La vie de parent c’est pas si facile !

24 mars 2012

main_parent_enfant.pngVous les papas, les mamans qui me lisez (si ce n’est pas le cas, il est grandement temps de vous y mettre avant ma prochaine domination mondiale), vous avez certainement déjà investi dans un truc que vous avez regretté des mois durant ! Je veux bien sûr parler du jouet pour enfant !

 

Attention, hein, pas de méprise, je ne parle pas de brûler les doudous (en plus il paraît que c’est très difficile) ou de jeter la première poupée qui passe (bon, les Bratz c’est vraiment immonde quand même, il faut le dire). Ici, il est question du jouet ultra encombrant, chiant, bruyant, clignotant, qui va vous pourrir vos jours et vos nuits ! Le jouet qu’on offre aux familles qu’on déteste ! Par exemple, la voiture Oui Oui musicale (l’enfer sur terre), le lapin qui t’apprend des trucs (souvent en chanson), le chien à roulettes avec des billes dedans… La liste est très longue. Bizarrement, plus le jouet est difficile à supporter, plus la chance que l’enfant le préfère à tous ses autres jouets réunis augmente.

 

Ce n’est pas parce que je n’ai pas (encore) d’enfant que je suis épargnée… Les chats aussi peuvent avoir une préférence qui va te donner envie de te cogner la tête contre les murs (ou la leur).

 

Il y a 15 jours, j’ai décidé d’acheter un jouet spécial pour les 10 ans de Winston. J’avais de bonnes intentions, je le jure ! D’ailleurs, j’attire votre attention sur le fait que ledit jouet m’a coûté 20 euros…et vient, comme par hasard, de passer à 9? cette semaine. Oui, j’ai les boules !

 

jouet.jpg

 

Le jouet arrive, je le monte. La baballe fait plein de lumière, c’est rigolo. Enfin rigolo pour moi, mes chats s’en tapent. Je suis la seule à y jouer. Un jour, deux jours puis je laisse tomber, mes chats ne sont pas intéressés (le chat est un animal capricieux et ingrat qui te coûte un fric fou). Je retiens la leçon, la bouboule en papier, c’est super efficace et suffisant.

 

Pour montrer mon investissement totalement inutile à M.Pasd’Bol, je ressors la chose (qui prend de la place) et je joue avec la baballe (j’ai perdu toute dignité du jour où j’ai fait ma coloscopie, qu’on se le dise). Là, Nahla a un éclair de génie. Je vois une lueur d’intelligence dans ses yeux (et ça n’arrive pas souvent). Non seulement, ce que je fais semble l’intéresser…mais elle a vraiment l’air de comprendre comment on joue ! Et, de fait, elle s’y met toute seule (tout ça pour se la raconter devant son père…pfff).

 

J’étais contente…au début ! Car depuis c’est devenu son jouet préféré. Pire ! Elle a initié Fantine. Et comme la baballe (qui fait un bruit monstrueux) scintille, c’est toujours plus rigolo quand il fait noir.

 

Depuis, en pleine nuit (TOUTES les nuits), j’ai le droit à un super son et lumière dans l’appartement. J’aurais mieux fait de m’arracher le bras et de me frapper avec plutôt que d’acheter ce jouet infernal.

 

Je suis désormais une grande experte en Lionel Richie, surtout après m’être réveillée brusquement à la suite d’une partie endiablée de mes monstres.

 

All night long !

Rendez-vous sur Hellocoton !