L’entretien de la poche…

18 octobre 2011

entretien.jpgA lire le titre, on pourrait penser que je vais vous donner un cours sur comment entretenir au quotidien une poche digestive et son matériel. Notez bien que je le pourrais, après tout je suis la reine de la poche, même que je suis passée à la télé à ce sujet. Mais en fait, il s’agit d’un sujet bien plus drôle…

 

Il y a quelques jours, j’ai passé un entretien. En fait, j’en ai passé plusieurs (je suis débordée si vous saviez), mais c’est celui-là qui m’intéresse.

 

Cela a commencé comme un entretien normal malgré les 30 minutes de retard du recruteur (et ça commence sérieusement à bien faire ces personnes en retard alors que vous prenez le temps de venir les voir à leur demande). Enfin, rébarbatif mais normal. Un entretien classique avec un recruteur quelque peu psychorigide et pas franchement original dans ses questions. Mais bon, moi je fais du cas par cas, un vrai petit artisan de l’entretien d’embauche.

 

Soudain, vers les 10 premières minutes, ma poche se manifeste. C’est la première fois qu’elle le fait depuis que je la porte. D’habitude, elle sait se tenir quand il s’agit de travail. Mais je pense que là, ma poche avait des choses à dire.

 

A la question « quelles missions précises aviez-vous en 2007 ? », plutôt que de me laisser parler, ma poche a lâché un tonitruant « blop blop brrrrr blop ». Que c’est amusant ! Ha Ha ! Quelle rigolote cette poche !

 

Evidemment j’ai essayé à peu près de couvrir le son en parlant plus fort. Ce qui n’était pas du tout bizarre.

 

Une fois, ça passe. Mais imaginez une heure comme ça, vous pourrez imaginer l’angoisse et l’humiliation. Mais enfin, le recruteur a fait mine de ne pas entendre (ou de n’entendre que moi qui parlait aussi bas qu’un ténor d’opéra).

 

Je pense que la poche, sentant sa fin venir, a tout simplement essayé de me doubler !!!

 

Avec ma chance, la poche va trouver du boulot avant moi !

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • lentretien de poche