Ma Benz

3 mars 2015

Ma BenzJe pense l’avoir déjà dit, je n’aime pas la voiture. Je suis comme un enfant de 5 ans qui devient tout vert une fois installé sur le siège arrière. La voiture ça sent toujours…la voiture (ne cherchez pas, je ne saurais pas l’expliquer mais ça me soulève le cœur rien que d’y penser), ça roule vite, ça freine fort, ça tourne, ça tourne et ça tourne encore. Et vu le sujet que je vais aborder, ça en dit long sur moi…

Donc non, je n’aime pas la voiture…J’en était restée là quand j’ai eu une discussion improbable avec ma copine Wonder Kiné. Nous parlions des hommes de nos vies respectives, vous comprenez (ils voulaient être eux en jouant du piano debout, référence, bonjour !). Forcément, c’est parti en couille sucette cacahuète vrille. Qui dit hommes dit pénis, il va de soi que nous évaluions les mérites de chacun (et tout le monde n’a pas eu de bon point entre nous soit dit). C’est là qu’elle m’a sorti un parallèle intéressant. Tellement, que je me suis tapée de ne pas y avoir songé plus tôt. Mais comme je l’ai dit, je n’aime pas la voiture, cela me servira donc d’excuse pour cette fois.

Wonder Kiné m’a donc dit « Mais Dark, tu ne trouves pas qu’on peut juger les capacités sexuelles d’un homme en comparant avec sa façon de conduire sa voiture ? ». Pour être honnête, j’en suis tombée comme deux ronds de flan. Car non, ça ne m’était jamais venu à l’esprit. JAMAIS ! La façon de danser, ok, la façon d’embrasser, ok, même la façon de peler une pomme ou de tirer sur une clope, mais conduire, non, never (je suis über fluent, t’as vu Lecteur ?). Je veux dire…bien sûr qu’une voiture est un outil hautement phallique pour ces messieurs. C’est à qui aura la plus grosse, la plus puissante, la plus rapide, la plus top moumoute (ne marche pas avec moi donc), et vas-y qu’on se compare aux autres en faisant des courses et des dérapages. Ça oui. Mais se dire qu’un homme couche comme il conduit, je n’y avais jamais pensé.

A vrai dire, j’ai d’abord pensé que ma copine hallucinait sévère. Et d’un coup, j’ai pensé à mes ex en voiture…Elle avait vu juste !

Arrêtez-vous deux secondes pour y réfléchir mesdames, n’y a t-il pas une grande justesse dans cette comparaison ? Repensez à tous les hommes dont vous avez partagé l’intimité, le nerveux, le brusque, l’énervé, le papa plan plan, le trop prudent, celui qui se perd sans GPS…maintenant repensez à vos moments au lit. Ça y est, vous y êtes !

J’admets, je suis une passagère exigeante, vite stressée, vite malade et qui a besoin de faire confiance au conducteur (je vous ai dit que je n’aimais pas la voiture ?)

Je repense à cet ex qui savait toujours où il allait, restait calme, faisait en sorte que je me sente à l’aise, savait aller vite mais pas trop vite, freiner en douceur, prendre des risques calculés, nous amenait toujours à bon port et réussissait ses créneaux en un clin d’œil. Eh bien au lit, il était top !!

Et puis il y a celui (et ma mémoire reste vivace) qui conduisait sa toute petite voiture de manière ultra prudente et appliquée, ne faisant rien sans son GPS et toutes les indications possibles, refusant qu’on lui parle car il devait se concentrer à chaque virage (vous dire à quel point c’était laborieux), ne mettant que de la musique qui lui plaisait histoire d’être pleinement dans sa bulle, avait du mal à freiner, hyper scolaire, perdant pied au moindre changement, vite stressé, et surtout se garait péniblement et toujours de traviole, mais en espérant qu’on le prenne pour Superman. Ai-je besoin de dire le reste ?

Des conducteurs, j’en ai connus quelques-uns (sachant que j’évite souvent de monter en voiture sauf quand je n’ai vraiment pas le choix). De celui qui insulte les autres, de celui qui se prend pour un conducteur de Formule 1, du mec qui pile au dernier moment à celui qui sait ce qu’il fait et où il va. Et bim, à chaque fois la remarque de ma copine se vérifie ! A tel point que c’en est effrayant !

La vraie question serait de se demander pourquoi ça se vérifie. Est-ce que la voiture est définitivement le prolongement physique de ces messieurs ? Je conduis donc je suis ? Revèle-t-on son moi profond derrière un volant, la main sur le changement de vitesse ? Y a t-il un psy dans l’assistance ? Un pilote dans l’avion ? Est-ce que tu aimes les films de gladiateurs ? (ça y est, je m’emballe).

Le fait est qu’on estime souvent les futures performances du monsieur en l’embrassant. On le sait et ils le savent. Je ne vous raconte pas la pression que ça leur met ! Maintenant, de nouvelles perspectives s’ouvrent devant nous. Avant de commencer toute chose, on peut toujours demander un petit tour en voiture (en plus ça permet de rentrer chez soi gratos). Et voilà ! Une évaluation aussi discrète qu’efficace ! on dit merci VMG !

Et sinon, je vous ai dit que je n’avais pas le permis ??

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • me laisse pas benz