Le grand déballage ?

6 février 2013

johnny hallyday portraitAujourd’hui, le scoop dont tout le monde parle : Johnny Hallyday sort son autobiographie Dans mes Yeux. Ok, il ne l’a pas écrit tout seul (qui en douterait de toute façon)

 

Pourquoi est-ce que j’en parle ? Suis-je une fan cachée de notre Jojo national qui met des bougies devant son poster juste avant de s’adonner à ma passion du tuning ? Tellement accro aux gossips des peoples que j’ai décidé de reconvertir mon blog dans l’espoir de devenir rédactrice chez Closer ? Pfff… Vous et vos idées bizarres, je vous jure !

 

En fait, ce qui marque avec cette autobiographie, c’est qu’il ne manque plus qu’une photo de Johnny cul nul pour qu’il se mette vraiment à poil. Car ça balance ! Là où ça devient jubilatoire ambiance glauque, c’est qu’il taille principalement ses ex. Et vu la vie sentimentale chargée de ce vieux monsieur (la chirurgie ne cache même plus son âge), il est clair qu’il y a de quoi faire ! Je passe sur le moment classieux où il explique que très peu de femmes ont compté dans sa vie (elles apprécieront), ou qu’il dégomme la mère de sa fille (Nathalie B. pour ceux qui l’ignoreraient). En revanche s’il y en a une qui s’en prend plein la poire, c’est Adeline, qu’il a quand même épousée deux fois (et vu ce qu’il en dit, on peut supposer de fortes tendances masochistes : infidélités, chantage, hystérie, rien ne nous est épargné).

 

Les détails les plus sordides à portée du tout venant (même si dans le fond, on se fiche un peu de la vie de Jojo non ?), ça sent sacrément l’aigreur et l’amertume (et peut-être aussi la plainte pour diffamation). Voire la vengeance gratuite. A se demander si Johnny Hallyday a bien conscience de ce qu’il fait et s’il réalise qu’il y a mieux en termes d’image ? De plus, pas dit que cela soit l’expression d’une réalité passée, le trait est excessif et j’ai un doute dans un Johnny jouant les blanches colombes.

 

Maintenant la vraie question qui m’intéresse ici (quand même), c’est : doit-on vraiment tout révéler quand il s’agit de ses ex ? Ok, il y a peu de ruptures qui se passent bien (ce n’est pas le happy end de base d’une histoire) et, souvent, chacun a sa version des faits dans laquelle l’autre est le double de Gargamel qui a bouffé le Grand Schtroumpf. Néanmoins, est-ce une raison pour balancer le moindre détail sur la place publique ? D’autant que, soyons honnêtes, même si ça soulage un peu, ça ne nous présente pas non plus sous notre meilleur jour.

 

Je sais qu’on pourrait se demander de qui je me moque vu que j’ai un blog dans lequel je révèle pas mal de choses. On peut même dire que je n’ai pas été tendre avec M.Pasd’Bol, même quand nous étions ensemble. Je me suis lâchée sur sa blondeur, ses parents, son immaturité et, après la séparation, sa mauvaise foi absolue (mais toujours avec humour). Suis-je allée aussi loin que Jojo dans les révélations ? Je ne pense pas (en tout cas pas sur le blog…bon, en très petit comité c’est autre chose hein !). Mais tomber dans le sordide, ça jamais, c’est moche !

 

D’autant que si je voulais vraiment être garce, je pourrais raconter une histoire très embarrassante qu’il n’a confié qu’à deux personnes (dont moi…quelle idée de confier des secrets aussi bouillants à son ex, avouez que ça relève de la blondeur pure !). Or, je ne vois pas l’intérêt de tirer sur l’ambulance (et je me réserve le droit de changer d’avis s’il décide encore une fois de renouer le contact…Non parce que la dernière fois m’a suffit). Donc non, il y a quand même des détails qu’il vaut mieux garder pour soi, afin de conserver un minimum de dignité et de se laisser, quand même, quelques bons souvenirs de la relation passée. Bref, tu vas trop loin Jojo, c’est pas classe !

 

D’un autre côté, il faut dire que je n’ai rien à gagner à tout jeter en pâture aux lions…

 

Johnny, lui, va toucher le jackpot par bouquin vendu, c’est vrai que ça change bien des choses !

Rendez-vous sur Hellocoton !