Le sens de la vie

30 novembre 2011

sens-de-la-vie.jpgLa vie n’est pas toujours une partie de plaisir. Bien sûr il y a les petits bonheurs du quotidien, les belles victoires, l’amour, l’amitié, la beauté d’un paysage…mais parfois, c’est vrai, ce n’est pas facile.

 

Recemment (bon, ok depuis 4 ans), j’ai traversé des épreuves qui m’ont fait m’interroger sur la finalité de tout cela, notamment des décès qui ont remis pas mal de choses en question. A quoi bon ? Tout n’est-il que vacuité ? Y a t-il vraiment un sens à tout cela, ou est-ce que tout cela n’est qu’un fantasme très humain du « à la fin tout ira bien, tout ira mieux » histoire de se donner un but et croire en quelque chose.

 

Déjà, au quotidien, quel est notre moteur, qu’est-ce qui nous pousse à avancer ? Pour certains ça sera la famille, de beaux enfants, un mari…pour d’autres la perspectives d’une belle carrière, ou de biens concrets (argent, maison) ; enfin pour quelques rares ça sera la quête absolue de reconnaissance ou de gloire. Bref, quel est ce moteur mystérieux ? Amour, argent, pouvoir ?

 

Mais au moins, dans ces cas-là, il y a quelque chose à quoi se raccrocher. Mais quand il n’y a rien ? Quand on a eu mais qu’on n’a plus, tout perdu, plus d’horizon où poser les yeux ? Comment fait-on ? Comment tient-on ? Et grâce à quoi ? Où trouver ce moteur à part l’espoir vain qu’une hypothétique roue tourne un jour dans le bon sens ? Je ne parle pas que de moi (pour changer), nombreuses sont les personnes dans ma situation (même si celles de mon niveau d’études et d’expérience…et anciennement de bourgeoisie, constituent une élite restreinte peu enviable). Et pourtant, elles tiennent jour après jour, malgré le flux et le reflux de la vie, les espoirs déçus, les regrets de ce qui n’est plus, la peur au ventre de l’avenir qui reste bien noir. C’est là un vrai mystère. Qu’est-ce qui fait tenir toutes ces personnes ? Est-ce que l’espoir fait vraiment vivre ? La croyance que tout peut revenir du jour au lendemain (sinon ça serait injuste), le soutien de nos proches qui nous donne des ailes, le stress qui fait avancer ? Peut-être l’envie de se battre et de survivre, notre part animale, qui nous pousse à avancer malgré les tempêtes ?

 

Il est vrai que l’Homme est animal merveilleux, souvent capable de s’adapter et s’habituer aux pires situations. Capable de traverser les pires galères, voire de se manger un mur tous les matins, et de se relever avec comme objectif que demain sera un autre jour. Et pour certains, ça marche ! Certains arrivent à renverser la vapeur grâce à ce feu et cette volonté qui leur sont propres. Mais qu’est-ce qui fait la différence ? Qu’est-ce qui décide de ceux qui auront la force de nager à contre-courant et changer de vie, et ceux qui, malgré leurs battements désespérés, finiront noyés irrémédiablement sans espoir possible ?

 

Quel est le sens de tout ça et surtout pour quel résultat ? Est-ce que ça vaut vraiment le coup ? Un « peut-être » est-il suffisant pour tenir et garder la foi ?

 

Et, vous, c’est quoi votre moteur du quotidien ?

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !