Le jour où j’ai gagné à l’Euromillions

8 juillet 2011

euromillions.jpgJe me souviens…c’était en juillet 2011. Un 5, ou un 7, enfin, je ne travaillais pas, j’avais un problème avec les dates quotidiennes (mais j’étais incollable sur les grandes dates historiques, faut pas abuser).

 

Quand j’ai entendu les résultats, je n’y ai pas cru. En fait, je n’ai réalisé que le lendemain. Plus de 180 millions d’euros, ça fait un choc.

 

Je vais être honnête, au début, j’ai gardé la nouvelle pour moi. Je n’ai rien dit non plus à M.Pasd’Bol…j’aime qu’on m’aime pour moi, pas pour compte en banque.

 

Passé le week-end où je n’ai rien changé à mes habitudes, j’ai commencé à me renseigner et à réfléchir. Comme j’ai fait un peu de communication dans la banque privée suisse, je ne partais pas de rien. Car oui, avant de songer à m’éclater avec tous mes millions, j’ai d’abord réfléchi à comment en placer un maximum et vivre sur le produit de l’épargne et des placements. Je suis comme ça moi, un véritable écureuil !

 

Enfin le mardi est arrivé et j’ai couru partout malgré ma poche, mon infection et mes malaises. L’argent c’est le nerf de la forme ! J’ai appelé la Française des Jeux qui m’a donné rendez-vous et nous avons abordé la question de mon avenir. Je leur ai expliqué ce que j’avais en tête. C’est-à-dire placer au minimum 100 millions pour les faire fructifier (et me permettre de ne plus bosser), que ce soit en épargne, en assurances-vie, en SICAV et en fonds sûrs et stables (je ne raffole pas des Hedges Funds, surtout après le désastre d’il y a deux ans), mais surtout, mon envie d’investir dans la pierre ! La pierre, c’est impératif à mes yeux, c’est rassurant, ça rapporte des tas de revenus et au pire ça se revend en cas de problème. Donc, investir dans des tas de petits logements type studios (à louer aux étudiants, c’est bien pour les impôts), des immeubles à retaper, quelques baux. Avec tout ça, je ne risquais pas de rebosser un jour ou de pointer chez Paul !

 

J’ai tout de suite été mise en relation avec les bons contacts…mon projet prenait forme. Il aura fallu plusieurs mois (le temps de toucher les sous, de faire les investissements) pour que ça se valide définitivement.

 

Je n’étais pas pressée, de toute façon, j’étais malade (c’est si loin, la maladie, je ne me souviens même plus de ce que j’avais tant je vais bien).

 

Une fois fait, j’ai enfin pu me poser et aviser de ce que j’allais faire avec le reste. Car avec les millions restants, je comptais bien m’éclater.

 

Premièrement, gâter mes proches. Je sais, c’est bizarre, je pourrais ou devrais commencer par moi. Mais je ne fonctionne pas comme ça. Je suis pire que ce que vous pensez. Quand je mange, je commence toujours par ce que j’aime le moins, puis je termine par le meilleur. Dans un petit salé aux lentilles, j’expédie mon petit salé et je savoure mes lentilles à la fin.

 

Non que je considère mes proches comme du petit salé… Mais je préfère commencer par aider, soutenir les autres, pour pouvoir claquer le reste pour moi en toute bonne conscience et sans contrainte.

 

Là, j’ai commencé à parler de mon gain à l’Euromillions, sans préciser la date du tirage ou le montant du gain. Après tout, les mois étaient passés, ça regarde qui la somme exacte ? Mon compte en banque c’est intime.

 

Quel bonheur d’avoir pu aider des personnes qui comptent tellement pour moi ! A commencer par Maman Pasd’Bol qui n’a plus à se soucier de la retraite, de ses problèmes de santé, du lendemain. Elle a la maison de ses rêves maintenant, et de quoi l’entretenir. Ca a été difficile de lui offrir tout ça, elle aurait préféré que les rôles soient inversés…mais la lutte en valait le coup, j’ai enfin pu lui rendre tout ce qu’elle m’avait donné et lui apporter la sécurité et le repos dont elle avait tellement besoin.

 

Je n’ai pas oublié d’autres membres de ma famille, comme ma soeur et ma nièce qui porte mon nom (c’est bien normal, il est génial mon nom).

 

Tout s’est fait en harmonie, sans rupture avec le passé. A aucun moment il n’y a eu étalage de ma richesse, juste une fille, une soeur ou une amie qui fait des cadeaux pour améliorer la vie de personnes qui lui sont chères. Mettre ses amis à l’abri ou les aider à réaliser certains rêves, ça n’a pas de prix.  Et puis toutes ces personnes me supportent depuis longtemps, c’est bien normal de les récompenser.

 

Et j’ai de la chance, aucun de mes amis, même les plus récents, n’ont changé d’attitude avec moi, ils ne me considèrent pas comme une vache à lait, m’invitent parfois au resto, se moquent de moi ou me remettent à ma place…qui peut en dire autant ?

 

Après les gens que j’aime, j’ai réservé quelques millions à des causes qui me sont chères. Même au RSA ou au chômage, je donnais à des oeuvres dont je partageais les combats, là j’ai juste augmenté ma participation
et multiplié les causes. A défaut de donner du temps, là je peux aider un petit peu. Il faut toujours rendre un peu de ce que l’on reçoit, c’est ma devise. On peut être multi millionnaire et garder les principes qui vous ont construit ! Et ça donne bonne conscience, c’est vrai.

 

Enfin, j’ai pensé à moi ! Et je dois dire que je me suis lâchée ! A commencer par mes habitations ! La pierre, toujours la pierre ! Outre mon hôtel particulier en plein Paris avec piscine intérieure, j’ai acheté un loft splendide à NYC avec vue sur Central Park ! J’ai toujours adoré Central Park East…comme Lennon ! Nous y passons plusieurs mois dans l’année, l’Homme, les chats et moi.

 

J’ai aussi acheté un vieux manoir en Normandie (j’aime la Normandie), un autre près d’un loch en Ecosse, un petit appartement en Finlande et un plus grand à Barcelone.

 

Quand nous n’y sommes pas, on loue (sauf Paris et NYC). Nous accueillons souvent nos amis, quelle fête !

 

Ensuite, je me suis lâchée sur les fringues ! Mais avant ça, j’ai investi dans un coach sportif ! Vous verriez mes mollets ! C’est sûr que l’argent ça vous change un physique ! Plus besoin de manger équilibré, le cuisinier s’occupe de votre régime ! Vous faites du sport que vous le vouliez ou non, vous êtes massée, bichonnée…une vraie vie de princesse avec des abdos d’Amazone ! C’est sûr qu’avec une robe Alaïa ou Elie Saab, ça passe tout de suite mieux. Même si la plupart du temps je suis en jeans (ok, il coûte un peu plus cher qu’avant). On peut être riche et aimer son confort !

 

J’ai une collection incroyable de chaussures, de sacs, de bijoux (l’or reste une valeur sûre en cas de guerre !) mais ce n’est pas ce que j’ai acheté en premier ! Mon premier achat ? Des livres ! Un tas de livres ! Tous les livres ! Je dois être mieux fournie que la FNAC !

 

J’ai aussi acheté des DVD, le divertissement c’est bien, mais je ne connaissais pas tout les classiques ! Maintenant que j’ai le temps je veux tout voir, tout connaître !

 

Mes chats sont heureux du changement. Je reste avec eux la plupart du temps et ils peuvent s’éclater dans le volume monstreux du logement ! Ils ont même un bout de jardin ou de terrasse selon où nous sommes. Toujours les meilleurs jeux. Malgré ça, mes câlins restent les mêmes et nous savons nous amuser avec un bout de ficelle !

 

Je voyage beaucoup désormais, j’ai tellement à découvrir. Je ne pars pas des mois (mes chats me manqueraient trop) mais souvent et assez longtemps pour m’imprégner du nouveau pays et de sa culture. C’est fabuleux, la Terre est si vaste, il y a tant à faire et à connaître.

 

On pourrait croire que j’ai changé toutes mes habitudes, ce n’est pas faux. Pourtant, je continue à bloguer au quotidien (même si ‘envisage de payer des gens pour écrire à ma place, j’ai moins le temps et Vogue MA Galère est devenu un vrai business, la star des blogs !), ou même à prendre les transports en commun (sauf exception, sinon j’ai une Mercedes avec chauffeur à disposition).

 

Je crois que si j’ai gagné tant d’argent en 2011, c’est un cadeau du destin pour se faire pardonner de toutes les galères que j’ai connues. Seulement, maintenant que j’ai du bol, ça me semble tellement loin que je ne me rappelle plus quelles étaient ces épreuves…

 

C’est bizarre, j’aurais cru que ça changerait ma vie de gagner à l’Euromillions…ça l’a simplement amélioré mais mon bonheur ne continue de ne dépendre que de moi seule.

 

Avouez que vous êtes déçus et que vous vous attendiez à l’article délirant de la mort qui tue, que même on se fait pipi dessus ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • jai gagné à leuromillions
  • le jour ou jai gagne a euromillion
  • j\ai gagné à l\euromillions
  • j\ai gagne a euromillions
  • jai gagner a euromilion quand je navai plus rien
  • banque privee euromillions
  • jai gagne a leuromillion
  • jai gagne a euromillion et maintenant
  • j ai gagne au euromillion
  • comment gagner à leuromillion