L’avant/après du célibat

8 février 2012

celibat.jpgQuand on est en couple on est deux. Quand on est célibataire, ben on est toute seule. Jusque-là tout semble très clair (et je passe juste pour l’idiote du village avec mes phrases bidons).

 

Mais, si les maths sont assez faciles à faire, on ne réalise pas souvent que ce n’est pas seulement le chiffre qui change. Quand on passe d’un état à l’autre, c’est toute votre vie qui change (ok, j’enfonce une porte ouverte). Sérieusement, même les petites choses du quotidien semblent sortir de la 4ème dimension qu’on devienne une « casée-fière-de-l’être » ou une jeune célibattante !

 

Le lit :

 

Tu te cantonnes à un tout petit coin (le même) et tu croises les doigts pour que ton partenaire ne ronfle pas (ou de rêve pas d’un combat de catch) / Que d’espace ! Tu dors en travers, du coup.

 

Tu as souvent trop chaud ou alors tu te bats pour ta couette / Tu mets des chaussettes pour éviter d’avoir les pieds froids. Heureusement, tu as des chats qui servent de bouillotte.

 

Tu as peur de te réveiller avec une haleine de poney / Tu tresses tes poils de jambe avant de te coucher.

 

Les sorties :

 

Tu préviens bien à l’avance des dates de sortie, précisant avec qui, quoi et comment et surtout tu n’oublies pas d’envoyer un texto quand tu rentres. / Tu ne rends de comptes à personne, la nuit t’appartient.

 

Tu as désormais quelqu’un a qui raconter tes soirées et qui semble content de te voir / Les chats ont faim, hélas ce sont les seuls êtres vivants du coin à être contents que tu rentres.

 

Les repas :

 

Tu te cales souvent sur l’autre (qui a faim 3 fois par jour et qui aime le gras et les pâtes) du coup, tu grossis / Tu manges quand tu veux, quand t’y penses et seulement si t’as le courage. Du coup, tu maigris.

 

Tu parles de ta journée ou du film avec ton mec / Tu réponds à la télé ou tu racontes ta vie à tes chats (qui rêvent de ton steack).

 

Le ménage :

 

A deux, ça va plus vite mais seulement si c’est le bon mec / Le quoi ?

 

Tu trouves que même ces tâches ingrates rendent le quotidien trop mignon si c’est avec l’homme que t’aimes / Tu gères tout, toute seule et tu réalises que ta seule histoire d’amour et sensuelle c’est avec ton aspirateur.

 

La Culture :

 

Vous découvrez des choses à deux (films, livres, expo, séries…) ou l’un partage sa passion avec l’autre. Il y a un échange et de beaux souvenirs qui se crééent / Tu ne partages rien avec personne, au mieux tu te fais des émotions privilégiées, au pire tu t’emmerdes.

 

Tu réalises que les mecs ça n’aime pas lire, t’es triste / Tu participes à un club de lecture et tu te fais un tas de copines.

 

Avenir :

 

Tu peux faire des projets, rêver d’une famille, d’un mariage, de vacances à deux… (quand c’est avec un non phobique de l’engagement bien sûr) / L’avenir est un boulevard qui n’appartient qu’à toi, tout est possible…mais pas maintenant, tu dois d’abord trouver un mec et là c’est pas gagné.

 

Tu as des doutes, mais tu es globalement confiante / Tu flippes surtout quand tu sens ton horloge biologique tourner dans le vide.

 

Les potes :

 

Tu as un tas d’amis maqués qui sont contents de se faire des soirées « couples », voire « couples avec bébé » / Tu as un tas d’amis maqués qui ont un peu pitié de toi, t’invitent moins souvent (ils ont une vie de famille eux) et se demande si inviter Robert, leur pote célibataire fan de poneys sur skis, ne serait pas une bonne idée pour initier une rencontre.

 

Tu as des potes célibataires et tu les plains un peu…et si tu appelais Robert pour lui présenter une copine ? / Tu as des tas de copines célibattantes comme toi, qui rament pour trouver un mec, n’ont pas eu de relations de plus de 6 mois depuis 5 ans…et te font flipper. A toi Meetic !

 

La routine :

 

Tu te prends souvent la tête avec Chéri qui oublie régulièrement de faire la vaisselle et de ranger ses chaussettes / Tu engueules souvent tes chats qui ont volé ton steack et tu pleures devant la tonne de vaisselle sale qui t’attends et tes chaussettes sales que tu as renoncé à laver.

 

Parfois tu t’ennuies / Parfois tu t’ennuies.

 

Dans les deux cas, il y a une phase d’adaptation et de nouvelles habitudes à prendre. Même si, et c’est vrai, il y a du bon dans les deux et que les deux états sont essentiels pour se construire. Moi je redécouvre le célibat pour la première fois en 14 ans. Pour l’instant, je gère. Dans combien de temps cela va-t-il cesser de m’amuser ? L’avenir nous le dira.

 

Sur ce, je retourne enfiler mon jogging, je vais mater Dirty Dancing et manger ma Häagen Dazs !

Rendez-vous sur Hellocoton !