Le syndrôme de la caisse enregistreuse…

4 octobre 2012

pas-de-bol-1.jpgC’est un fait, je suis née avec une sacrée faille karmique. Si un piano tombait du ciel, on peut être sûr que ça serait pour ma pomme (mais j’aime la compote, heureusement). Bon, c’est vrai que c’est pénible au quotidien mais le tout c’est de le savoir.

 

Une arrête dans un poisson réputé sans arrêtes ? Normal. On perd mon dossier chez Pôle Emploi ? Logique. On le perd deux fois de suite ? Forcément. Une panne d’électricité pile au moment où tu regardes le dernier épisode inédit de ta série fétiche ? Pourquoi pas. Un souci à la caisse du supermarché alors que tu poireautes depuis 1h ? C’est inévitable… Surtout si, prévoyant le hic, tu as changé trois fois de file pour être certaine d’en avoir une qui irait vite.

 

En général, ce genre de choses arrive une à deux fois par semaine pour toute personne lambda. Chez Pasd’Bol, c’est plutôt une à deux fois par jour ! Comme de marcher dans la seule flaque à des kilomètres à la ronde par temps clair, le RER qui oublie de s’arrêter (c’est du vécu !), la panne de ciné à la fin du film ou le chien baveux qui t’éternue en pleine face. Au moins c’est varié.

 

Nous en étions là de ces discussions métaphysiques ma copine Bernie et moi (et une de ses amies) pendant que nous attendions notre plat au restaurant. Bernadette a été servie rapidement, son amie et moi commencions à nous impatienter sévère (je ne rigole pas avec la bouffe).

 

Au bout de 20mn, Bernie avait fini son plat (et moi mon verre) quand le chef est finalement arrivé :

 

« Désolé mesdames, vos plats sont tombés par terre, on est en train de les refaire ». C’est l’histoire de ma vie !

 

En tout cas, j’ai vérifié, le clic de vote pour les GBA 2012 fonctionne très bien ! N’hésitez pas à le tester !

Ps : cliquez sur l’image pour découvrir la source.

Rendez-vous sur Hellocoton !