Les recruteurs ont le sens de l’humour

18 mars 2011

number-six.jpg Il y a deux semaines, pour ceux qui se rappellent, j’ai passé un entretien qui a duré 2h30 (oui c’est long pour un entretien). Ok, j’étais complètement stone du fait de la morphine, mais quand même il y avait eu un bon feeling de part et d’autre.

 

Début de semaine, je les recontacte pour savoir où ça en est. Nulle part, la décision n’était pas prise, elle semblait difficile, plusieurs candidats, dont moi, se distinguaient.

 

Aujourd’hui, le verdict est tombé tel un couperet : je n’ai pas été retenue, une autre personne m’est passée devant. Comme me l’a si bien expliquée la nana, j’étais dans le trio de tête mais pas en tête du trio. Haha ! Super comme explication, je m’en tape la cuisse tiens ! C’est vrai après tout, quitte à se faire renvoyer dans les cordes, autant que ça soit fait avec humour. Enfin…on pourrait croire que ça amortit le choc, mais non, même pas.

 

J’ai donc encore terminé deuxième dans la course de la recherche d’emploi ! Ca commence à devenir frustrant. Je préfèrerais que le prochain me dise « non vraiment Pasd’Bol, vous êtes vraiment mauvaise, il n’y a aucune chance qu’on vous embauche un jour », ça serait clair et efficace. Marre d’être N°2 !

 

Je ne suis pas un numéro, je suis une galérienne libre !! (mais pauvre)

Rendez-vous sur Hellocoton !