Internet ou la communication à distance

14 septembre 2012

communiquer.jpgLe wi-fi c’est magique. Surtout quand on est aussi bavarde que moi (car oui, Lecteur, je suis extrêment bavarde surtout si j’ai du temps à tuer). Je passe des heures et des heures à chatter sur Facebook, à tweeter, à écrire des mails, à skyper…ok, parfois j’envoie aussi des textos avec Samy. Est-ce qu’au moins je raconte des choses intéressantes ? Rien n’est moins sûr ! Mais comme on continue à me parler j’imagine que mes conversations sont plaisantes !

 

Grâce au Net (ou mon smartphone), je continue d’entretenir ma vie sociale même quand je suis seule chez moi. De toute façon, avec la technologie moderne, on n’est plus si seul non ? Même si rien ne remplace un contact physique, un échange les yeux dans les yeux, une voix, c’est quand même un bon palliatif.

 

Mais comment faisait-on avant ? Evidemment, tout allait moins vite, les gens étaient moins disponibles 24h/24 mais, surtout, on savait prendre plus facilement son mal en patience.

 

Je me rappelle la fac…Internet n’était encore que pour une poignée d’élus (AOL n’avait pas encore sorti son offre illimitée…qui fut rapidement supprimée), les ordinateurs coûtaient un oeil (les deux car après c’était la myopie assurée), le portable remplaçait à peine le BeBop et pesait 2 tonnes et il y avait encore des cabines téléphoniques dans la rue. Est-ce que ça m’arrêtait ? Même pas ! Entre les cours et les soirées dans les pubs (on a ses habitudes quand on est étudiant), je passais une grande partie de ma vie au téléphone. J’étais même connue pour ça ! A moi les grandes conversations jusqu’à 3h du mat (je m’endormais parfois jusqu’à la sonnerie de la batterie vide), je connaissais les numéros de téléphones de mes amis par coeur, j’alternais les gens pour varier les plaisirs (à moi l’échangisme téléphonique) et surtout je faisais les beaux jours de France Telecom. Parfois, j’envoyais des lettres, même aux personnes d’avec qui je venais de raccrocher. Animal ultra social je suis, animal ultra social je reste, le temps ne fait rien à l’affaire (si ce n’est qu’avec Free ma facture a dégonflé).

 

Quelle sera la technologie de demain ? Je ne sais pas mais quelque chose me dit que mes amis (anciens et à venir) n’en n’ont pas fini avec mes blablas… Animal social qui s’adapte, donc !

 

Si j’étais née à l’époque préhistorique, j’aurais sans doute usé tous les silex de mon quartier !

 

Et toi, Lecteur, tu es aussi fou que moi de la communication moderne ? En tout cas, si ça t’a plu, n’hésite pas à cliquer sur l’image et voter pour moi !

Rendez-vous sur Hellocoton !