La magie des boutons

3 mai 2013

BoutonLu ce matin dans le journal, il y a une épidémie de varicelle qui sévit dans notre pays (nouvellement rebaptisé Chômageland). Ok, je ne peux pas avoir la varicelle, vu que je l’ai déjà eue même si j’en garde un assez bon souvenir (j’adorais le truc violet à mettre dans l’eau du bain, la preuve qu’on peut tout accepter tant que c’est girly, d’ailleurs, un jour, je vous raconterai pourquoi j’ai cessé de me ronger les ongles).

De toute façon, je ne comptais pas parler de ça…

Acné ? Hélas, comme vous le savez je ne parle que de mon vécu et, l’acné, ben j’ai jamais eu. Pour une fois que j’ai de la chance hein (parce que c’était vraiment vraiment pas beau sur les autres ; bizarrement ils se roulaient tous des pelles au collège et pas moi, finalement, je n’étais pas si chanceuse que ça, les boutons ça doit être un must de séduction à 14 ans j’imagine)

Bouton de fièvre (ça m’arrive), herpès, moustique (pas de saison), non, non et non.

Ces derniers temps, le moral était assez bas (comme la marée et ça sentait pareil à cause de la litière des chats). Je ne voulais plus voir personne (quitte à annuler pas mal de monde) et m’enfermer pour de bon dans une grotte où les chats et moi aurions vécu de baies et de pigeons morts. Marre de chercher un job fait pour moi et envie de me cantonner au MacDo, marre de l’amour qui sert à rien, marre des amis, marre d’écrire pour ne rien dire. Bref, marre (pour ceux qui ne suivent pas). J’ai d’ailleurs désactivé mon Facebook perso afin d’entamer lentement mais sûrement mon suicide social. Évidemment, j’ai tenu…12h !

Mais quelque chose a changé la donne. Hier soir, j’ai décidé de me faire vraiment mal (on lit la suite avant d’envisager le pire et on se rappelle que je suis une grande douillette) et j’ai enfilé mon jeans témoin : le taille déesse. Parce que bon, maigrir c’est bien, mais il faut qu’il y ait un but derrière. Mon but à moi, c’est ce jeans (même si dedans, j’avais encore un très très gros but grassouillet, il faut en convenir). Après 5mn de lutte acharnée, non seulement je suis rentrée dedans mais…j’ai réussi à fermer tous les boutons, TOUS ! (et là vous faites tous « aaaaaaah » en vous rappelant du titre plus haut). J’ai même fait pu faire mon petit déhanché sexy (un mélange de Shakira sous exta et d’une stripper cheap un peu vulgos) pour fêter ça. Vous dire si je peux bouger dedans.

Ok, il ne faut pas prendre en considération ce qui déborde encore du jeans au dessus de la ceinture (il faut bien que le gras se sauve quelque part et dans le jeans il n’y a plus la place pour le laisser vivre), mais j’ai préféré me concentrer sur le verre à moitié plein et me focaliser sur le positif : J’AI FERME TOUS LES BOUTONS (youhou). La dernière fois que j’ai réussi ce tour de force doit bien remonter à 8 ans… Ajoutez à ça les messages de soutien de mon pote Alister, et hop, un moral en hausse (que je n’ai pas volé).

Ce qui ne m’empêche pas de baliser sur comment payer mon loyer ce mois-ci ou ce que sera demain. Mais au moins, je me bouge (dans mon jeans donc) pour trouver une solution coûte que coûte. Et j’ai encore plus envie de profiter de ma vie sociale pour sortir et voir des gens (avec mon jeans, on va bien me payer des verres non ?) En revanche, je continue de vouloir laisser mon cœur au repos pour une pause indéterminée, ça ne me réussit pas ces choses-là. On ne peut pas se battre sur tous les fronts et celui-là ne m’intéresse plus des masses. Mais voyons l’essentiel, à moi 36 chéri (et je continue le régime pour être vraiment à l’aise dedans, il ne faut pas déconner, respirer c’est vital).

La nouvelle question est : comment je le retire ??

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • boutons
  • bouton
  • images boutons