L’homme de ma vie, cet inconnu !

23 juin 2011

HMV.jpgA moins d’avoir rencontré notre partenaire au jardin d’enfants (il y en a et heureusement), nous avons tous connu au moins grande rupture dans notre vie. Une qui fait tellement mal qu’elle vous change à jamais. Une qui pourrait vous faire peur d’aimer à nouveau…

 

Est-ce que cela rajoute quelque chose à la douleur s’il s’agit d’un divorce au lieu d’une rupture classique ? Je ne suis pas sûre, mais dans mon cas c’est certain. Parce que l’engagement à vie, j’y croyais, le divorce (quel vilain mot) n’était même pas une option pour la fille de parents multi-divorcés que je suis. Parce qu’un divorce, c’est purement administratif et ça rend la rupture bien plus violente, résumée à un tas de papiers et de désamour. Aussi, car c’est trop rapide. J’ai mis 1 an à organiser mon mariage, 20 ans à rencontrer l’homme de ma vie et il m’a fallu 6 petits mois pour en être officiellement séparée. Alors oui, c’était un divorce à l’amiable (plus simple et moins cher), mais justement, c’était trop simple.

 

Je suis sincèrement persuadée qu’on devrait rendre la procédure plus longue avec l’obligation pour le couple de parler à un psy ou un conseiller conjugal. Ne serait-ce que pour qu’ils se quittent avec la « fameuse discussion autour du divorce ». Cette discussion qui m’aurait fait tant de bien et dont j’ai toujours été privée car MEX a toujours fui ce qui s’était passé et me fuit par la même occasion, car il refuse de voir les choses en face. D’accord, avec le temps, j’en ai fait mon deuil, je sais très bien que nous avons foiré notre mariage à deux, et je ne connais que trop bien mes torts. Mais quand même, j’estime que cette discussion était nécessaire pour nous deux, pour redémarrer notre vie sur des bases saines.

 

Mais surtout, parce que c’était lui…

 

A 20 ans, j’ai rencontré un homme romantique, rêveur, brillant, avec un engagement social fort, détestant l’ultracapitalisme, artiste, responsable, adulte et sain. Je ne vous parle pas de son physique, pour moi il était parfait, ainsi que sa voix suave et chaleureuse. Mais surtout, j’étais tout pour lui, il était tout pour moi. Nous étions différents et pourtant totalement sur la même longueur d’onde, nous terminions nos phrases, nous avions la même chose en tête au même moment, nous avions les mêmes combats…Comme tout le monde, nous avons traversé des épreuves, certaines plus dures que d’autres, mais cela nous renforçait. N’est-il pas fou de se réveiller en plein nuit le coeur serré de trop d’amour ressenti envers l’autre, si fort que ça fait mal et de l’entendre rêver de vous et crier qu’il a peur de vous voir partir…8 ans après le début de la relation ? Si l’amour dure 3 ans, le notre a duré 9 ans…après c’est parti en vrille.

 

Bien sûr, de 20 à 30 ans nous avons dû grandir ensemble, découvrir le monde du travail, renoncer à certains rêves. Pasd’Bol a donc beaucoup renoncé à ses rêves car elle croyait plus en l’ambition et à la chance de réussite de MEX. En contrepartie il avait promis de toujours prendre soin d’elle (sachant le sacrifice qu’elle faisait, Pasd’Bol ayant toujours été autant, si ce n’est plus brillante que MEX).

 

C’est lors du 2ème travail de MEX que tout s’est emballé. Pourtant, tout s’annonçait bien, un job passionnant, très (trop) bien payé  avec des primes annuelles à quatre 0, un boss qui se trouvait être son meilleur ami (qui l’avait fait recruter), un mec très bien avec la tête sur les épaules et des valeurs saines, quelques collègues sympa…à part les horaires de folie, tout allait bien.

 

Bon, MEX rentrait crevé à des heures pas possibles et il détestait l’ensemble des personnes de sa boite, les méprisait plutôt, car il s’agissait de personnes arrogantes, fils à papa, ayant fait de grandes écoles, hautains, hypocrites, souvent adeptes de la poudreuse magique et déconnectés du vrai monde…tout ce qu’il avait toujours détesté. Bref, un vrai cliché du monde de la finance. Mais il faisait ça pour nous.

 

Petit à petit, il s’est éloigné, s’est montré dur et cassant, moins amoureux et de mon côté j’ai renoncé à sauver mon couple tant j’étais mal. Fin de l’histoire, enfin de l’histoire du mariage. Car l’objet de mon article n’est pas là.

 

Car depuis, je suis vaugement en contact avec type qui prétend avoir été marié avec moi ! Or, je le connais pas. Il ressemble à MEX (enfin la dernière fois que je l’ai vu), il parle comme MEX (enfin la dernière fois que je l’ai eu au téléphone), mais c’est tout. Au contraire, il a tout d’un mauvais ersatz de Patrick Bateman !

 

Est-ce moi qui était vraiment aveugle ou peut-on changer à ce point ? Le MEX 2.0 ne parle que d’argent et se vante de ses voyages ou de ses bonnes fortunes, il est de toutes les fêtes où il se la joue superstar (c’était un mec discret), il est devenu grossier et impoli, il se moque de son prochain (enfin, les pauvres quoi, les gens comme moi), il fait des blagues salaces vulgaires, il est devenu extrêmement lâche (il me fuit, refuse de me parler au téléphone ou de me dire si ça va…car ça serait mauvais pour nous deux ! Il a même peur d’une photo de nos chats), il s’étourdit de diverses façon, et surtout, les collègues qu’ils méprisaient tant sont devenus ses meilleurs amis ! Il sort toujours avec eux, part en vacances avec eux, ne fait la fête qu’avec eux…Oui mais ses autres amis ?

 

Là, vous posez une bonne question. Car les amis de l’ancien MEX…se sont tous barrés depuis la rupture tant ils n’appréciaient pas le changement. Il y a ceux qui sont partis pour de bon, notammement son meilleur ami et ex collègue qui estime que MEX est l’être le plus « décevant qu’il ait rencontré ». Puis il y a ceux qui veulent bien le voir, genre une fois par an, en souvenir du bon vieux temps (ils sont souvent déçus de MEX 2.0), parce qu’il sait recevoir ou parce qu’ils ont un truc à lui demander. Et tous ont une chose en commun, tous n’ont plus la moindre estime pour MEX. Comment déchoir sans s’en rendre compte. Au point, qu’un de ses amis m’a même demandée d’aller lui parler pour lui ouvrir les yeux sur ce changement néfaste et sur la réalité de sa vie. Mais bon, déjà qu’il ne me parle pas. Comment aller lui dire que je suis au courant qu’il est l’objet des moqueries ou du mépris de 100% de ses anciens amis ?

 

Mex 2.0 a également refait sa vie avec une collègue. Une femme charmante qui lui courait déjà après au moment de notre mariage et qui lui a donné LE conseil le jour où MEX a décidé de divorcer « T’en fais pas pour elle, elle est jeune, elle va refaire sa vie, elle sera heureuse, divorce ». On peut dire qu’elle aura bien joué sa partie. Non que MEX ait craqué avant notre rupture, je suis sûre que non, en plus il a attendu 1 an avant de se mettre avec elle. Mais il est évident qu’elle l’avait dans le viseur à partir du jour où son ex à elle l’a plaquée et que MEX fut le seul à être suffisamment attristé pour la réconforter. C’est d’ailleurs là qu’elle lui a raconté sa vie de pauvre petite fille très riche, qui n’avait pas d’amis (et qui était détestée au travail m’a t-il dit par la suite) car – et celle-là elle est de taille – elle a toujours été trop belle et cela créait de la jalousie et de l’agressivité.

 

Et là, j’ai le regret de vous annoncer que MEX 2.0 est aveugle, car tous ceux qui l’ont rencontrée ou vu en photo m’ont dit (se fichant pas mal de me faire plaisir ou pas) « bof » « beurk » « même lui méritait mieux » et « sans intérêt ». Certains de ses amis l’ont même surnommée « le travelo » c’est dire !

 

Comment je sais tout ça ? C’est simple, je n’ai perdu l’estime et l’amitié de personne et je sais toujours tout !

 

Donc s’il a refait sa vie et est heureux, pourquoi me fuir ou rester si con ? Car s’il ne m’a jamais mentionné le T (pour travelo), il a toujours parfaitement exprimé son activité sexuelle (très active selon ses dires), c’est idiot ! Et quand on est amoureux, on ne se précipite pas dans un voyage romantique…dans la ville que vous partagiez avec votre ex femme juste pour essayer d’effacer son souvenir ! D’ailleurs, et c’est le plus bizarre, un an après leur début de relation, j’ai découvert (j’ai un tas d’amis qui m’ont envoyé des captures d’écran datées), qu’en septembre 2010, les pages Meetic et Meetic Affinity de Mex étaient toujours actives ! Attention, je ne pense pas qu’il s’en serve pour se taper tout ce qui bouge, plutôt une sécurité ou pour se réconforter. Mais quand même, un an après le début de la relation ! Le MEX que j’ai connu aurait honte ! Il n’y aurait même pas songé. J’aurais pu être vache et lui balancé sur sa boite pro, mais je répugne à ce genre de vengeance mesquine, cela ne me grandirait pas, qu’elle garde ses illusions. Au final je suis contente de m’être tapée le meilleur des deux MEX car celui-là me fait vomir.

 

Pourquoi ce billet plein d’aigreur (j’y viens) ? Un besoin de cracher ma bile ? De rire un peu en voyant le type infâme et détesté qu’il est devenu ? De faire un peu de cynisme en montrant qu’il est devenu l’exacte personne de ce qu’il a toujours haï et qu’il arrive quand même à se regarder dans le miroir ? Pas tout à fait…(ouais, ok, j’admets l’aigreur quand même, je ne suis pas Mère Thérésa).

 

Vous le savez, quand MEX, qui se désintéressait totalement de moi et m’évitait depuis 3 ans, a su pour ma maladie, il a eu une réaction qui m’a touchée et qui a ramené pas mal de choses à la surface. Enfin…jusqu’au moment où il me disait qu’il ne pourrait m’appeler ou aller trop loin dans le soutien car il avait tourné la page. Ce qui aurait logique sans les 2 mails de 2km de long m’expliquant qu’il était très inquiet pour moi et se sentait concerné. Il me reprochait même de ne pas lui en avoir parlé (facile, tiens). Et surtout, il voulait que je lui donne des nouvelles.

 

Après l’opération, polie, je lui envoie un sms lui expliquant brièvement que ça a duré 6 heures mais que ça s’est bien passé. A ce jour, aucune nouvelle ! Alors qu’il voulait que je le tienne au courant !

 

Rien, nada, niente, même pas le « bon rétablissement » d’usage sans formule de politesse, je ne parle même pas d’un coup de fil. Rien. Fuir ok, mais là, ça s’appelle comment ? Et ça fait 15 jours !

 

Comment, peut-on passer 10 ans avec quelqu’un et en arriver à se moquer totalement que sa vie soit en danger (surtout après lui avoir manifesté une extrême sollicitude) ? Ou qu’elle a subit une très grosse épreuve. Personne ne lui demande de venir en rampant, mais la politesse la plus élémentaire eut été appréciable. Dès que je parle de la santé des chats il est au taquet, mais moi je vaux moins ? J’ai moins compté ?

 

J’ai refait ma vie aussi, je devrais m’en moquer. Pourtant je suis très déçue. La situation aurait été
inversée, j’aurais au moins pris des nouvelles, même sommairement, c’est la moindre des choses après un mariage non ? Je ne comprends donc pas comment il est possible d’en arriver là.

 

Voici donc le point principal de l’article (ouf): est-ce qu’un divorce peut transformer l’autre au point d’être l’antithèse de ce qu’il était, où est-ce qu’il le révèle tel qu’il a toujours été sans qu’on y fasse gaffe ?

Rendez-vous sur Hellocoton !