Je suis un gâteau !

10 avril 2011

gateau-d-anniversaire.gif

 

Pour célébrer l’anniversaire bloggueste de Joufflette, je lui dédicace cet article avec plein de bougies dessus.

 

Si j’étais un gâteau, je serais quoi ? Hum…pas facile de répondre, je suis une grande gourmande.

 

Je sais que je serais un gâteau crémeux (j’aime en avoir plein la bouche et que ça fonde…tous ceux qui ont eu une pensée salace auront un gage !). Avec des oeufs, du mascarpone (ben oui crémeux quoi), du chocolat (du Valrhona, faut pas déconner, je mange pas n’importe quoi), un peu de cardamome pour un arôme subtil, du sucre non raffiné pour le goût et un peu de vanille. Un truc tout con en fait.


Pourquoi ce gâteau là ? Crémeux car je suis toute douce (en fait c’est ni’mporte quoi, juste que j’adore ça et puis c’est tout), du chocolat car c’est quand même ce que je préfère, une épice étonnante qui fait que tout le monde s’interrogera « mais c’est quoi ton secret ??? Je sens un truc mais je sais pas quoi, c’est géniaaaal », ce qu’il faut de sucre pour faire passer le tout, mais pas trop car j’aime que chaque aliment se suffise à lui-même (d’où le sucre pur, très fort et riche mais qui permet d’en mettre moins) et la pointe de vanille car je suis une vraie fille.

 

Je suis sympa, voici la recette exacte (et purement fictive).

 

Prenez tous ces éléments qui semblent super bons (Cyril lignac dirait « gourmants ») mais décidez d’avoir la folie des grandeurs. Ne faites pas un gâteau d’anniversaire, faites « THE gâteau de la mort qui tue et même que les gens pleureront de bonheur devant en réclamant votre béatification ».

 

Sortez tous les moules possibles et les ustensiles afin de faire une pyramide avec des tours (ce gâteau doit être unique). Au pire, changez les moules en cours de route car vous avez une meilleure idée (ne songez pas à la vaisselle qui vous attend).

Refusez tout contact avec le monde extérieur (M.Pasd’Bol) car vous « êtes occupée par mon gâteau, bordel ! » et imaginez les grands de ce monde : Picasso, Monet, Dali…petits joueurs !

 

Surveillez la cuisson comme le lait sur le feu (ce qui est également possible car le lait, c’est bon et ça rajoute des idées), vu que la recette sort de votre cerveau ultra créatif. Enfin, démoulez sans attendre le refroidissement (vous n’êtes pas patiente) et commencez l’assemblage en fantasmant à mort sur le glaçage (un truc de folie mélangeant sucre glace, vanille, chantilly, mascarpone et petit suisse…saupoudré d’éclats de chocolat).

 

Résultat ? Vous obtiendrez forcément un gâteau qui se casse la gueule d’un côté, trop cuit de l’autre, qui ferait honte à un enfant de 4 ans, ou de 10 ça marche aussi, avec un glaçage qui a collé partout (surtout dans vos cheveux) mais que vous survendrez à vos potes qui ne verront jamais cette oeuvre diabolique (« si tu l’avais vu, ce gâteau c’était une tuerie…on l’a mangé avant de faire une photo »)

 

Au goût, il sera très bon, surprenant car moins sucré qu’on pourrait se l’imaginer mais correspondant à un certain idéal gustatif (en fermant les yeux car c’est le seul idéal réalisé). Malheureusement, bien qu’excellent, ce gâteau s’avère vite écoeurant à haute dose et vous n’en pourrez plus de le finir au bout de 3 jours (vous avez eu les yeux plus gros que le ventre). Quelques secondes de pur bonheur…qui vont hanteront à vie ! surtout sur les cuisses.

 

Je trouve qu’on est pas si loin de la recette de mon Blog ^^

 

Joyeux anniversaire Joufflette !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • gateau de fete
  • bougie anniversaire
  • photo de gateau d\anniversaire
  • petit gateau danniversaire
  • gif gâteaux danniversaire
  • gif gateau anniversaire
  • gif de gateau danniversaire
  • gâteau d\anniversaire
  • gateau danniversaire
  • gateau d anniversaire