Je suis une plaie !

28 septembre 2011

rejet.jpgJe suis une plaie et j’ai l’impression que personne ne m’aime ! Moi aussi j’ai le droit de me plaindre !

 On me reproche tous les maux de la terre et surtout ceux de Pasd’Bol, mais ce n’est pas ma faute si j’existe ! Je n’ai rien demandé à personne mais je suis comme je suis. Est-ce que je mérite autant de haine ?

 Pourtant, l’histoire avait bien commencé. Après une belle petite opération, j’étais dans un corps sympa qui ne bougeait pas trop. Bref la belle vie, les vacances. J’étais au chaud avec mes points de suture et personne ne venait me harceler à coup de savon (car nous, les plaies, on n’aime pas le savon, ça pique et ça nous empêche de respirer). Bref, j’étais tranquille et tous les jours quelqu’un venait me masser et m’admirer. Moi je vous le dis, l’hôpital, c’est mieux que le spa !

 Ensuite ça c’est gâté ! Je me suis remplie d’un liquide bizarre qui me dégradait. Et ces sales chats qui me sautaient dessus sans cesse ! Ah ça ! Elle étaient finies les vacances !

 Puis j’ai dû dire adieu à mes points qui me protégeaient du monde et rester comme ça, à poil, à l’air libre ! Les plaies aussi ont leur pudeur ! Qui m’a plaint à ce moment-là ? Personne ! Pourtant c’est bien moi qui m’exhibe chaque jour, ventre à l’air, à toutes les infirmières du monde ! On me trifouille (sans me demander mon avis), on me fait mal, on m’injecte des liquide bizarres, on me met des mèches qui brûlent…Stop à la torture ! J’avoue tout ! Je suis une simple plaie, pitié ! Je sais que vous souhaitez tous que je me referme, mais moi je veux vivre !

 Heureusement, j’ai un allié dans cette épreuve, mon copain le pyocyanique ! Il m’aide à retarder la cicatrisation et il a fait le ménage au fond de moi. Car il faut dire qu’à la base une plaie c’est un peu cracra, or, moi, j’aime la propreté. Le pyo, c’est vraiment un copain, toujours là au bon moment pour me tenir compagnie et lutter contre ces méchantes infirmières qui me veulent du mal. Il est tellement fort qu’il prend les coups à ma place. En plus, on rigole bien avec lui car c’est un grand blagueur ! Des fois, il disparaît pour faire croire à sa belle mort, et hop, il revient pour leur montrer qu’il est le plus fort ! Qu’est-ce qu’on rigole ! Tenez, là, tout le monde pensait qu’il était bel et bien parti…et il est revenu ce matin ! Qu’il est drôle ce pyo. Au moins ça m’occupe !

 En plus, je ne suis pas une plaie banale, j’ai une vocation d’artiste. Il faut dire que mon espérance de vie est plus élevée que celle des autres plaies, ça laisse le temps d’avoir des rêves. Moi mon truc c’est l’art ! Et mon art est unique !

 Vous voyez un bouton de rose qui fleurit et s’ouvre au monde ? Et bien moi, je fais l’inverse. Je cicatrise comme une rose qui se referme ! Mais je suis une artiste incomprise. Tous les jours j’entends les infirmières se plaindre de mon oeuvre car, paraît-il, cela risque de laisser un trou une fois la cicatrisation terminée. Il faut bien que je laisse quelque chose à la postérité non ? J’ai créé la cicatrisation inversée !! Au moins, les monstres qui me détestent ont l’honnêteté de reconnaître que je suis unique en mon genre et qu’elles n’ont jamais rien vu de pareil !

 Pourquoi je me refermerais ? Je suis bien où je suis ! J’ai des des projets, des copains…et surtout je suis pugnace !

 Vous ne m’aimez pas ? Sachez que je ne vous aime pas non plus !

Vous n’avez pas fini d’entendre parler de moi !

Soutenez mon combat contre la plaie : votez !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • je suis une plaie
  • jai l\impression une plait pour tout le monde
  • je n\aime pas qu\on me commande je suis un homme libre et je fais ce qui me plaie
  • je suis une plaie pour tout le monde