui. Quoique me dire que je devais avoir 26 ans aurait presque pu me motiver, mais non en fait. Je ne me drogue pas et je ne couche pas (et on se demande pourquoi les gens m’invitent encore tellement j’ai l’air fun comme fille). Comment se tirer de ce mauvais pas ? L’actualité politique fait toujours une bonne diversion !

Est-ce tout ? Non. J’essaye de retrouver ma meute parmi la foule quand, un autre inconnu (le monde est plein de ces gens-là), m’attrape et me saute dessus pour m’embrasser (notez que lui ne proposait rien, il a foncé direct, c’est encore le plus efficace). J’ai eu bien du mal à m’en dépêtrer même si j’aurais pu eu avoir un instant d’hésitation car il était très à mon goût (mais vraiment…Si tu me lis, Inconnu n°3, écris-moi). Mais c’est comme ça, même s’il était Apollon descendu de l’Olympe ou David Tennant en caleçon (ok, là, ça se discute), je ne fricote pas avec les inconnus sans même dire bonjour et connaître leurs antécédents médicaux et mentaux. J’aime ce qui a un sens et ma bouche ne fait pas open bar.

Pour tout avouer, ceci est une version très édulcorée de ma nuit et apparemment mon baume pour les lèvres à un succès inattendu et incontrôlable. C’est là que je réalise que je suis prête pour une future carrière dans la prostitution…

…On sait déjà que j’embrasse pas !

Rendez-vous sur Hellocoton !