La chance c’est comme un oiseau qui fait son nid !

30 mai 2013

petit-apetit-l-oiseau-fait-son-nidPasd’Bol, c’est mon surnom, ce n’est pas un hasard (sinon, je me serais bien plantée en choisissant ma ligne éditoriale). Régulièrement, quand je raconte mes dernières anecdotes professionnello-sentimentheàl’eau-santé à mes amis, j’ai souvent la même réaction « C’est incroyable, ça n’arrive qu’à toi ce genre de choses ». C’en est un peu répétitif d’ailleurs.

C’est pour cela que, lorsqu’il arrive un truc positif, le plus infime, ça devient jour de fête (sachant que le retour du boomerang n’est jamais loin). Ce qui ne m’empêche pas de guetter tous les signes d’une chance potentielle, des fois que je sois trop myope pour passer à côté et bouder mon plaisir.

Ces deux dernières semaines ont été assez épiques dans le genre. Les festivités ont démarré lorsque j’ai perdu le bouton de mon manteau dans le métro. Depuis, c’est la poisse (c’était sans doute un bouton magique confectionné par des elfes pour ce que j’en sais)

J’ai ainsi eu l’occasion unique de perdre un poste où j’étais pourtant la seule en lice (véridique, je sais ça semble dingue), de prendre des vessies pour des lanternes et de me détromper salement en lisant des choses que je ne devrais pas lire, d’apprendre à repousser des hommes (qui ne sont jamais les bons mais ça c’est notre lot à toutes), de faire des entretiens où je suis tellement géniale que, promis, on m’appelle le lendemain sans faute (le lendemain de quel jour ? Car j’attends encore), d’exploser mon vase préféré, de me faire renverser par une voiture (j’ai des bleus superbes, ça me va bien au teint), et de sortir sans parapluie quand je vois le soleil briller (grave erreur les gens, grave erreur).

Évidemment, on peut se dire que le boomerang est censé fonctionner dans les deux sens. Qu’après la pluie, le beau temps, que si au moindre petit bonheur succède l’apocalypse, à la malchance longue durée doit sortir un truc positif.

Hier, trempée et blasée, j’attendais le métro quand soudain mon attention a été attirée par un truc noir sur le quai…

J’ai trouvé un bouton pour mon manteau !! Ok, depuis la poisse est de retour. Sacré Boomerang farceur !

Rendez-vous sur Hellocoton !