Les dangers de la poche

6 septembre 2011

6a00d83544191553ef013482caf3f3970c-800wi.gifOn pourrait croire qu’on se marre tous les jours avec et pourtant, le danger rôde ! La poche n’attend qu’un moment pour vous pourrir la vie. Elle est vicieuse et ne recule devant le moindre piège ! Je vous le dis, la poche est une entité vivante qui vous rappelle son existence à la première occasion.

 

Vous pensez au début qu’il est possible de sympathiser, qu’à la fin, vous serez de bonnes copines et, qu’au moment de la séparation, un peu de nostalgie viendra vous remplir toutes les deux. Que nenni ! Cette garce est née pour être votre ennemie ad vitam et vous en fera baver jusqu’au bout !

 

Mais que peut-elle contre vous (je vous entends d’ici « c’est pas la petite bête qui va manger la grosse », petits naïfs !) ? Plus qu’on ne se l’imagine !

 

La poche n’hésitera pas à se clipser difficilement (notamment quand on sort de l’hôpital avec des douleurs aux cicatrices) et, au moment le plus opportun, tomber à vos pieds comme une poire blette dans un gros plof odorant et juteux. Dites adieu à vos pieds…ils sont en train de fondre !

 

La poche peut également tenter de vous empoisonner au gaz ! Si si ! Il suffit qu’un chat (ça marche avec un bébé), vienne se coller contre vous avec amour pour que le gaz contenu dans la poche s’échappe dans l’orifice prévu à cet effet (mais qui ne marche jamais la plupart du temps). Et là, vous défaillez, ainsi que tous vos amis !

 

La poche aime beaucoup vous humilier. Il arrive qu’elle fuit via l’appareillage. Pourquoi, comment ? Un gaz trace un chemin sous la gomme de l’appareillage qui le colle au ventre, pfiou…la matière acide s’échappe en cascade. Cela peut arriver lors d’un repas entre amis…ou pendant votre sommeil (le réveil vous donnera des envies de meurtre, mais la poche est increvable).

 

Parfois, elle vous déteste tellement qu’elle se suicide en une belle explosion colorée (ben quoi ? marron c’est une couleur !), surtout si vous êtes dans votre lit avec des draps propres.

 

Il est également possible de glisser sur la poche (et de se fracasser le crâne contre un mur).

 

Mais la poche ouverte vous réserve aussi des surprises ! Parfois, exprès, elle sort avec un débit non contrôlé tellement violent, que la matière rebondit sur l’eau des toilettes et atterrit dans votre oeil (oui, derrière les lunettes). Si ce n’est pas de la tentative de meurtre ça !

 

Pire…Elle vous oblige à vous lever à 5h du mat pour la vider et attend que vous soyez mal réveillée pour vous attaquer sournoisement. C’est ce qui est arrivé cette nuit ! Je me lève (sans mes lunettes), le soleil n’est pas levé…je vais vider ma poche, je relève la cuvette, je vide, je nettoie, puis…je m’assoie pour faire mon pipi post-nuit ! Oubliant la lunette ! Je me suis viandée sur mon trône, j’ai glissé et j’aurais pu me casser un bras !!

 

Ami, toi qui me lis, écoute moi ! La poche est dangereuse, la poche veut exterminer le genre humain ! Fuis, FUIS !!!

 

DSC00369

Rendez-vous sur Hellocoton !