L’effet magique d’Impulse

27 avril 2014

magieUn inconnu m’a t-il offert des fleurs grâce à mon déodorant ? Non, mieux, il m’a offert la cruelle vérité du monde du travail (du moins quand on en cherche un). Je vous rassure, je ne suis pas allée philosopher avec le clodo du coin en me disant que tout ce qui m’attendait était un pont et un gros bidon d’essence en guise de radiateur (note à moi-même, aller philosopher avec le clodo du coin pour réaliser que tout ce qui m’attend est un pont et un bidon d’essence en guise de radiateur). Je me suis simplement baladée à Paris (bon, en vrai, je me suis encore perdue dans un quartier que je connais par cœur) car j’avais rendez-vous…mais ce n’est pas l’histoire qui nous intéresse.

Bref, je tournais avec mon GPS (et comme je ne conduis pas, j’étais encore plus ridicule à pieds), guettant les noms de rues, allant dans tous les sens (me perdant derechef) quand, soudain, je tombe sur des bénévoles d’une célèbre ONG. Ce qu’il faut savoir, c’est que même fauchée comme les blés, même chômeuse ou au RSA, je donne toujours à certaines œuvres auxquelles je crois et, ce, tous les mois, ou je donne de mon temps (chaque année, je m’inscris pour distribuer les repas de Noël…mais je ne suis jamais prise). Quand ils m’ont abordée, je me suis empressée de leur dire que, justement, je donnais tous les mois chez eux (en termes de déduction fiscale, ça vaut que dalle) donc j’allais passer mon tour sur ce coup. Après m’avoir remerciée pour mon engagement et m’avoir dit combien j’étais formidable (soyons clairs, je SUIS, formidable, ce fait est établi depuis des lustres), le chef de la bande m’a proposée d’être bénévole chez eux. Sympa, mais non (j’aime bien l’idée de manger tous les jours et mes chats encore plus, mais je considère l’idée de manger mes chats en dernier ressort).

C’est à ce moment-là que je me décide à lui dire que, justement, j’avais vu une superbe annonce chez eux pour un poste dans la communication et que j’avais postulé la semaine d’avant. Ce qui suit est une leçon pour tous les enfants du monde : on ne devrait jamais parler aux inconnus, ça finit rarement bien.

En effet, le chef (charmant au demeurant mais il m’a semblé nettement moins sympathique après coup), m’apprend que les entretiens ont déjà commencé, que justement, ils ont reçu ce génial ex responsable en communication digitale qui semble bien parti pour le poste car il a tout déchiré, mais qu’ayant vu les CV, tous ceux qui ont été retenus sont exceptionnels. Super…pour eux du moins, car moi je n’ai jamais eu aucun retour d’aucune sorte et l’on sait ce que ça signifie, ce que je m’empresse de lui dire avec des larmes dans les yeux. « Ah…Désolé », m’a t-il dit avant de fuir far far away de ma personne maudite. Je suis passée en 2 secondes de personne formidable à pestiférée.

Quelles étaient les chances pour qu’une telle situation se produise et que j’apprenne par le fruit du hasard que l’ONG dans laquelle je m’investis depuis des années ne m’estime pas assez intéressante pour un vulgaire poste en communication et cela sans passer par les RH ou un contact interne ?

D’où le dicton du jour :

Chez Pasd’Bol, l’improbable est toujours le plus probable !

Si vous souhaitez me remonter le moral, soyez sympa, votez pour moi !

Tribway

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • impulse effet magique
  • magie
  • effet magique implulse
  • effet magique impulse
  • ou trouver déodorant impulse