L’empereur, sa femme et le petit prince…

2 mars 2012

red-bull.jpgJe crois qu’il s’est passé un truc à partir du moment où j’ai enfin eu de la chance et que ma pire galère a pris le large ! Je vous jure, j’ai changé d’espace-temps ! Je pense que ce trop de bol a créé une faille spatio-temporelle. Un truc à la Doctor Who (les geeks me comprendront).

 

Vous ne me croyez pas, je le sens d’ici. Et pourtant, il se passe quelque chose de bizarre dans mon univers particulier.

 

Comme vous le savez, cela fait désormais deux semaines révolues que j’ai repris le travail. Bonheur ! Mais bon, je vais être honnête, je suis épuisée, mon corps étant encore un peu fébrile pour tenir un tel rythme. On ne s’inquiète pas hein, il va s’y faire ! Après tout, j’avais réussi à stupéfier le corps médical par ma vitesse éclair de récupération à l’hôpital (bon, tout est relatif. Mais vu l’ampleur de l’opération et de la maladie, c’était assez incroyable que je puisse aller aux toilettes toute seule au bout d’une semaine !). Donc, deux heures de trajet par jour, courir par monts et par vaux, me lever à l’aube et garder une vie sociale…dans un mois je suis au top !

 

Mais ce n’est pas le sujet, je m’égare…

 

Cette semaine il s’est passé un truc surréaliste qui me fait penser que j’ai changé de dimension. Un mix entre La 4ème Dimension et Fringe (vous noterez ma grande culture série depuis le début de cet article).

 

Lundi, j’étais crevée mais c’était lundi. Sauf que mardi…ben on était mercredi ! Puis c’était jeudi, même si la Bavarde m’a certifiée qu’on était mercredi (mais j’ai encore un doute). Ensuite on est revenu à mardi. Aujourd’hui, nous sommes donc samedi. Ce qui est bizarre…mon réveil a sonné à 7h (pourquoi l’ai-je donc laissé allumé, c’est un mystère !) et je suis allée au travail (ce qui est un peu couillon un samedi). Le plus curieux, c’est que mes collègues ont fait la même erreur et étaient tous présents, même si je ne m’explique pas pourquoi. Même les transports étaient bondés, on frôle le paranormal je vous dis !

 

Demain, nous serons dimanche, et c’est bien car je vais pouvoir faire une grasse mat pour récupérer de ce samedi éreintant.

 

On m’a également affirmé que mon dimanche allait durer deux jours, j’ai bien du mal à y croire !

 

On pourrait penser que je manque simplement de sommeil et que je bosse trop…mais cette explication me paraît bien trop invraisemblable !

Rendez-vous sur Hellocoton !