Je ne suis qu’un mouton à 4 pattes !

23 octobre 2012

5leggedSheep_fr.jpgC’est le triste constat que je fais ce soir… C’est vrai, la crise reste rude, c’est dur pour tout le monde : des licenciements à gogo, peu d’offres d’emploi, des millions de gens sur le marché (vous n’imaginez pas le nombre de communicants dans la panade). Mais force est de constater que les recruteurs n’y mettent pas du leur !

 

Tu crois naïvement qu’il suffit d’être compétent, d’avoir des tas de cordes à ton arc, surdiplômé, débrouillard, dynamique, de présenter bien et de cumuler des années d’expérience pour intéresser quelqu’un ? Tu te mets le doigt dans l’oeil, Lecteur (et profond en plus).

 

Désormais, la donne a quelque peu changé et c’est limite s’il ne faut pas remplir une case « super pouvoirs » pour avoir une chance que son CV soit retenu. « Bonjour, je suis chargée de com et je suis télépathe/sauveuse de l’univers à mes heures perdues. Ah, j’ai aussi un doctorat en tricot sur laine de Yak ». Déprimant vous avez dit ? Un peu…

 

Le fait est qu’avec la tonne de gens sur le marché, les recruteurs se donnent l’opportunité de trouver le mouton à 5 pattes. L’employé tellement parfait qu’il foutra la honte à tous ceux de l’entreprise qui n’ont été embauchés que sur des compétences lambdas et les fera frémir d’angoisse au moment des évaluations annuelles. Elle est loin l’époque de la quête de l’employé qui correspond pas trop mal et fera bien son job avec enthousiasme et loyauté ; place à la quête du Graal !

 

C’est à se demander souvent si leur idéal existe autrement que sur le papier… D’ailleurs, ce que l’histoire ne dit jamais c’est si la perle rare une fois trouvée, elle colle parfaitement dans les faits au fonctionnement de l’entreprise… Ou si la personne n’est là qu’en transit en espérant trouver mieux.

 

A bien regarder une offre d’emploi, on serait parfois tenté d’y lire une liste de voeux adressée au Père Noël… Là où ça devient ridicule c’est quand on arrive à la rémunération proposée « Bonjour, je cherche un cadre 8 ans d’expérience, qui a tout vu, tout fait, sait faire le poirier en faisant un expresso bien serré et qui saura parler hongrois tout en jonglant avec des bâtons en flamme…payé 22K? sur 14 mois ». J’exagère ? A peine…

 

Ce soir, je viens de voir une offre à 90% parfaite pour moi. Expérience de plusieurs années, compétences pro et techniques ok, motivante… Là où le bât blesse c’est quand tu lis qu’il faut être quadrilingue ! Pas n’importe quelles langues : français, anglais, portugais ET chinois mandarin ! Là, c’est clair, je suis hors jeu, j’ai pris les mauvaises options linguistiques au lycée !! Je me doute qu’il doit y avoir une réelle nécessité pour l’entreprise (sinon ça serait un peu ridicule pas vrai?), mais quand même, combien y a t-il de personnes en France qui soient chargés de communication ultra expérimentés et qui parlent plus que couramment l’anglais, le portugais et le mandarin ?? De personnes au chômage qui plus est ? Car le plus rigolo, c’est quand tu vois que ladite annonce n’est pas postée n’importe où…mais uniquement chez Pôle Emploi. Le mouton à 5 pattes fréquente t-il autre chose que l’APEC ? J’ai un léger doute…

 

Mais que ça n’empêche pas de postuler, sur un malentendu ça peut marcher…

 

Vivement une annonce qui recherchera « chargée de com lambda et plus si affinités » !

 

Merci pour tous vos votes pour les GBA, je trébuche à quelques marches de la finale (j’étais dans les 20 premiers) mais on remet ça l’année prochaine !

Rendez-vous sur Hellocoton !