Les rêves nous enseignent la vie

8 mai 2011

Reve.h1.jpgCette nuit, j’ai encore fait un rêve tordu. Comme je suis sympa (et que je n’ai rien à raconter), je vais le partager avec vous.

 

J’étais invitée en vacances chez ma meilleure amie (que je n’avais jamais vue, c’est normal) et chez ses parents. Petit hic, sa famille me détestait (pour une raison que j’ignore, mais bon, on a le feeling ou pas, je comprends), donc je devais me faire toute petite. Pire, je devais me cacher et faire comme si je n’étais pas là. Sympa les vacances me direz-vous ! Je comprends mieux pourquoi je n’en ai pas pris depuis 3 ans…

 

Mais le meilleur est à venir. Car il fallait travailler dans cette maison. En effet, la maison nécessitait d’être retapée, notamment dans ses fondations. Et ce n’était pas une mince affaire, car le sous-sol de la maison était en fait une mine (très très profonde).

 

Comme je n’étais pas aimée et que je DEVAIS (et voulais aussi) me rendre utile, j’étais donc confinée dans la mine afin de creuser le plus possible et d’évacuer la terre et les blocs de pierre.

 

Ce qui est amusant, c’est qu’en fait, au moment où je suis entrée dans la mine (via la cave donc si vous suivez bien), je me suis retrouvée dans un jeu type Donkey Kong sur Game Boy ! C’est à dire qu’il y avait plusieurs chemins, comme un labyrinthe descendant, que pour les prendre il fallait sauter sur des blocs de pierres qui explosaient sous les pieds mais…il fallait exploser les bons, sinon je me retrouvais coincée dans le mauvais chemin sans possibilité de remonter. Et d’être bloquée une fois toute en bas par un mur devant la sortie (oui, il y avait une sortie qu’il fallait absolument atteindre). En plus, il y avait tout un système de points, certains blocs rapportant des bonus.

 

Bizarre, je sais. Mais ce n’est pas fini…

 

En effet, j’ai remarqué que dans certains chemins, si je creusais un peu la terre, il y avait des lingots d’or !!! A moi la fortune. Bien sûr, je n’ai rien dit à la famille qui m’hébergeait (vu ce qu’ils étaient sympas…autant que je garde mon butin). Evidemment, je me trouvais devant un dilemme : comment transporter tous ces lingots (c’est lourd et ça prend de la place) jusqu’à la sortie, mais surtout, comment choisir les bons chemins avec le plus de lingots (comme je ne pouvais faire qu’un passage, sans me retourner…)

 

Pas facile ! J’ai donc dû me poser à l’entrée de la mine pour réfléchir. J’ai ôté l’enveloppe du premier lingot (ne cherchez pas, c’est un rêve) et prendre son contenu (des fioles avec de l’or liquide, des mini lingots de toutes les couleurs, des faux-ongles en or). Finalement, la fée inspiration est venue à moi (littéralement). Il suffisait de glisser un lingot dans une enveloppe adressée chez moi, et de la glisser dans une boite aux lettres (il y en avait une par chemin, c’était drôlement bien ficelé comme mine !)

 

Heureusement, je suis prévoyante ! J’avais tout un lot d’enveloppes prétimbrées sur moi (à peu près mille), ce qui faisait autant de lingots ! Le tout étant de cacher ma bonne fortune à la famille (mais pas à ma meilleure amie qui trouvait que je l’avais bien mérité, je trouve aussi).

 

Bref, je creusais et je postais mes premier lingots quand je me suis réveillée.

 

Qu’ai-je appris au réveil ?

On crée sa propre fortune, elle est au bout de nos mains. Néanmoins, la réussite est souvent semée d’embuches et de jalousie et il convient d’être malin et discret tant que rien n’est acquis. Toutefois, c’est à ma portée et je ne dois cesser d’y croire.

 

Merci la ménopause artificielle !

Rendez-vous sur Hellocoton !