J’ai arrêté le Cododo

4 avril 2012

co-dodo-2.jpgJe sais bien que les avis sont partagés. Faut-il oui ou non dormir avec ses enfants et, si oui, jusqu’à quand. 

 

Des articles sur le sujet, j’en ai lu des tas sur la blogosphère, souvent qui tournaient à la foire d’empoigne. Mon blog ne va donc pas changer la face du monde de la blogo maman.

 

Il y a les extrêmistes du cododo, le cododo sinon rien ou tu es une mère indigne, ceux qui le pratiquent à petite dose en fonction de leur humeur ou des besoins, et enfin ceux qui sont totalement contre.

 

A la base, ce n’est même pas mon problème. Enfin, c’est ce que je croyais…

 

Hier, j’ai réalisé que je devais couper le cordon, penser un peu à moi, considérer mon lit comme mon espace personnel sacré…et j’ai fermé la porte au nez des chats. Je sais, j’ai honte, je le vis mal !

 

Parce que j’avais envie de passer une nuit complète sans chats qui jouent sur ma tête à 2h ou mordillement de joue à 5h, je me suis fait violence et j’ai passé ma première nuit toute seule.

 

Au début, c’était difficile. Les chats n’ont pas compris et je culpabilisais sévère. Pas facile de ne pas aller ouvrir la porte en entendant gratouiller ou devant un petit miaulement plaintif. J’imaginais déjà leur avoir brisé le coeur (je sais, je sais, ce ne sont que des chats…n’empêche, vivez avec Fantine et vous penserez comme moi).

 

J’ai ensuite essayé de dormir, pensant au bonheur de faire enfin une bonne nuit avant le réveil de 7h pour aller au travail. Quelle énergie, quel air épanoui, quels traits détendus m’attendaient au réveil !

 

Mouais…J’ai eu du mal à m’endormir sans mon ronron du soir, je sentais un vide énorme dans le lit et du coup mon sommeil a été léger comme l’air car ce silence n’était pas normal. J’étais totalement en vrac au réveil. Tout ça pour ça…

 

Sans doute est-ce une question d’habitude. Je vais retenter ce soir…

 

Je suis une mère indigne…du moins jusqu’à vendredi soir !

Rendez-vous sur Hellocoton !