L’interview du mercredi !

17 août 2011

InterviewDéjà mercredi… Je ne sais pas vous mais dans ma tête nous sommes mardi. L’effet 15 août j’imagine.

 

Mais enfin c’est mercredi, et le mercredi c’est l’heure de l’interview ! Ok, c’est un rendez-vous moins populaire que le rendez-vous dominical, mais que voulez-vous, moi je l’aime bien. Sans doute parce qu’il ne parle que de MOI ! Alors que le rdv dominical, il parle surtout des autres. Bon j’admets, il me fait autant rire que vous.

 

Mais je m’égare…

 

Pour cette interview exceptionnelle, une journaliste exceptionnelle ! J’ai nommé Maman Bavarde ! Bon, j’ai mal calculé mon coup, je ne pensais pas qu’elle repartirait en vacances. Du coup, elle ne va pas la voir de suite. Mais que ça ne vous empêche pas, vous, de visiter son blog !

 

« Maman Bavarde, Maman Barvarde, ce nom me dit quelque chose » vous dites-vous ! C’est normal tout le monde la connaît !

 

MB.png

 

Institutrice, maman du niaf et jolie maman de la niafette, MB (oui comme les jeux car on rigole bien avec elle), se définit elle-même comme bavarde impénitente, crâneuse et méga chiante. J’avoue que je ne suis pas d’accord avec elle car je l’ai toujours trouvé très simple et modeste. A peine râleuse c’est dire ! Ce qui ne l’empêche pas de donner son avis sur les conseils que l’on reçoit avant/pendant/après la grossesse (j’adore les conseils de Tata Gertrude) ou de se prendre la tête avec sa belle-mère (moi c’est mon beau-père…je pense que les deux feraient un beau mélange).

 

En dehors de ça, MB nous fait partager son quotidien avec ses deux canailles, ses tests, ses sorties, ses lectures pour enfant, ses copines, son travail…une vraie nana normale mais flanquée de deux gamins en somme ! Le seul reproche que je lui ferais, c’est que ça manque de chat !

 

Ce qui est bien, c’est qu’en bonne geek, c’est une incurable blogueuse ! Pourvu que ça dure longtemps !

 

  • Dark Gally, une question existentielle me turlupine. D'où te vient ton pseudo ? Pour le côté « pas d'bol » du nom de famille, y'a pas à chercher bien loin. Gally, c'est le doux diminutif de la galère dans laquelle tu vogues ? Dark, c'est sûrement le côté obscur de la force?éclaire ma lanterne !

 

J’avais déjà apporté un semblant de réponse ici mais je n’étais pas rentrée dans les détails. Gally est l’héroïne d’un manga Cyber Punk (culte) Gunnm. Cyborg d’une autre planète, trouvée dans une décharge, Gally ne cesse de se battre, quitte à perdre tout ceux qu’elle aime car elle veut comprendre qui elle est, d’où elle vient et surtout faire cesser l’injustice d’un monde divisée entre ceux qui survivent et ceux qui possèdent toute la culture, la richesse… Surnommée l’ange de la mort à cause de son visage angélique, c’est une warrior qui sait lutter pour survivre.

 

Dark, parce que je suis bien plus mauvaise qu’elle et moins naïve…

 

  • Tu relates ici avec beaucoup d'humour et d'auto-dérision tes coups de pas d'bol, des plus anecdotiques aux plus graves. L'humour vient-il du côté « faut relativiser », ou le possédais-tu avant, et c'est ce qui te sauve de toutes tes infortunes ?

 

Au dire de ce qui me connaissent depuis longtemps, j’ai toujours eu un humour particulier et la langue acérée. Je n’ai jamais hésité à me moquer de moi-même, mais plus encore à utiliser le sarcasme et la vanne avec les autres. Je crois que j’ai toujours été cynique (d’où ma bizarrerie quand j’étais petite) et fait preuve d’humour noir.

 

  • D'ailleurs, en parlant de gal
    ères, peux tu me citer (brièvement, hein, parce que sinon, on n'a pas fini !) le plus ancien des coups de malchance dont tu te souviennes ? Bercer trop près du mur, accident de poussette, mordue par un camarade de crèche ?

 

Ouh là, pas facile. Je sais que mon père m’a oublié dans un centre commercial quand j’avais deux ans… Ah si, il y a peut-être la fois où je me suis assise sur le rebord de la table basse en verre (elle me fascinait). Seulement le chien a décidé de poursuivre le chat et la table a explosé sous moi. J’ai eu très très peur ! Ou la fois où mon père a lâché la boule de pétanque sur ma tête.

 

Sinon personne ne m’a mordue, c’est moi qui mordais !

 

  • On s'marre, on s'marre, mais on ne peut pas non plus se marrer tous les jours.est ce que tes glandes lacrymales se manifestent parfois, et de quelle façon ? (genre, petit crocodile ou putain, vite une serpillère, y'a la Dark qui fait des flaques ?) Et qu'est ce qui te fait chouiner ? (t'as le droit de citer la ptite maison dans la prairie, je me sentirai moins seule.)

 

Désolée mais Laura Ingalls me donne des envie de meurtre. En revanche, j’ai la larme devant Totoro ou Kirikou ! Je ne suis pas serpillère et je ne pleure jamais en public (ou alors en cas de deuil). Bizarrement, avant je ne pleurais que devant MEX (un film ou un truc émouvant) et encore de façon très discrète. Maintenant que nous sommes séparés, ça me vient plus facilement, j’ai plus de mal à contrôler mes émotions…Sinon l’angoisse de l’avenir peut marcher, mais là, je suis seule et dans le noir. J’aime pas être faible et ne plus avoir le contrôle.

 

  • Je ne peux pas faire d'itw de toi, sans parler de tes chats. S'ils étaient doués de parole (ou que tu arrivais à saisir la totalité de leurs miaulements et autres ronronnements) que crois tu que chacun d'eux te dirait en prem's ?

 

Hum…Pas facile tiens ! Bonne question.

 

Winny c’est simple, il me dirait « J’ai faim et si tu ne bouges pas ton cul je vais bousiller tout ce que t’as ». Brooklyn, c’est plus compliqué mais je pense que ça serait « Tu es ma maman à moi, vire tous les autres chats pour qu’on ne reste que toi et moi ». Pour Nahla j’hésite…Ca peut être aussi bien « Bonjour Maman, Bisous », que « Je veux ton sang ! ». Ca pourrait être aussi « Qu’est-ce qu’il se passe, je comprends pas… »

Fantine est très claire dans ses miaulements. Donc je sais qu’elle me dit « Oh toi là, câlin ! Je suis trop mignonne donc tu te dépêches merci ! ».

 

Finalement, c’est pas si difficile à comprendre un chat !

 

  • On entend souvent parler de tes galères de boulot. Si j'te propose un taf de fille au pair (deux niafs super sympas), tu fais quoi avec eux sur une journée ? (leur montrer les fluctuations de ta poche ne peut pas être considéré comme une activité à la journée).

 

Ben, ils peuvent me faire le ménage, me masser les pieds…

Mais, même si je n’ai aucune expérience avec les enfants, je pense que j’essaierais de les faire rêver. Je referais la déco dans une pièce avec une lumière bizarre, je me déguiserais en sorcière et je leur lirais des tas d’histoires comme les 1001 nuits pour leur montrer qu’ils ont changé d’univers, qu’ils sont passés de l’autre côté du miroir, mes chats deviendraient des personnages magiques, puis je pense qu’on regarderait des dessins animés comme Kirikou (j’adore), le royaume des chats et on essaierait de les vivre pleinement. Et à la fin, car tout à une fin, je leur referais passer la porte, virerais la déco et le costume et leur montrerais qu’ils sont revenus à la réalité. Et sans doute irions-nous faire un tour au parc où ils me raconteraient leurs aventures magiques.

 

En tout cas c’est ce que je rêverais de faire avec les miens, même si présentement c’est mal barré.

 

 

Et voilà ce que donne l’interview d’une maman geek qui me manque beaucoup depuis qu’elle est en vacances.

 

A mercredi prochain !

Rendez-vous sur Hellocoton !