Le rêve du vendredi

29 juillet 2011

Veterinaire.jpgCa faisait longtemps, avouez que ça vous avait manqué.

 

Bon petit rêve pour petite nuit, mais rigolo quand même.

 

Voilà, j’avais rendez-vous chez le vétérinaire…pour grandes personnes. Winston mon chat m’accompagnait, car il faut qu’un chat vous accompagne si l’on veut que le vétérinaire vous ausculte. Ca marche comme ça chez le vétérinaire des grandes personnes, il faut montrer patte blanche et surtout poilue.

 

Je tenais donc Winny en laisse (il n’était pas ravi) et il me disait de cesser de m’impatienter. Mais bon, difficile de faire autrement, la salle d’attente (quasi-vide) ressemblait à un hall de prison, il faisait gris, il faisait froid et ce n’était pas la fontaine moche coulant à flot derrière moi qui arrangeait mon humeur. En plus, cela faisait deux heures qu’on attendait. J’étais malade, je devais le voir vite ce véto !

 

Soudain, la porte s’ouvre. En fait, nous faisions le pied de grue devant le secrétariat (mais c’est normal, c’est comme ça là bas). La secrétaire arrive et nous explique que, comme nous avons bien attendu, nous avons le droit de nous perdre dans le labyrinthe du lieu (c’est très gris, plein de couloirs et de portes identiques) et d’aller patienter devant la porte du vétérinaire.

 

On cherche (et il nous arrive de nous tromper de porte) et c’est là que Winston décide que trop d’attente tue l’attente. Et il n’aime pas la laisse. Il m’explique donc qu’il venait pour me rendre service, mais qu’il en a marre, que je suis la seule personne à vouloir voir le vétérinaire des grandes personnes et que je n’ai qu’à me débrouiller toute seule. Il décide de rentrer à la maison et d’attendre au chaud.

 

Je trouve la bonne porte, j’attends une heure au froid (très triste car Winny m’a abandonnée) et la porte s’ouvre…de même que mes yeux !

 

Je le savais, je suis un chat géant !

Rendez-vous sur Hellocoton !