Je suis la fille de Kim Wilde

12 mai 2011

kim_wilde.jpg

Comme vous le savez, j’ai connu les années 80. Et comme j’ai une mémoire exceptionnelle, je me rappelle même le début des années 80.

 

Déjà, à l’époque, j’étais fascinée par une petite boite noire qui diffusait de drôles d’images animées : ma télévision. Avec ma famille (animaux inclus), Snoopy et mes amis de maternelle, elle composait mon univers. Vous n’imaginez pas ce que cette boite magique a pu me faire rêver ! Ma plus grande envie de l’époque était de me retrouver à l’intérieur et de vivre les mêmes aventures que derrière l’écran.

 

Les années 80 ont également vu la naissance du clip vidéo. Bizarrement, ça me fascinait autant que Casimir ! Un clip m’a particulièrement marquée, bien que tous soient gravés dans ma mémoire. Il s’agit du clip Cambodia de Kim Wilde. J’étais très fan de Kim Wilde, mais ce clip me faisait particulièrement peur (il fut par la suite supplanté par Thriller, mais, fin 81, mon angoisse c’était de voir Cambodia).

 

La musique me faisait vibrer, je la trouvais puissante, enivrante et mystérieuse. Oui…Kim Wilde était ma deuxième chanteuse préférée à l’époque (après Cindy Lauper, j’avais des goûts étonnants pour une petite fille de 4 ans). Mais ce clip…me terrifiait. Le serpent y était sans nul doute pour quelque chose (et c’est, d’ailleurs, après ce clip que j’ai commencé à faire des cauchemars sur ce thème). Bien sûr, mon intelligence d’enfant ne pouvait comprendre la sensualité des images, leur grande tristesse aussi, pas plus que les paroles en anglais. Pour moi, ce n’était que de l’émotion brute.

 

Une autre raison, et pas des moindres, explique cette terreur enfantine. Dans ce clip…ma mère était confrontée au serpent !!! Par quel miracle, vous demandez-vous très surpris ? C’est simple, ma mère c’était Kim Wilde, tout bêtement !

 

Rappelez immédiatement les hommes en blanc, je n’ai pas encore perdu l’esprit !

 

Petite, il m’arrivait de confondre ma mère avec des célébrités qui lui ressemblaient, du moins à travers l’écran. C’est le lot de tous les enfants, je crois (j’espère ?) La star qui lui ressemblait le plus à mes yeux, c’était elle, Kim. Après tout, une petite blonde de 25 ans avec la même coupe de cheveux, il y avait de quoi se tromper non ? J’avoue, je n’étais pas forcément très maligne à cet âge là, vu que j’étais également amoureuse de Boy George !

 

Si bien que je pensais réellement que ma mère jouait dans le clip et se retrouvait dans cette jungle moite, observée par un serpent vicieux. J’avais très, très peur pour elle, et pour moi aussi, je ne pouvais rien faire derrière ma télé pour l’aider.

 

J’ai beaucoup vu ce clip par la suite, tout en réalisant (l’âge et la maturité aidant) que Kim Wilde était Kim Wilde, et que ma mère était Maman Pasd’Bol. Mais je ressentais toujours la même émotion de panique, sans pour autant cesser de regarder, tant j’étais captivée par la musique et les images.

 

Ceci dit, il y a pire que moi. Mon petit frère était persuadée de notre mère c’était Claire Chazal et il embrassait souvent le poste en l’appelant maman ! Franchement…Claire Chazal…Avec Kim Wilde, je gagne au moins +10 sur l’échelle de la classe !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • kim wilde et sa fille
  • fille de kim wilde
  • look cheveux de kim wilde
  • les hommes de kim wild
  • la fillle de kim wide
  • la fille de kim wilde
  • caprice de de kim wilde
  • fille kim wilde
  • coupes de cheveuxfaçon kim wilde
  • coupe de cheveux de Kim Wilde