La semaine prochaine si tout va bien…

18 avril 2012

aquapalming.jpgAujourd’hui j’avais de grands projets. Je vous assure, c’était très ambitieux.

 

Aujourd’hui, j’avais prévu de faire du sport ! Si si, je vous jure ! D’ailleurs, à cet effet, je m’étais inscrite hier à un club de sport, j’avais acheté un joli sac pour mes affaires et un cadenas pour mon casier. Motivée, j’étais !

 

Bien sûr, j’étais anxieuse. Est-ce qu’il ferait assez chaud, est-ce que je serais en forme, suis-je prête pour reprendre une activité physique ? N’oublions pas que l’hôpital et l’alitement ne sont pas si loin. Un an sans sport, mine de rien, c’est beaucoup…

 

C’est aussi en fonction de ça que j’ai choisi mon activité. Il fallait qu’elle soit adaptée à mon nouveau poids de baleine, à mes capacités, à mon envie de corps de déesse et de mollets de rêve (chez moi c’est crucial ! Je ferais n’importe quel sport si on me promet des mollets fins) et à mes préférences. Donc rien d’archi-violent, des choses que j’aime, de l’étirement maximal de mollets et pas de sauts (je ne suis pas prête).

 

Aujourd’hui, je devais faire de l’aquapalming ! Et c’est quoi l’aquapalming ? C’est simple, t’es dans une piscine, t’as des palmes, t’as une planche et tu bats des jambes. Je sais ce que vous vous dites « pas besoin de s’incrire au club pour battre des jambes dans l’eau avec des palmes ! La piscine municipale ça marche aussi et c’est moins cher ». C’est vrai, mais je me sens plus motivée dans un club que toute seule (et sans musique) dans ma piscine. Et le prof est sensé varier les exercices (mollets fins, je vous dis !). En plus, quand j’irai mieux et que je serai d’attaque, je pourrais faire tout un tas de cours différents et de machines.

 

Bref, normalement, j’aurais dû y aller(normalement, là, vous devriez vous dire que je suis rentrée directement chez moi après le travail), ce ne fut hélas pas le cas (et voilà).

 

Est-ce que je suis tellement vélléitaire que j’ai séché le premier cours par flemme ? Me suis-je fait mal dans le bus ? Un chat à amener au cabinet du vétérinaire ? Eu un accès de fièvre ? Que nenni…la vérité est pire que ça.

 

Ce matin, par acquis de conscience, j’ai essayé mon maillot de bain avant de le mettre dans mon super sac tout neuf. Je me doutais que je serais serrée mais j’ai été agréablement surprise, du moins au début. Les jambes sont passées, sans être compressées, le fessier a eu plus de mal mais c’est passé aussi, le ventre est passé…blocage au niveau des seins ! Vous voyez la tenue des lutteurs ? Ben la même chose !

 

Aujourd’hui, j’ai inventé le maillot une pièce topless !

Rendez-vous sur Hellocoton !