La blonde contre attaque

15 mai 2012

ex.pngIl y a quelques semaines, je vous expliquais que j’avais pris la décision de couper, pour de bon, les ponts avec M.Pasd’Bol. Trop c’était trop, son comportement ambigu, ses yeux de chien battu, son irrespect et son clair foutage de gueule m’avaient agacée (bon, ça et le fait qu’il m’allume tout en allant se taper une pouffe ignare sur AUM).

 

Quand je dis coupage de ponts, j’entends bien sûr disparition totale, évaporation de la relation et atomisation du souvenir. De mémoire, j’avais d’ailleurs fini sur une note avenante « la meilleure façon de réparer une erreur, c’est de l’effacer, sois gentil d’oublier qu’on se soit jamais connus » (je suis une grande sentimentale). C’était radical, mais bénéfique, je me suis sentie bien mieux après, mes coups de déprime n’étant dus qu’à ma solitude et non à son absence.

 

Mais chez moi, les galères viennent par 3 ou 4…Et j’ai apparemment la bêtise de tenir un blog public ! Bref, qui m’écrit juste après l’article concernant la fin de mon CDI ? Je vous le donne en mille…

 

Quand j’ai vu son nom apparaître, je n’étais pas ravie. Quand j’ai lu le mail, je suis devenue très colère (toute rouge et tout). Un mail assez froid, longuement travaillé sur brouillon (ce qui explique que je l’ai reçu deux fois), m’expliquant qu’il se demandait ce que je devenais (SIC) et avait été lire mon blog, qu’il savait qu’il ne devait pas m’écrire mais qu’il m’apportait son soutien, mais qu’il savait qu’il ne devait pas m’écrire, salut.

 

Ok, l’intention n’est pas méchante, mais le geste est égoïste. Clairement, sachant que je ne voulais plus en entendre parler, et qu’en plus je suis au creux de la vague, hop, un mail de compassion (sans aucune chaleur) histoire de se sentir bien. Car soyons clairs, ce mail, il ne l’a pas écrit pour moi, il l’a fait en dépit de tout ce que je lui ai dit. En plus, les recontacts par mail, je trouve ça tellement lâche…

 

Autant vous dire que je suis restée colère tout le week-end. Je ne comprenais pas pourquoi il m’avait fait ça, alors que j’avais déjà assez d’emmerdes à gérer. J’ai fini par appeler (on est d’accord, mes impulsions ne sont jamais géniales).

 

Et là, comme d’hab, j’ai eu le droit à du grand n’importe quoi, tout et son contraire. Si je décrypte ce qu’il s’est dit, voici quelles étaient ses intentions (je vous préviens, ça part dans tous les sens et ce n’est toujours pas clair) :

 

  • 1 mois c’est trop peu pour vraiment faire son deuil, c’est normal qu’il ait pensé à moi.

 

  • D’ailleurs, tout le mois il a eu peur de me croiser dans le bus et que je le snobe, ça l’aurait ennuyé.

 

  • S’il a niqué ailleurs (j’ai pas demandé le chiffre, mais je doute qu’il se soit borné à un) c’est pour enclencher le processus de deuil mais, bien sûr, ce n’est pas fini, ça va prendre encore beaucoup de temps.

 

  • Il s’ennuyait et il a lu le blog.

 

  • Il n’a pas une seule fois pensé à moi en 1 mois tellement il s’amuse et a une vie remplie (je vous avais prévenus qu’il y avait tout et son contraire non ?)

 

  • De toute façon il s’en fout de mon blog…alors qu’il est sûr que me je renseigne encore sur lui de mon côté, la preuve j’avais dit que j’effacerais son numéro (j’avoue que j’ai galéré à le retrouver).

 

  • Il avait promis d’oublier mon prénom, il l’a fait.

 

  • Il guette mon nom dans les statuts FB d’une copine en commun.

 

  • Il n’a plus aucun sentiment, la preuve, il a niqué ailleurs.

 

  • Ca l’embêtait que je continue de penser qu’il n’avait rien jamais éprouvé lors de notre relation, d’où ce mail de soutien.

 

  • Oui, il n’a pu s’empêcher de m’écrire, tout en sachant que ça pourrait me blesser ! Bah ouais, mais c’est humain de réagir sans tenir compte de l’autre, non ?

 

  • Il a beaucoup hésité à écrire, d’ailleurs il a failli venir me voir directement à la place, pour que ça soit plus spontané.

 

  • Non mais on se calme, là, s’il avait encore tenu à moi, c’est 3 ou 4 mails de suite qu’il aurait envoyé jusqu’à ce que je réponde, la preuve donc y en a qu’un et c’est moi qui appelle !

 

  • Il envisageait aussi d
    e venir si je n’avais pas répondu.

 

  • De toute façon, il s’en tapait que je réponde ou non, son deuil est enclenché.

 

  • Il regrette la froideur de son mail, mais il ne savait pas trop comment aborder la chose, c’est pour ça qu’il l’a longtemps travaillé.

 

  • Son mail était froid ? C’était fait exprès pour ne pas que j’imagine qu’il pourrait revenir vers moi.

 

  • Non, couper à 100% les ponts n’est pas une bonne idée, ça ne l’aide pas dans son deuil.

 

  • On pourrait se revoir de temps en temps, ou se donner des nouvelles quand il en a envie, non ?

 

  • Est-ce qu’il peut m’aider ? De n’importe quelle façon, financièrement, pour le quotidien ? Non vraiment, hein, que je  n’hésite pas à demander, il sera toujours là pour moi !

 

  • Il s’en fout, hein, qu’on s’en tienne à ce que j’ai décidé car lui son deuil est fait, il refuse que je me fasse des idées.

 

  • Ce mail était une erreur mais il m’a montré qu’il me soutenait et s’inquiétait toujours, le ton froid et impersonnel, c’est pas fait exprès.

 

  • Ce mail était une erreur car lui, il fait son deuil, il nique ailleurs, et je pourrais me faire des idées (en plus, je suis vraiment chiante ce soir), c’est même pour ça qu’il avait fait exprès de faire un mail aussi froid et impersonnel.

 

  • La pouffe, non c’était pas sérieux, c’était pour faire son deuil… Comment ça il m’avait dit qu’il voulait une relation sérieuse avec elle quand j’ai coupé les ponts ?? C’était faux !

 

  • De toute façon, il n’a lu qu’un seul article et le reste en diagonal.

 

  • Mais, j’avais pas écrit que j’avais rencontré quelqu’un ?

 

  • Mais s’il avait lu que j’avais refait ma vie, il aurait été super content, attends, lui il avance dans la sienne.

 

  • Comment vont les chats ?

 

  • Non mais vu que je risque de me faire de fausses idées, il ne m’enverra plus jamais jamais de mails, la prochaine fois il saura se retenir, c’était une faute !

 

  • Il ne sait plus ce qu’il veut, est-ce que je serais capable de supporter qu’on reprenne contact ? Il en a envie, mais il réagit peut-être à chaud ?

 

  • Clairement, je n’ai pas fait mon deuil, il préfère que l’on s’éloigne pour de bon !

 

  • Ok, on se dit adieu mais quand même il dit que… (ah zut, j’ai raccroché trop tôt)

 

Pour obtenir ce résultat exceptionnel, je vous avoue que j’ai du procéder à un long travail de maïeutique. Et aussi prêché le faux pour savoir le vrai (vilaine Dark). D’un autre côté, j’ai surtout appelé pour découvrir le pourquoi de son mail à deux balles et lui dire ma façon de penser.

 

C’est là que je viens au fait (mon histoire n’était que l’appât pour que vous restiez sur la page !) A quel moment, les sentiments ne deviennent-ils qu’une sombre histoire d’ego ? Où l’on ne réagit qu’en fonction de soi et de ses envies, sans ce soucier de la personne en face. Blondin a eu envie d’écrire…ben il l’a fait, c’est tout ! Se doutant que je n’avais pas besoin de ça en ce moment et même pas pour reprendre contact ! Clairement, il l’a fait pour lui, se fichant complètement que les règles que j’avais édictées lors de notre rupture étaient pour me protéger.

 

C’est un truc de mec ça ? Une fois qu’un homme n’est plus avec une femme, il décide de redéfinir les règles du jeu et de se comporter comme il le souhaite ? Ou c’est juste en période de confusion qu’on décide de se rappeler au bon souvenir de l’autre par retour de nostalgie ? A moins que cela ne soit juste que quand l’homme s’ennuie, qu’il ne voit l’ex que comme une distraction spirituelle dans sa vie morne et triste ?

 

Ou alors, M.Pasd’Bol n’est pas bien clair dans sa tête (mais dites-moi si je me trompe, hein) et c’est encore moi qui doit en faire les frais ?

 

Et comme je suis en plein revival Wham je finirais par : Piss me off before your ego go !

 

Je sais, c’est nul !

Rendez-vous sur Hellocoton !