La négative attitude !

16 novembre 2013

NegativeNon Lecteur, je ne vais pas te faire un article sur le fait qu’il faut toujours rester positif en toute circonstance et qu’être fataliste c’est pô bien ! C’est même tout le contraire (la vie est une pute borgne avec des seins en carton). En fait, tout est la faute de Jordane (vous savez à qui adresser vos plaintes) qui m’a mis Lorie en tête hier (honte à lui). Qui dit Lorie, dit Positive Attitude (ou Posittitude depuis que j’ai décidé de réinventer notre belle langue…un jour, vous parlerez tous le pasd’bolien), et c’est justement le credo de mon disciple (ben oui, il l’a dit lui-même, je l’ai inspiré pour son blog…la staritude, tout ça). Mais bon, je suis comme ça moi (chiante), toujours dans l’esprit de contradiction et je ne suis pas un Bisounours. C’est vrai, être positif c’est très bien pour avancer, créer une énergie saine et faire tourner la roue dans le bon sens quand rien ne va histoire de reprendre sa vie en main. Je m’en vais vous prouver (avec la mauvaise foi qui me caractérise) que la Négattitude, c’est ‘ach’ment plus bien !

  • On n’est jamais surpris. En tout cas en mal. Logique, plus on envisage le pire, moins on n’est atteint quand il se produit. Double effet Kiss Cool, quand il ne se produit pas, on n’est pas à l’abri d’une bonne surprise ! Est-ce que les optimistes sont prêts quand un mauvais coup du sort les atteint ? Je ne pense pas. La personne négative est tellement blasée que rien ne la touche alors que la positive sombre dans un néant inexpliqué. CQFD.

 

  • C’est super rassurant. La Posittitude consiste à se dire que le meilleur est à venir, qu’au moindre choc de la vie on ne peut que rebondir. C’est mignon ! Le pessimiste/fataliste/cynique, plus réaliste, sait très bien que ça peut toujours être pire (oui oui, même à terre tu sais que tu peux descendre encore à coups de pelle). Du coup, il ne se prend pas la tête car on ne lutte pas contre le destin, et se satisfait de la situation aussi horrible soit-elle. La loi de Murphy, c’est sa force.

 

  • Est-ce à dire que la Négattitude vous pousse à l’inertie ? Que nenni ! Ne croire en rien en particulier en soi ne veut pas dire ne rien tenter. Là où l’optimiste niais croit en ses chances et au sort heureux qui l’attend, le pessimiste se dit que de toute façon il n’a rien à perdre (comme il n’a déjà plus rien, il s’en fout un peu). Du coup, il essaye tout et n’importe quoi sans se soucier du ridicule ou des probabilités. Sur un malentendu hein…

 

  • La Négattitude c’est aussi garder du temps pour soi, pour se faire plaisir. Normal, émettre des dark vibes crée un certain vide autour de soi (curieux phénomène d’ailleurs). Adieu relations superficielles ou activités divertissantes mais non constructives, bonjour ego et créativité (et si je me mettais au tricot ?)

 

  • On est souvent prévoyant. Bon, quand on peut. Il n’empêche, je reste persuadée que ce sont les adeptes de la Négattitude qui ont un maximum de comptes épargne (l’écureuil est leur ami). Car ils savent…

 

  • Il n’y a aucun rêve à briser. Le négatif ne rêve pas (on dirait du Brel), il est pragmatique. Il reste à sa place, met ses forces en marche pour la réalisation d’un projet concret et réaliste, ne s’emballe pas (à quoi bon vu que ça risque de foirer ?) et prend les choses comme elles viennent au jour le jour (surtout les galères). D’expérience je peux vous dire qu’une personne qui n’a jamais eu mal et découvre la douleur reste clouée au sol. Quelqu’un d’habitué à la souffrance est capable de grimper les 5 étages sans grimacer. C’est tout.

 

  • La Négattitude te transforme en rock star en soirée. Oui, la vie est difficile pour tout le monde, on a des hauts, des bas, la crise, la déprime hivernale…Tout le monde n’est ni Pollyanna ni Oui Oui. Justement, quand le commun des mortels se retrouve confronté à ce type d’individus positifs et optimistes en diable que se passe t-il ? Une grosse envie de jeter la personne par le balcon pour qu’elle réalise la dureté de l’existence et du sol (je sais, c’est moche mais il faut reconnaître que les Bisounours sont hyper agaçants à supporter au quotidien). Le négatif (à ne pas confondre avec le dépressif, c’est une autre engeance) a le mérite d’être drôle (c’est un virtuose de l’humour noir) et peut vous remonter le moral par ses bons mots ou sa situation pire que la vôtre. On a toujours besoin d’un plus mauvais que soi ! A petite dose, j’en conviens.

 

  • La Négattitude ou le guide de la survie. Comme le dit mon maître à penser « Elle a dû faire toutes les guerres pour être aussi forte aujourd’hui, elle a dû faire toute les guerres de la vie…et l’amour aussi ». Forcément, la poisse colle à la peau de la personne négative qui a tout eu, tout vécu. Du coup, elle a développé des techniques pour s’en sortir, parfois originales, que le monde entier, moins adaptable, lui envie. Quand tu as l’habitude de te manger la porte, tu sais comment protéger tes dents à chaque fois que tu en ouvres une nouvelle.

 

  • Être négatif c’est aussi être un sujet d’expérimentation pour les autres. Voire un challenge. En effet, tout le monde essaie de te faire changer d’avis pour adopter la Posittitude plus politiquement correcte, ou te faire sourire ou même te prouver par A+B (=0) que la vie est belle. Pour ça, ils sont prêts à tout ! C’est bien, tu apportes un sens à leur vie, ça les occupe beaucoup…On peut donc affirmer que le pessimiste rend service à tout le monde ! Finalement, la Négattitude est l’autre définition de l’altruisme !

 

  • La personne négative est bien souvent célibataire. Ok, ça, ça craint. Mais elle a des chats et ça n’a pas de prix (enfin…c’est que ça boulotte sec ces bestioles).

 

Je suis sûre qu’en me creusant un peu plus la tête je peux en trouver d’autres, mais il est déjà tard et je n’ai pas encore eu le temps de procrastiner (pourquoi remettre à demain ce qu’on ne fera, de toute façon, jamais ?)

Le noir est ma couleur, le gris est mon ami

mais grâce au pollen j’ai du fluo dans les yeux !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • négatif
  • negative
  • image negative